Squad Breitling

La mythique marque horlogère a fait le choix de remplacer le concept d’ambassadeur de marque par des squads, des équipes de stars et a créé  les Squads Breitling.

« Chez Breitling, nous croyons au pourvoir de l’esprit d’équipe, à la force du groupe et à la définition d’un objectif commun, lesquels mènent immanquablement à la réussite », explique Georges Kern, PDG de Breit­ling. « Nous recherchons l’authenticité, la crédibilité et l’honnêteté pour notre marque et pour nos pro­duits, ainsi que dans nos interactions avec les clients. Il en va de même pour chacune de nos Squads. Nous nous apprêtons à lancer plusieurs d’entre elles dans différents domaines d’activité allant des sports aux arts et en lien avec nos thématiques : air, mer et terre. Les membres de nos Squads, qu’ils soient de renommée mondiale ou anonymes, seront des maîtres absolus dans leurs domaines respectifs. »

Le septième art à l’honneur

Ce Squad Breitling est entièrement dédiée à l’univers du cinéma. L’actrice sud-africaine Charlize Theron, oscarisée pour Monster, a été enrôlée dans cette équipe de choc, tout comme l’acteur et producteur Brad Pitt, le héros des derniers Star Wars Adam Driver, et l’acteur américano-chinois Daniel Wu.

Breitling précise que chacune des personnalités nommées dans ces Squads sera amenée à réaliser des missions, individuelles ou en groupe, pour la Manufacture suisse.

Brad Pitt

Révélé à 28 ans dans le film Thelma et Louise de Ridley Scott (1991), Brad Pitt enchaîne ensuite les films à un rythme effréné. En 1994, il confirme son talent avec Entretien avec un vampire et donne la réplique à Tom Cruise et à Kirsten Dunst. Il poursuit une carrière sans faute, il collabore avec de prestigieux réalisateurs comme David Fincher (Fight Club), Steven Soderbergh (Ocean’s Twelve et Ocean’sEleven), Quentin Tarantino (Inglorious Basterds), ou les frères Coen (Burn after Reading). Il apparait dans des blockbusters comme le péplum Troie (2004), ou World War Z  (2013) et marque les esprits dans un rôle de père de famille autoritaire dans The Tree of Life, de Terrence Malick, qui remporte la palme d’or à Cannes en 2011.

Parallèlement, il mène une carrière de producteur avisé, avec sa société de production Plan B entertainment (Les infiltrés, World War Z, Twelve years a slave…). En 2015, il tourne sous la direction d’Angelina Jolie, Vue sur mer et est à l’affiche des Alliés de Robert Zemeckis et de Voyage of time de Terrence Malick l’année suivante. Nous l’avons retrouvé cette année dans Once upon a time in Hollywood, réalisé par Quentin Tarantino, aux côtés de Leonardo DiCaprio.

Charlize Theron

En 1994, elle rencontre John Crosby, découvreur de talents à Hollywood. Elle s’inscrit à des cours de théâtre et fait ses débuts sur grand écran dans Two days in the Valley en 1996. Elle est révélée au grand public en 1997 avec L’Associé du diable aux côtés de Keanu Reeves, son premier succès commercial. Après quelques films au succès mitigé (Le sortilège du scorpion de jade, Mauvais piège, Sweet november), elle revient en haut de l’affiche en 2003 avec Braquage à l’italienne. En 2003, elle obtient l’oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans le film Monster, dans lequel elle s’est enlaidie. Cinq ans plus tard, elle tourne sous la direction Stuart Townsend, Bataille à Seattle. L’actrice qui alterne les registres participe en 2012 à deux super productions hollywoodiennes,  Blanche-Neige et le Chasseur et Prometheus.

En 2015, aux côtés de Tom Hardy, elle interprète le personnage fort de l’Imperator Furiosa dans le nouveau Mad Max, Fury Road, qui est une énorme réussite. Le film remporte même six Oscars ! En 2019, Charlize tourne dans le 9e  volet de Fast and Furious  dans lequelle la comédienne est de retour dans la peau d’une hackeuse criminelle cyber-terroriste, uniquement motivée par l’argent.

Adam Driver

Adam Driver, Charlize Theron

Né dans l’Indiana, rien ne prédestine Adam Driver à faire carrière au cinéma. Avant de devenir l’étoile montante d’Hollywood, il s’engage dans l’armée américaine suite aux attentats du 11 septembre 2001. Pendant deux ans, il suit une formation chez les Marines au Camp Pendleton à San Diego. Il échappe de peu à la guerre en Irak en étant démobilisé pour raisons médicales trois mois avant son départ. Il retourne dans l’Indiana pendant un an avant de s’envoler à New York où il intègre la célèbre Juilliard School, école privée de spectacles. Son diplôme en poche, Adam Driver ne tarde pas à trouver des rôles chez les plus grands cinéastes : Clint Eastwood pour J. Edgar en 2012, Steven Spielberg pour Lincoln et les frères Coen pour Inside Llewyn Davis en 2013.

En parallèle, Adam Driver intègre dès 2012 le casting de la série Girls aux côtés de Lena Dunham. Son rôle du déjanté Adam Sackler le révèle au grand public et lui vaut trois nominations aux Emmy Awards. Le succès n’est pas prêt de s’arrêter pour lui puisqu’il a été choisi, en 2015, pour jouer le terrible Kylo-Ren, le méchant du septième volet de Star Wars : le réveil de la force. En 2018, il est à l’affiche de L’homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam. En 2019, dans Marriage story de Noah Baumbach, il explore avec Scarlett Johansson la violence qui peut surgir dans une relation, jusqu’à déchirer tout ce qui reste du couple.

Daniel Wu

Daniel Wu, Breitling Cinema Squad. (PPR/Breitling)
Daniel Wu, Breitling Cinema Squad.

Depuis ses débuts en 1998, Daniel Wu, acteur, réali­sateur et producteur américain, établi à Hong-Kong, a joué dans plus de 60 films. L’année 2015 a, par ailleurs, marqué le début de son rôle de Sunny dans la série télévisée post-apocalyptique faisant la part belle aux arts martiaux, diffusée sur la chaîne câblée américaine AMC et intitulée Into the Badlands, dont il est aussi producteur. Après avoir obtenu son diplôme d’architecture à l’Université de l’Oregon, Daniel Wu entreprend un voyage à Hong-Kong en 1997, où il est repéré pour son premier film. Depuis, il a remporté de nombreux prix et distinctions pour ses activités d’acteurs, ainsi que ses débuts en tant que réalisateur pour son film The Heavenly Kings, lequel lui a valu le Prix de Meilleur nouveau réalisateur au Hong-Kong Film Awards, ainsi qu’au Chinese Film Media Awards.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *