La Breitling Endurance Pro annonce la couleur

Avec la Endurance Pro, Breitling annonce la couleur

Breitling lance, dans sa gamme Professional, un garde-temps adapté au sport et à la vie de tous les jours. Baptisée la Breitling Endurance Pro, cette nouvelle série de montres s’adresse aussi bien aux athlètes confirmés qu’aux sportifs occasionnels.

Comme l’explique Georges Kern, PDG de Breitling : « Lorsque Jan Frodeno est devenu membre de notre Triathlon Squad, il m’a demandé quelle Breitling il devait porter. Nous avons réfléchi à la montre parfaite correspondant à un mode de vie sportif et nos idées ont donné naissance à l’Endurance Pro. Avec cette montre, nous avons adapté notre technologie SuperQuartz™ aux besoins des personnes à l’image de Jan, qui consacrent autant de temps à son travail qu’à leurs loisirs. Et le boîtier Breitlight® est tellement léger qu’il ne peut gêner ni des entraînements intenses ni des activités sportives. »

Breitling Endurance Pro, une sportive haute en couleur

Équipée d’un boîtier Breitlight® ultra-léger de 44 mm, la Breitling Endurance Pro s’adapte parfaitement à une utilisation au quotidien. La lunette tournante noire bidirectionnelle affiche quatre gravures représentant les points cardinaux (N, S, E, W). Sur le cadran, noir lui aussi, les aiguilles des heures et des minutes sont recouvertes de SuperLuminova®, permettant une visibilité parfaite en toutes circonstances.

The Endurance Pro Collection with colorful rubber straps

Les trois compteurs situés à 2, 6 et 10 heures indiquent les secondes, le 1/10e de seconde et les 30 minutes. Les chiffres blancs qui ornent le cadran sont volumineux et parfaitement visibles. De plus, une lunette intérieure avec échelle pulsométrique entoure ce dernier, permettant ainsi à l’utilisateur de contrôler sa fréquence cardiaque durant les entraînements.

La Breitling Endurance Pro s’anime à l’aide d’un calibre SuperQuartzTM thermocompensé, dix fois plus précis que le quartz classique. Ce modèle, certifié COSC, offre une étanchéité allant jusqu’à 100 mètres.

Enfin, pour satisfaire tous les goûts, Breitling propose cinq teintes éclatantes : rouge, bleu encre, orange, jaune et blanche. Seuls la lunette intérieure, le bracelet en caoutchouc Diver Pro et la couronne tactile surmoulée présentent des nuances colorées.

Le tachymètre

Un tachymètre, ou échelle tachymètrique, est un instrument destiné à mesurer la vitesse de déplacement. Autrement dit, il permet de calculer la vitesse parcourue par un objet ou un être vivant dans plusieurs unités et notamment en km/h.

Le tachymètre horloger

De nos jours, il n’est pas rare de retrouver la fonction du tachymètre sur des modèles de chronographes. En effet, ce principe de mesure du temps a été repris par le monde de l’horlogerie en présentant une échelle tachymètrique généralement placée à la périphérie du cadran.

Le système du chronographe tachymètrique permet donc de calculer une vitesse moyenne généralement sur une base de 1000 mètres. Bien que l’obtention de cette vitesse soit souvent indiquée grâce à l’aiguille des secondes, il est tout de même possible de retrouver cette fonction sur certaines montres digitales.

Comment utiliser son tachymètre ?

Cette fonctionnalité est assez simple d’utilisation. Vous devez actionner le chronographe au premier marqueur de distance, en appuyant sur le bouton poussoir des secondes ( il s’agit généralement du bouton en haut à droite du cadran), et l’arrêter au marqueur de distance suivant, lorsque la distance de 1 km a été parcourue.

Afin de connaître la vitesse moyenne, il vous suffit de regarder le chiffre sur lequel l’aiguille des secondes s’est arrêtée.

Dans le cas ci-contre, l’aiguille des secondes indique une vitesse moyenne de 105 km/h.

Attention ! Si la trotteuse dépasse les 60 secondes, il vous faudra lire la vitesse moyenne sur la deuxième couronne du tachymètre si votre montre en est équipée. Dans le cas contraire, bien que cet outil soit plus précis sur une longue distance, il vous faudra alors calculer la vitesse sur une distance de 500 mètres puis multiplier la valeur obtenue par deux.

Les tachymètres en horlogerie mécanique

Les tachymètre avec échelle spécifiée : la graduation est basée sur une distance de 1000 mètres ce qui permet d’obtenir la vitesse en kilomètre par heure. (modèle OMEGA ci-contre)

Les tachymètre avec échelle non spécifiée : aucune graduation n’est indiquée sur l’échelle, mais de manière générale les calculs se font sur 1000 mètres. (modèle Breitling ci-dessous)

Les tachymètres à deux niveaux d’échelles : il y a deux échelles distinctes indiquant plusieurs graduations. Dans la majorité des cas, une échelle est basée sur 1 km et la seconde permet de calculer la vitesse sur 100 mètres. (modèle Baume et Mercier ci-dessous)

Certaines échelles tachymètriques se trouvent au centre du cadran et plus seulement sur la lunette de la montre. (Baume et Mercier)

 

L’heure du bilan a sonné

La Maison Desitter espère que vous avez passé d’agréables fêtes de fin d’année, auprès de ceux que vous aimez. Comme chaque fin d’année, l’heure du bilan a sonné ! Voici donc notre petit récapitulatif de 2019, nos moments forts et nos coups de cœur !

Rolex Oyster Perpetual Yacht-Master 42

A l’occasion du salon Baselword 2019, Rolex a lancé un nouveau modèle de sa gamme de montres Yacht-Master au diamètre inédit de 42 mm : l’Oyster Perpetual Yacht-Master 42. En plus d’un design de caractère, la Yacht-Master 42 fait preuve d’une technicité impressionnante. Elle bénéficie d’une réserve de marche d’environ 70 heures et garantit l’excellence en termes de précision, de confort d’utilisation, de fiabilité et de résistance aux chocs ou champs magnétiques. Elle est livrée avec un bracelet Oysterflex qui combine la robustesse d’un bracelet métallique et le confort d’un bracelet élastomère.

 

OMEGA Apollo 11, 50e anniversaire édition limitée

Afin de célébrer  le 50e anniversaire de l’arrivée de l’homme sur la lune avec la Speedmaster Professional au poignet, OMEGA lance, en 2019, une nouvelle édition limitée en or de la « Moonwatch », inspirée de celle offerte aux astronautes en 1969. Ce nouveau modèle à l’esprit vintage prône également la modernité avec son mouvement antimagnétique Co-Axial 3861 Master Chronometer dont la réserve de marche est de 48 heures.

 


CHANEL la nouvelle montre J12

À presque vingt ans, la montre J12 s’offre en 2019 une cure de jouvence sans pour autant se dénaturer. Le design de la nouvelle montre J12 brille de mille feux avec un cadran toujours plus élégant et une structure toujours plus graphique. Les lignes ont été revues et affinées, et les maillons du bracelet subtilement allongés. La montre J12 calibre 12.1 a été récompensée du prix de la « montre dame » lors de la dernière édition du prestigieux Grand Prix d’horlogerie de Genève.

 

Navitimer Ref. 806 1959 Re-Edition (PPR/Breitling)

Breitling Navitimer Réf. 806 1959 Réédition

En 1959, Breitling lance la Navitimer Réf.806, l’une des icônes de l’horlogerie aéronautique. En 2019, la Maison horlogère suisse présente un chronographe qui reprend le design de l’original jusque dans les moindres détails. Dotée d’un boîtier en acier inoxydable de 41 mm comme son aînée et d’un cadran entièrement noir avec trois compteurs ton sur ton, cette nouvelle montre est animée par un mouvement manufacture à remontage manuel, le calibre B09.

 

IWC Montre d’Aviateur Spitfire

C’est en début d’année qu’IWC a renforcé sa ligne aviateur avec la nouvelle collection Spitfire. Celle-ci rend hommage au Supermarine Spitfire, le chasseur monoplace de la RAF pendant la Seconde Guerre mondiale. Deux designs différents sont proposés. L’un se caractérise par un boîtier en acier à la palette de couleurs, un cadran noir et un bracelet en textile vert, rappelant le cockpit de l’avion mythique. L’autre propose un boîtier en bronze, un cadran vert olive et un bracelet en veau brun. Un mouvement chronographe de la famille de calibre 69000 et deux autres mouvements automatiques de la famille des calibres 82000 animent ces montres.

La Maison Desitter vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui vient tout juste de débuter, vous remercie pour votre confiance et vous souhaite santé, joie et réussite.

Retrouvez les articles dans leur intégralité dans la 5ème édition du magazine Desitter, à découvrir dans nos bijouteries.

À chaque montre sa personnalité

Noël arrive à grand pas, il est temps pour vous de penser au cadeau idéal… Et pourquoi pas une montre ?

Qu’il soit destiné à un proche ou qu’il fasse partie de votre liste d’envie, il est important que ce garde temps vous ressemble et soit en accord avec la personnalité de son futur porteur. La Maison Desitter vous présente une sélection de pièces horlogères tant féminines que masculines, et adaptées à tout type de caractères…

La sélection pour Elle

 

Tissot, Bella Ora pour la discrète.

Doté d’un design classique et épuré, ce garde-temps s’habille d’une boîte en acier inoxydable de 28 x 31,40 mm de diamètre affichant un cadran blanc nacré. Entraîné par un mouvement à quartz de fabrication suisse, il se munit d’un bracelet en cuir noir lui conférant une élégance certaine.

 

Baume et Mercier, Linea pour l’élégante.

Sobre et raffinée, cette montre, animée par un mouvement à quartz, dispose d’un boîtier en acier poli-satiné de 37 mm. Son cadran en nacre blanche indique les heures, les minutes, la seconde ainsi que la date dans un guichet à 6h. Le tout est monté sur un bracelet en acier.

 

Cartier, Panthère pour l’extravertie.

Chic et excentrique, cette pièce se distingue par une manchette et une boîte de 22 mm x 19 mm de diamètre, tous deux en or jaune et laque noire. Animée par un mouvement à quartz, elle se dote d’un cadran argenté et d’aiguilles en forme de glaive en acier finition dorée.

 

La sélection pour Lui

 

Lebeau-Courally, Le Dauphin pour l’élégant.

Résolument distingué et intemporel, ce garde temps est doté d’une boîte de 38 mm de diamètre en acier inoxydable abritant le calibre LC 2892, un mouvement mécanique à remontage automatique. Pour couronner le tout, son cadran noir s’harmonise avec un bracelet en cuir de la même couleur.

 

 

Breitling, Navitimer B01 Chronograph 46 pour le baroudeur.

Avec un diamètre généreux de 46 mm, ce chronographe s’habille d’un bracelet et d’un boîtier en acier dont la lunette bidirectionnelle entoure un cadran noir. Le fond transparent laisse apparaître le calibre manufacture Breitling 01, un mouvement automatique dont la réserve de marche est de 70 heures.

 

Piaget, Altiplano pour l’excentrique.

Dotée de la fonction tourbillon, cette montre fait preuve de légèreté avec son mouvement manufacture mécanique à remontage manuel extra-plat. Son boîtier de 41 mm en or blanc et serti de diamants, allié à un bracelet alligator noir ainsi que son cadran bleu guilloché en font une pièce distinguée.

 

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts ! Vous ne peinerez pas à trouver la pièce maîtresse qui habillera votre poignet ou celui d’un de vos proches pour cette nouvelle année. Notre équipe de professionnels vous attend et sera à votre entière disposition afin de vous guider dans votre recherche du cadeau parfait…

Article complet à découvrir dans la 5ème édition du Magazine Desitter, disponible dès maintenant dans nos bijouteries, rue du Pot d’Or 7 et rue des Dominicains 15-17, Liège.

Seamaster Diver 300M “James Bond” Édition Limitée

« Le choix d’une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Saville Row » aimait à dire Ian Lancaster Fleming, créateur de James Bond. Au fil des films et des acteurs, Bond portera longtemps des Rolex, notamment au poignet de Sean Connery, mais aussi une Breitling Top Time ou une Gruen, ainsi que des Seiko ou une TAG Heuer.  Depuis Pierce Brosnan, dans Golden Eye en 1995, c’est une OMEGA Seamaster Diver 300M ou encore une OMEGA Planet Ocean 600M dans une scène de Casino Royal, que l’agent 007 porte au poignet.

Pour célébrer le 50e anniversaire de la sortie du film Au service secret de Sa Majesté (1969), OMEGA lance, en hommage au célèbre espion, une nouvelle Seamaster Diver 300M, limitée à 7 007 exemplaires.

Le lien entre OMEGA et James Bond est un motif de fierté pour Raynald Aeschlimann, président et PDG d’OMEGA, qui décrit la nouvelle Seamaster en ces termes: « Un vibrant hommage à un grand classique de la saga James Bond et à l’un des personnages les plus emblématiques de l’histoire du cinéma. Élégante et remplie de surprises, cette montre extraordinaire rencontrera à coup sûr un très grand succès auprès des collectionneurs et des fans du personnage en raison de ses nombreuses fonctions en lien avec James Bond. »

Cette montre de 42 mm arbore un solide boîtier en acier inoxydable monté sur un bracelet en caoutchouc noir. Le cadran en céramique noire satiné spiral affiche l’emblématique motif du canon de revolver gravé au laser, dont le centre mesure précisément 9 mm de diamètre.

Sur le côté du boîtier, OMEGA a gravé le numéro de série de l’édition limitée sur une plaque en or jaune 18 carats.

L’or jaune 18 carats est également utilisé pour les aiguilles et les index, y compris l’index à 12 heures, qui tire son inspiration des armoiries de la famille Bond.

Le 7e jour de chaque mois, le chiffre 7 sur la fenêtre de la date présente la même police que le logo 007. Le nombre « 50 » est dissimulé dans le Super-LumiNova® sur l’index de 10 heures et apparaît la nuit comme signature secrète.

L’innovation ne se limite pas à l’extérieur de la montre, puisque son boîtier abrite le calibre OMEGA Co-Axial Master Chronometer 8800. La montre a obtenu la certification la plus exigeante de l’industrie horlogère en termes de précision, de performance et de résistance aux champs magnétiques (15 000 gauss).

Chaque montre en édition limitée est présentée dans son écrin au style 007 : boîtier noir comportant des motifs rappelant le canon d’un révolver et des boutons en forme de balle. Le contenu est composé d’un étui de transport, d’un outil permettant de changer le bracelet ainsi qu’un bracelet supplémentaire en acier inoxydable.

L’agent 007 porte la Seamaster depuis 1995. Aujourd’hui, c’est à votre tour. La Maison C.Desitter vous invite à découvrir cette pièce d’exception.

 

Squad Breitling

La mythique marque horlogère a fait le choix de remplacer le concept d’ambassadeur de marque par des squads, des équipes de stars et a créé  les Squads Breitling.

« Chez Breitling, nous croyons au pourvoir de l’esprit d’équipe, à la force du groupe et à la définition d’un objectif commun, lesquels mènent immanquablement à la réussite », explique Georges Kern, PDG de Breit­ling. « Nous recherchons l’authenticité, la crédibilité et l’honnêteté pour notre marque et pour nos pro­duits, ainsi que dans nos interactions avec les clients. Il en va de même pour chacune de nos Squads. Nous nous apprêtons à lancer plusieurs d’entre elles dans différents domaines d’activité allant des sports aux arts et en lien avec nos thématiques : air, mer et terre. Les membres de nos Squads, qu’ils soient de renommée mondiale ou anonymes, seront des maîtres absolus dans leurs domaines respectifs. »

Le septième art à l’honneur

Ce Squad Breitling est entièrement dédiée à l’univers du cinéma. L’actrice sud-africaine Charlize Theron, oscarisée pour Monster, a été enrôlée dans cette équipe de choc, tout comme l’acteur et producteur Brad Pitt, le héros des derniers Star Wars Adam Driver, et l’acteur américano-chinois Daniel Wu.

Breitling précise que chacune des personnalités nommées dans ces Squads sera amenée à réaliser des missions, individuelles ou en groupe, pour la Manufacture suisse.

Brad Pitt

Révélé à 28 ans dans le film Thelma et Louise de Ridley Scott (1991), Brad Pitt enchaîne ensuite les films à un rythme effréné. En 1994, il confirme son talent avec Entretien avec un vampire et donne la réplique à Tom Cruise et à Kirsten Dunst. Il poursuit une carrière sans faute, il collabore avec de prestigieux réalisateurs comme David Fincher (Fight Club), Steven Soderbergh (Ocean’s Twelve et Ocean’sEleven), Quentin Tarantino (Inglorious Basterds), ou les frères Coen (Burn after Reading). Il apparait dans des blockbusters comme le péplum Troie (2004), ou World War Z  (2013) et marque les esprits dans un rôle de père de famille autoritaire dans The Tree of Life, de Terrence Malick, qui remporte la palme d’or à Cannes en 2011.

Parallèlement, il mène une carrière de producteur avisé, avec sa société de production Plan B entertainment (Les infiltrés, World War Z, Twelve years a slave…). En 2015, il tourne sous la direction d’Angelina Jolie, Vue sur mer et est à l’affiche des Alliés de Robert Zemeckis et de Voyage of time de Terrence Malick l’année suivante. Nous l’avons retrouvé cette année dans Once upon a time in Hollywood, réalisé par Quentin Tarantino, aux côtés de Leonardo DiCaprio.

Charlize Theron

En 1994, elle rencontre John Crosby, découvreur de talents à Hollywood. Elle s’inscrit à des cours de théâtre et fait ses débuts sur grand écran dans Two days in the Valley en 1996. Elle est révélée au grand public en 1997 avec L’Associé du diable aux côtés de Keanu Reeves, son premier succès commercial. Après quelques films au succès mitigé (Le sortilège du scorpion de jade, Mauvais piège, Sweet november), elle revient en haut de l’affiche en 2003 avec Braquage à l’italienne. En 2003, elle obtient l’oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans le film Monster, dans lequel elle s’est enlaidie. Cinq ans plus tard, elle tourne sous la direction Stuart Townsend, Bataille à Seattle. L’actrice qui alterne les registres participe en 2012 à deux super productions hollywoodiennes,  Blanche-Neige et le Chasseur et Prometheus.

En 2015, aux côtés de Tom Hardy, elle interprète le personnage fort de l’Imperator Furiosa dans le nouveau Mad Max, Fury Road, qui est une énorme réussite. Le film remporte même six Oscars ! En 2019, Charlize tourne dans le 9e  volet de Fast and Furious  dans lequelle la comédienne est de retour dans la peau d’une hackeuse criminelle cyber-terroriste, uniquement motivée par l’argent.

Adam Driver

Adam Driver, Charlize Theron

Né dans l’Indiana, rien ne prédestine Adam Driver à faire carrière au cinéma. Avant de devenir l’étoile montante d’Hollywood, il s’engage dans l’armée américaine suite aux attentats du 11 septembre 2001. Pendant deux ans, il suit une formation chez les Marines au Camp Pendleton à San Diego. Il échappe de peu à la guerre en Irak en étant démobilisé pour raisons médicales trois mois avant son départ. Il retourne dans l’Indiana pendant un an avant de s’envoler à New York où il intègre la célèbre Juilliard School, école privée de spectacles. Son diplôme en poche, Adam Driver ne tarde pas à trouver des rôles chez les plus grands cinéastes : Clint Eastwood pour J. Edgar en 2012, Steven Spielberg pour Lincoln et les frères Coen pour Inside Llewyn Davis en 2013.

