Blog

Frédérique Constant dans le temps

L’histoire de la marque Frédérique Constant est indéniablement liée à la passion de ses fondateurs pour l’horlogerie. Depuis 1988, Peter C. Stas et Aletta Bax, son épouse, réalisent leur rêve. L’objectif premier de ces deux Néerlandais est de proposer de la haute horlogerie à prix raisonnables au plus grand nombre possible de passionnés de montres. « Comment proposer à nos clients des montres sophistiquées, à l’image de celles que nous ne pouvons pas nous offrir, à un prix plus attractif ? »

Ils donnent alors naissance à Frédérique Constant : « Frédérique » pour le nom de la grand-mère d’Aletta et « Constant » pour celui du grand-père de Peter. La première collection est présentée en 1992 et c’est en 1994 que le premier modèle de l’emblématique ligne « Heart Beat » est dévoilé au public.

Heart Beat

A cette époque, Frédérique Constant distribue des modèles quartz ou bien mécaniques, principalement équipés de mouvements ETA 2890.

Afin de distinguer les modèles équipés d’un mouvement mécanique de ceux à quartz, Peter Stas et Aletta Bax ont l’idée ingénieuse de dessiner une petite ouverture sur le cadran pour laisser apparaître le balancier, véritable « cœur battant » de la montre.

À l’époque, ce procédé totalement inédit permet à la marque de démontrer son savoir-faire horloger et son ingéniosité. Mais les Stas ne pensent à déposer le brevet relatif à cette invention. L’erreur est fatale et, d’autres marques n’hésitent pas à adopter le procédé que Frédérique Constant a eu tant de mal à développer.

Un oubli qui aurait pu décourager le couple mais celui-ci – qui s’est alors installé en Suisse – continue à croire à son idée et cherche des solutions pour se distinguer.

De Heart Beat à Heart Beat Manufacture

«Le meilleur moyen était de changer de place le Heart Beat qui était alors placé à 11 heures, et de le mettre à 6 heures, se souvient Peter Stas, mais cela nous obligeait à revoir la construction du mouvement, quasiment à l’inverser afin de mettre le balancier en bas. La nécessité de fabriquer nous-mêmes notre calibre s’est imposée alors.» Et Aletta Bax  précise : «Cette fois-ci, nous avons déposé un brevet !».

Ils travailleront alors trois longues années pour développer leur propre mouvement en s’appuyant sur l’expertise de nombreux ingénieurs et horlogers.

Le premier mouvement Heart Beat est produit en 2004 en version mécanique manuelle. Depuis, chaque année, Frédérique Constant développe sa gamme « Heart Beat Manufacture », en proposant de nouvelles fonctionnalités : une phase de lune et une date en 2005, un mécanisme automatique en 2006, une version tourbillon en 2008…

Perpetual calendar Tourbillon Manufacture

En 2016, le Groupe Citizen a acquis Frédérique Constant, mais la collection de Perpetual Calendar Tourbillon Manufacture continue à incarner la quête visionnaire de ses fondateurs afin de démocratiser le luxe du savoir-faire horloger suisse.

Cette montre Perpetual Calendar Tourbillon Manufacture est animée par le mouvement automatique FC-975. Entièrement réalisé au sein de la manufacture Frédérique Constant, il est équipé d’une ancre et d’une roue d’échappement en silicium, un matériau compensant les effets de la gravité lorsque le mouvement est en position verticale et résistant aux changements de température.

Le quantième perpétuel affiche à 12 heures les mois, les jours à 3 heures et les jours de la semaine à 9 heures. La superbe cage du tourbillon est visible à 6 heures, ainsi que l’aiguille des secondes qui effectue un tour complet par minute. Il prend en compte les mois à 30 et 31 jours, les 28 jours du mois de février, ainsi que le cycle des années bissextiles et l’affichage du 29 février tous les quatre ans. Le quantième perpétuel nécessitera une seule correction manuelle en 400 ans, le 1er mars 2100, en raison d’une particularité du calendrier grégorien. Les heures et les minutes se règlent au moyen de la couronne.

Les montres de la gamme Frédérique Constant Perpetual Calendar Tourbillon Manufacture représentent la précision et la complexité qui caractérisent l’horlogerie suisse de haute qualité, tout en favorisant l’innovation.

Depuis le jour de sa création, Frédérique Constant poursuit avec passion le même objectif : proposer des garde-temps à la beauté immense, classique et intemporelle pour permettre à des amateurs d’horlogerie toujours plus nombreux d’accéder à des montres entièrement conçues en Suisse.

La tête dans les étoiles

La montre traditionnelle selon Rolex La Rolex Cellini Moonphase en or Everose. Boîtier : 39 mm. Cadran : blanc. Bracelet cuir. #Rolex #Cellini

Avant de parvenir à découper le temps, l’homme avait recourt au Soleil, à la Lune et aux constellations afin de se repérer en fonction des jours, des saisons et du passage des mois. La Lune, aussi poétique que mystique devint, de part ses performances techniques, l’astre préféré des horlogers.

Présenté comme un classique parmi les complications, l’affichage lunaire propose la reproduction du cycle de l’astre des nuits sur votre garde-temps. Cette indication qui est un complément quasi obligatoire du calendrier perpétuel peut aussi apparaître sur une montre de poche ou montre-bracelet.

 

Les phases lunaires

Les phases lunaires représentent les portions de Lune, illuminées par le Soleil, qui sont visibles depuis la Terre. L’orbite de la Lune autour de la Terre entraîne le changement de phase d’un jour à l’autre. Le cycle lunaire, aussi appelé lunaison, dure 29,5 jours. Ce cycle, décomposé en quatre points représentés sous forme d’aller-retour, est composé de huit phases : nouvelle lune, premier croissant, premier quartier, lune gibbeuse croissante, pleine lune, lune gibbeuse décroissante, dernier quartier, dernier croissant.

Le mécanisme

Sur un garde-temps, les phases lunaires sont généralement indiquées par un système de disque ou de guichet. Le disque, qui porte deux lunes, est entraîné par une roue composée de 59 dents, un doigt la pousse d’un cran toute les 24 heures.

 Frederique Constant - Slimline Moonphase

La durée d’une révolution synodique lunaire, soit l’intervalle de temps nécessaire pour qu’elle retourne à position de départ par rapport au Soleil et à la Terre, est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,8 secondes (soit 29,53 jours). Or, sur le cadran d’une montre la durée de lunaison est de 29,5 jours ce qui entraîne un décalage du système réglable à la main, tous 2 ans, 7 mois et 20 jours.

 

Un autre système plus complexe aussi appelé « lune astronomique », présent sur des montres très haut de gamme, possède une roue de 135 dents. Celui-ci offre une précision de 29 jours 12 heures et 45 minutes ce qui n’entraîne un décalage que tous les 122 ans.

Le réglage du mécanisme se fait grâce à la consultation du calendrier lunaire ou par l’intermédiaire de la date de la dernière lune, avant de remonter jusqu’à la date actuelle à l’aide de la couronne des secondes.

Amateur ou passionné, cette complication offre une évasion poétique hors du commun grâce à laquelle les mouvements du ciel sont à votre portée…

L’affichage analogique et numérique

Depuis des siècles le monde de l’horlogerie utilise de nombreuses notions, faisant références aux instruments propres à mesurer le temps. Nous allons nous concentrer aujourd’hui sur les différents systèmes d’indication de l’heure.

L’affichage analogique et l’affichage numérique

Dans le cas d’une  montre, les termes analogique et numérique désignent le type d’affichage. L’affichage analogique est le plus utilisé sur les montres et les horloges, qui  possèdent un système d’indicateur de temps par l’intermédiaire du déplacement d’aiguilles sur un cadran.

Le cadran est, de manière générale, composé de trois aiguilles de différentes tailles. Celles-ci indiquent les heures, les minutes et les secondes qui, sur ce même cadran, peuvent être représentées par des chiffres,  des traits, des points ou tout autre motif.

L’affichage numérique ou alphanumérique retranscrit l’information avec des chiffres et des lettres. Cette technique, apparue à l’ère du digital, est utilisée uniquement sur les montres mécaniques.

CHANEL Première Rock Édition Limitée
CHANEL Première Rock

Les avantages

La montre analogique est  la plus traditionnelle. Elle regroupe à elle seule toute la magie de l’horlogerie comme l’art, les  sciences, la technique et l’industrie. De plus, le design d’un cadran offre une infinité de possibilités permettant ainsi de proposer des montres variées et adaptées à tous types de profils.

Les montres numériques principalement composées de cristaux liquides ou de LED ont la particularité de fournir une information rapide. L’utilisateur obtient l’heure, de jour comme de nuit, en une fraction de seconde et sans effort.

Les inconvénients

La montre analogique, à l’inverse de sa rivale peut  avoir une lecture difficile des informations. La petite taille du cadran et des aiguilles, le manque de chiffres ou d’index pour déterminer l’heure peuvent ainsi entraîner une très faible  lisibilité.

La montre numérique a, quant à elle, un look généralement moins soigné que les garde-temps composés d’aiguilles et d’un design pointu représenté par de fines courbes.

Affichage analogique et numérique à la fois

Certains modèles plus récents de montres analogiques sont maintenant équipés d’un cadran numérique indiquant le jour de la semaine et le mois. Le meilleur des deux systèmes est ainsi conservé avec un affichage plus clair et plus complet.

Piaget Polo S Édition Limitée
Piaget Polo S

Zoom sur le Baumatic

En 1830, Louis-Victor et Célestin Baume ouvrent un comptoir horloger dans le Jura Suisse. C’est le début de l’aventure Baume et Mercier qui acquerra une belle réputation et restera au fil du temps fidèle à sa devise, “ne rien laisser passer, ne fabriquer que des montres de la plus haute qualité”.

La  Maison créée par les frères Baume nous a montré une fois de plus son habilité en termes d’innovation en présentant son propre mouvement manufacture. Celui-ci avait été dévoilé lors du Salon International de la Haute Horlogerie de Genève en 2018, et restera comme l’une des surprises les plus inattendues de cette édition.

La Maison Desitter revient sur la présentation de ce calibre, nommé le Baumatic, issu d’une collaboration entre la marque genevoise, la société ValFleurier (Richemont) et le pôle Recherche & Innovation du groupe Richemont.

     

 

 

 

 

 

De la maîtrise en toute autonomie

Parmi les principaux avantages de ce nouveau mouvement, nous retrouvons tout d’abord son autonomie. L’optimisation de son barillet et l’association d’un spiral en silicium, principalement utilisé sur des montres très haut de gamme, couplé à un nouveau système d’échappement à permis d’accroître la réserve de marche jusqu’à 120 heures, soit l’équivalent de cinq jours.

La précision chronométrique

Doté d’une impressionnante ponctualité, le calibre Baumatic qui répond aux critères du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) est composé d’un balancier à inertie variable qui lui offre une précision de marche qui atteint -4/+6 secondes par jour et une stabilité durant toute la réserve de marche.

La sensibilité aux champs magnétiques

« Il existe de nombreux effets liés aux champs magnétiques : arrêt du mouvement ou perte de précision sont les plus fréquents. La Clifton Baumatic™  de Baume & Mercier résiste à 1500 Gauss minimum, soit une résistance 25 fois supérieure à la norme ISO actuelle. »

Autonome, précis, sensible … et durable

Votre montre est une amie du quotidien, elle vous accompagne, tourne et s’use. Bien que les pièces soient lubrifiées au moment du montage, le mouvement nécessite un entretien particulier afin de veiller à ne pas altérer son bon fonctionnement. « La qualité des différentes huiles utilisées pour la lubrification du mouvement Baumatic™ permet d’espacer les services d’entretien au-delà des 5 ans communément préconisés ».

 

 

Forte de sa renommée, la Maison Baume et Mercier continue de se frayer un chemin parmi les grandes maisons horlogères de ce monde, avec ce premier mouvement manufacture, qui équipe déjà divers modèles de la collection Clifton.

IWC Schaffhausen prend de l’altitude

Un peu plus de 10 ans après la sortie de sa gamme TOP GUN, qui doit son nom à l’élite de l’aviation américaine dont tous les membres sont diplômés de l’United States Navy Fighter Weapons School, l’horloger Suisse IWC Schaffhausen vient lui consacrer une nouvelle ligne de gardes-temps, aussi aériens que résistants.

La Maison Desitter vous présente la ligne TOP GUN, composée de 4 modèles. La Montre d’Aviateur Double Chronographe TOP GUN Ceratanium®, la montre d’aviateur chronographe TOP GUN édition « Désert Mojave », la Montre d’Aviateur Chronographe TOP GUN et la Montre d’Aviateur Automatic TOP GUN.

Le Ceratanium®, breveté par IWC Schaffhausen

IW371815_Pilot's Watch Double Chronograph TOP GUN Ceratanium_Lifestyle
Top Gun – Pilote Watch Double Chronograph

Alliant les avantages du titane pour sa légèreté et sa durabilité à ceux de la céramique pour sa dureté et sa résistance aux rayures, le Ceratanium®, matériau innovant et développé en interne, présente aussi une compatibilité cutanée totale.

La Montre d’Aviateur Double Chronographe TOP GUN Ceratanium®, entièrement revêtue d’un noir mat non recouvert, y compris les boutons-poussoirs et la boucle ardillon, garantit l’annulation des reflets de la lumière du soleil et résiste à la corrosion et l’air marin, particulièrement chargé en sel. Elle est entièrement adaptée à un usage quotidien pour un pilote confiné dans un cockpit.

Ce « double chronographe possède un mécanisme intégré de rattrapante pour mesurer simultanément deux laps de temps court ». Il est animé par le calibre 79420 à remontage automatique qui offre une réserve de marche de 44 heures.

La céramique et un air de désert

IWC propose dans sa ligne TOP GUN un second Chronographe. La céramique couleur sable qui habille son boitier est inspirée du désert Mojave situé dans le Sud de la Californie ou est implantée la plus grande base aéronavale des États-Unis, la Naval Air Weapons Station China Lake.

