5 bracelets emblématiques

Qui dit montre, dit bracelet ! Bien que les premières montres à gousset soient apparues au XVIᵉ siècle, il a fallu attendre les années 1900 pour que les montres à bracelet soient très répandues.

Aujourd’hui, le monde horloger offre un choix infini en termes de montres, de boîtiers et de bracelets en acier. La Maison Desitter vous fait voyager à travers les époques et revient sur les modèles emblématiques qui, malgré leurs nombreuses années d’existence, n’ont rien perdu de leur popularité.

Le bracelet milanais

Typique des années 1950, la maille milanaise, connue sous le nom « Mesh » pour les anglais, est née à Milan au XIXᵉ siècle. Pas toujours suffisamment souple, le bracelet milanais a été amélioré en Allemagne au début du XXᵉ siècle, avec notamment un maillage plus flexible et plus confortable au poignet. Bracelet typique et populaire, la forme cotte de maille plaît aujourd’hui pour son style vintage et orne de nombreux nouveaux modèles.

 

Le bracelet grain de riz

Apparu dans les années 1940 sur les montres Philippe Patek et Vacheron Constantin, le bracelet à mailles grain de riz, qu’il soit en or, en argent ou en métal, habille parfaitement le poignet. L’origine de ces mailles remonte au célèbre Gay Frères, atelier de fabrication de chaînes de Genève. À l’époque, considéré comme un exploit technologique en termes d’esthétique et de confort, il a aujourd’hui l’avantage d’être très polyvalent puisqu’il peut autant habiller une montre raffinée qu’un modèle plus sportif.

 

Le bracelet Oyster

Finesse, confort et sobriété. Composé de trois mailles plates, qui chutent généralement de 4 mm des anses à la boucle, ce bracelet emblématique du XXᵉ siècle fut breveté par Rolex en 1947 et proposé pour la première fois en 1948. Afin de s’adapter aux différents usages sportifs, le bracelet a évolué techniquement depuis sa création mais son design reste quant à lui intact.

 

 

La montre classique de référence La Rolex Datejust 31 en Acier Oystersteel et or jaune. Boîtier : 31 mm. Cadran : vert olive, serti de diamants. Bracelet : Jubilé. #Rolex #Datejust

Le bracelet Jubilee

Icône des années 1980 souvent associée à la GMT-Master, ce bracelet, mythique de la Maison Rolex, a été présenté pour la première fois en 1945 pour la Rolex Oyster Perpetual Datejust. Tout comme son grand frère l’Oyster, ce bracelet avait tout d’abord des maillons pliés pour ensuite utiliser des maillons pleins. Ce bracelet à cinq mailles n’a pratiquement pas changé au fil des ans, si ce n’est au niveau du métal, d’abord en or jaune, puis en version bicolore et acier. Aujourd’hui toujours très à la mode, il serait même perçu comme le bracelet en acier le plus confortable grâce à ses trois maillons centraux interdépendants.

Le bracelet Bonklip

Fonctionnel et résistant, ce bracelet constitué de boucles plates et de maillons tubulaires fit ses premières apparitions sur des montres-bracelets militaires britanniques dans les années 1950 et 1960, après la Seconde Guerre mondiale. Ce type de bracelet était fabriqué en série avec la possibilité de l’ajuster facilement à tous les poignets.

Il existe de nombreuses autres variantes de bracelets en acier très réussis. Parmi eux le bracelet en acier Royal Oak, présenté au Baselworld en 1972 , ou encore le bracelet Ladder, autre création de l’entreprise Gay Frères proposée pour la Zenith El Primero à partir de 1969.

X