En parallèle, Adam Driver intègre dès 2012 le casting de la série Girls aux côtés de Lena Dunham. Son rôle du déjanté Adam Sackler le révèle au grand public et lui vaut trois nominations aux Emmy Awards. Le succès n’est pas prêt de s’arrêter pour lui puisqu’il a été choisi, en 2015, pour jouer le terrible Kylo-Ren, le méchant du septième volet de Star Wars : le réveil de la force. En 2018, il est à l’affiche de L’homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam. En 2019, dans Marriage story de Noah Baumbach, il explore avec Scarlett Johansson la violence qui peut surgir dans une relation, jusqu’à déchirer tout ce qui reste du couple.

Daniel Wu

Daniel Wu, Breitling Cinema Squad. (PPR/Breitling)
Daniel Wu, Breitling Cinema Squad.

Depuis ses débuts en 1998, Daniel Wu, acteur, réali­sateur et producteur américain, établi à Hong-Kong, a joué dans plus de 60 films. L’année 2015 a, par ailleurs, marqué le début de son rôle de Sunny dans la série télévisée post-apocalyptique faisant la part belle aux arts martiaux, diffusée sur la chaîne câblée américaine AMC et intitulée Into the Badlands, dont il est aussi producteur. Après avoir obtenu son diplôme d’architecture à l’Université de l’Oregon, Daniel Wu entreprend un voyage à Hong-Kong en 1997, où il est repéré pour son premier film. Depuis, il a remporté de nombreux prix et distinctions pour ses activités d’acteurs, ainsi que ses débuts en tant que réalisateur pour son film The Heavenly Kings, lequel lui a valu le Prix de Meilleur nouveau réalisateur au Hong-Kong Film Awards, ainsi qu’au Chinese Film Media Awards.

Breitling Premier Edition Norton

La Maison Desitter est heureuse de vous présenter le résultat de l’incontournable partenariat entre les marques Breitling et Norton.

L’automobile, l’aviation et le nautisme sont des partenaires de choix dans le monde de l’horlogerie et particulièrement pour les montres sportives chronographes. En lançant son partenariat avec la marque Norton, la Maison Breitling met quant à elle en avant le secteur de la moto.

Ces deux firmes dotées d’un héritage puissant, sont source d’entreprenariat et d’innovation. « Cette nouvelle montre rend hommage au formidable partenariat entre ces deux marques ambitieuses »

Norton, entreprise britannique de renommée internationale pour ses motos de hautes performances, a été créée par James Lansdowne Norton en 1898. Tout d’abord fabriquant de fournitures et de pièces détachées pour le commerce des deux roues, il se tourna à partir de 1902 dans la production de motos.

La marque Breitling, fondée elle aussi au cours du XIXème siècle, est reconnue pour son excellence en matière de design et son rôle de pionnier dans le développement du chronographe.

L’élégance, l’inspiration vintage, l’individualité et la singularité représentent la culture et les valeurs de ces deux marques. Ces principes reflètent la source principale d’inspiration de cette montre au calibre manufacture Breitling 01.

Ce modèle à remontage automatique est composé d’un chronomètre certifié COSC et est également doté d’un tachymètre visible sur la lunette intérieure.

La montre Premier B01 Chronographe 42 Norton Edition de Breitling, disponible avec différents bracelets, en cuir brut marron ou encore en acier inoxydable, est associée à un partenaire de choix: la moto Commando 961 Café racer MKII Breitling Limited Edition. D’apparence classique et dotée d’un moteur de 961 cm3 développée en interne, cette série limitée à 77 exemplaires est composée d’une ingénierie à la pointe de la technologie.

« La Premier B01 Chronographe 42 Norton Edition n’est que le commencement d’une relation privilégiée entre deux marques emblématiques. De nouvelles surprises seront annoncées tout au long de l’année ».