Sa teinte, « qui correspond parfaitement à la couleur des uniformes portés par les pilotes de la Navy », est une première et fait de cette référence, animée par le calibre de manufacture IWC 69380, une innovation disponible en édition limitée à 500 exemplaires. L’affichage pour le jour et la date font partie des fonctions du mouvement de ce chronographe à remontage à cliquets bidirectionnels, équipé d’une réserve de marche de 46 heures.

 

Autres premières parmi les montres d’aviateur

L’horloger Suisse s’adapte à tous les profils et vient compléter sa ligne avec la Montre d’Aviateur Chronographe TOP GUN. Équipée d’un boitier en céramique noire et d’un calibre de manufacture IWC 69380, elle offre une note de couleur rouge présente sur l’aiguille indiquant les secondes.

La Montre d’Aviateur Automatique TOP GUN ferme la série, équipée d’un mouvement automatique robuste, manufacture IWC. Accompagnée de son boitier en céramique noire, elle propose une réserve de marche de 72 heures.

IW389101_Pilot's Watch Chronograph TOP GUN
Pilot’s Watch Chronograph TOP GUN
IW326901_Pilot's Watch Automatic TOP GUN
Pilot’s Watch Automatic TOP GUN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En s’engageant dans le monde de l’aviation, IWC Schaffhausen s’implique de manière évidente à créer des montres à capacités supérieures à la moyenne afin qu’elles résistent au niveau d’exigence incroyablement élevé et aux besoins spécifiques des pilotes d’élite.

GOODWOOD, WEST SUSSEX, ENGLAND - AUGUST 5: <> at Goodwood on August 4, 2019 in Chichester, England. (Photo by Remy Steiner/Getty Images for IWC)
GOODWOOD, WEST SUSSEX, ENGLAND

Le nouveau trio plein d’attitude de la Maison Messika

Lancée en 2005 et aujourd’hui présente dans plus de 70 pays, la Maison Messika a su révéler son propre style et trouver sa place dans le monde de la joaillerie de luxe.

À l’occasion de la sortie de sa nouvelle collection Lucky Move, Messika a choisi de mettre trois icônes contemporaines sur le devant de la scène. La Maison Desitter vous présente ce trio d’attitude composé de Kate Moss, Sylvia Hoeks et Joan Small.

Fille d’un célèbre diamantaire, Valérie Messika a su apprendre et transmettre dans ses collections tous les secrets du métier. Elle trace son propre chemin et propose à travers ses collections, pleines d’audace, de douceur et de passion, une forme de fidélité que l’on retrouve aussi dans l’esprit de ses boutiques, parmi lesquelles celle de la fameuse rue Saint-Honoré, à Paris.

« Avec ses diamants en mouvement, sa forme ronde et son micro pavage, Lucky Move perpétue la signature Messika. Toujours dans l’esprit Mix & Match, les pièces se portent en solo, en accumulation ou en asymétrie. Autant de déclinaisons possibles qui rendent la femme Messika unique, moderne et rayonnante. »

Une histoire de femmes

Afin de casser les codes de la joaillerie parisienne, Valérie Messika voulait « un trio de filles, une bande, qui représenterait les femmes dans leur diversité et où chacune, quel que soit leur âge, incarnerait un type de beauté. »

Kate Moss for Messika, Lucky Move
Kate Moss, Messika

 

L’idole absolue

Kate Moss, célèbre Londonienne, étoile de la mode depuis ses 14 ans, regroupe à elle seule les symboles de la féminité, de l’audace et de l’esprit rock.

« Kate Moss est depuis toujours ma muse, c’est LE monstre sacré de la mode » déclare Valérie Messika.

 

Sylvia Hoeks for Messika, Lucky Move
Sylvia Hoeks, Messika

 

 

Le futur lui appartient

Sylvia Hoeks, crâne rasé et silhouette hyper-racée, est une actrice et mannequin néerlandaise qui, au travers du caractère qu’elle exprime, représente le visage moderne « possédant à la fois force et douceur, mêlant androgynie et ultra-féminité. »

 

Joan Smalls for Messika, Lucky Move
Joan Smalls, Messika


100% glamour

Originaire de Porto Rico, Joan Smalls est un jeune mannequin engagé qui a su s’imposer en tant qu’Ange Victoria’s Secret et trouver sa place parmi les plus grandes marques de luxe.

« J’ai choisi Joan Smalls pour son physique spectaculaire, elle dégage un glamour très contemporain » déclare Valérie Messika.

 

Résultat d’une inspiration traditionnelle et tous ornés de diamants, les bijoux de la collection Lucky Move regroupent diverses pièces aux rondeurs féminines et envoûtantes. Nous retrouvons parmi elles le grand et le petit médaillon, la bague à trois doigts, le pendentif réversible personnalisable.

« Née de la volonté d’épouser à la perfection le corps de la femme », et comme le décrit Valérie Messika, la collection Lucky Move est destinée à s’adapter à chaque cliente.