Les mots croisés de l’horlogerie

C’est le moment de tester vos connaissances tout en s’amusant. Pour cela, la Maison Desitter vous a concocté les mots croisés de l’horlogerie !

Pour plus de praticité, pensez à imprimer la grille !

Vertical

1. Situées en haut et en bas de la boite de la montre elles servent à attacher le bracelet au corps de la montre.

2. Désigne le temps de fonctionnement d’une montre sans que celle-ci ait besoin d’être remontée, ou portée dans le cas d’une montre automatique.

3. Échelle de mesure permettant de calculer la vitesse.

5. Désigne une fabrique produisant ses produits de manière artisanale, soit en quasi-totalité.

6. Bouton présent à l’extérieur du boîtier permettant de remonter le mouvement manuellement ainsi que de régler l’heure de la montre.

7. Unité de pression atmosphérique de référence.

8. Petite ouverture dans le cadran permettant de placer des indications de jour, mois, phase de lune ou quantième.

9. Principale protection d’une montre qui permet de protéger le mécanisme contre les chocs, l’humidité ainsi que la poussière.

Horizontal

4. Désigne l’émission de rayons de lumière. Il s’agit en horlogerie d’une matière recouvrant l’index et les aiguilles permettant de lire l’heure dans l’obscurité.

10. Matériau quasiment inrayable ayant pour fonction de protéger le cadran et les aiguilles d’une montre.

11. Toute fonction additionnelle à celles des simples indications des heures, minutes et secondes.

12. Désigne le mouvement lui-même, soit sa référence.

Information additionnelle : Les mots composés doivent être séparés par une case blanche.

L’histoire de la Portugieser

L’histoire de ce modèle historique commence en 1939 lorsque deux négociants portugais font une demande particulière à la manufacture suisse : une montre-bracelet aussi précise qu’un chronomètre de marine.

Un challenge de taille à l’époque, mais la Maison IWC aura une solution « simple » : utiliser des mouvements de montres de poche savonnette de calibres 74 et 98 dans un boîtier de 43 mm.

Un style iconique


La Portugieser a un esprit qui lui appartient. Véritable modèle avant-gardiste, elle présente des chiffres arabes, une lunette d’une extrême finesse, un cadran pour petite seconde à six heures, imposant et de taille inhabituelle à l’époque de sa sortie et de délicates aiguilles feuilles.

Parmi les caractéristiques qui lui sont chères, la Portugieser présente aussi la minuterie chemin de fer qui, courante à l’époque des montres de poche, rappelle comme son nom l’indique le style industriel d’une voie ferroviaire.

La renaissance

Kurt KlausJusqu’alors fabriquée en quantité limitée, la Portugieser connaîtra en 1993 sa nouvelle heure de gloire. C’est Kurt Klaus, le célèbre créateur du calendrier perpétuel IWC, qui en sera l’élément déclencheur. Arrivé en tant qu’horloger puis devenu maître d’ingénierie et de pensée pour la Manufacture, il proposera une relance de la Portugieser – modèle qu’il affectionne particulièrement. Le garde-temps connaîtra donc sa renaissance avec une nouvelle lignée en référence au 125ème anniversaire de la Manufacture.

Celui-ci reprendra les codes de la Portugieser historique, dans un plus petit format (42 mm), en y ajoutant un fond transparent dévoilant le mouvement. Connue sous la référence 5441, cette montre, de production limitée, a su ravir le cœur des collectionneurs.

Évolutions et Complications

C’est en 1995, seulement deux ans après le lancement de la montre Édition Anniversaire qu’un nouveau mouvement voit le jour. Répondant aux plus strictes exigences horlogères, la Portugieser Répétition Minutes fait son entrée.

Au cours de cette même année la Portugieser Chrono-Rattrapante est présentée. Deux cadrans, un à midi pour le totalisateur des trente minutes du chronographe, l’autre à six heures pour la petite seconde. IWC réunit pour la première fois une Portugieser et un Chronographe dans le même boitier.

Les années 2000 seront aussi glorieuses que les précédentes pour la Manufacture qui lancera la Portugieser Automatic 2000 accompagnée du Calibre 5000, un nouveau mouvement maison  offrant une réserve de marche de sept jours et spécialement destiné à sa collection fétiche.

De nombreuses déclinaisons de la collection verront le jour toujours avec un design qui garde les mêmes proportions et finitions, composé dun cadran clair et épuré, de deux totaliseurs en retrait et dun réhaut avec une échelle graduée en quarts de seconde.

Des évolutions sur la base de ce mouvement feront aussi leurs apparitions. Parmi elles, le calendrier perpétuel en 2003, le tourbillon mystère verra le jour l’année suivante ou encore, en 2015, le calendrier annuel qui propose mois, date et jour de la semaine dans trois cadrans distincts à midi.

La Portugieser est l’une des montres les plus anciennes et les plus connues d’IWC. Elle est devenue un véritable best-seller parmi tous les modèles qui ont vu le jour à Schaffhausen. Dans la famille de montres IWC, la  Portugieser est un pur chef-d’oeuvre de Haute Horlogerie. Une véritable icône.

Pourquoi la lunette de votre montre tourne-t-elle ?

La lunette est une couronne extérieure mobile fixée sur le cadran de la montre. C’est l’un des éléments principaux du boîtier et c’est elle qui porte la glace. Sa vocation première est de mesurer le temps d’immersion en plongée. Mais elle peut servir de bien d’autres manières.

Panerai Submersible

Calcul du temps écoulé

Pour éviter tout accident, il est indispensable d’utiliser une montre de plongée dotée d’une lunette spécifique. En début de plongée, il convient de placer le repère zéro de la lunette (petit triangle ou trait de marquage) sur la même position que l’aiguille des minutes. Le repère reste fixe tandis que l’aiguille continue à avancer, marquant ainsi le temps passé en immersion depuis qu’il a été fixé. Le temps de plongée détermine les paliers de désaturation à faire au cours de la remontée. Plus la plongée est longue, plus ces paliers le sont également.

La lunette tournante de montre de plongée a été présentée par Rolex et par Blancpain au début des années 1950. Ce n’est que quatre ans plus tard que Blancpain a présenté la première lunette unidirectionnelle sur son iconique plongeuse Fifty Fathoms. Les fabricants horlogers ont adopté ce type de lunette ne tournant que dans un seul sens – autrement dit une lunette unidirectionnelle – afin d’éviter les erreurs dues à une manipulation involontaire dans le mauvais sens et risquer ainsi de fausser les mesures lors de la plongée.

Outre le temps de plongée, la lunette tournante peut se transformer, à tout moment, en chronographe « à la minute près ». Libre à vous de mesurer ce que vous voulez : le temps qu’il vous faut pour marcher jusqu’à une station de métro ou pour effectuer une performance sportive… Facile et pratique !

Calcul du temps restant

Vous devez accomplir une tâche en un laps de temps imparti ou surveiller la cuisson des pâtes ? La lunette tournante est encore là pour vous.  Positionnez tout simplement le repère zéro de la lunette à l’heure à laquelle vous devez avoir terminé votre tâche.

Vous devez, par exemple, rendre votre rapport dans 30 minutes. Si l’aiguille des minutes est sur 15, faites tourner la couronne de façon à ce que le marqueur se retrouve sur le 45 (soit les 30 minutes). Vous pourrez ainsi savoir avec précision le temps qu’il vous reste… Lorsque l’aiguille des minutes atteint le marqueur : le temps est écoulé !

Lecture d’un second fuseau horaire

Cette méthode peut vous faciliter la lecture d’un second fuseau horaire. Elle est un peu compliquée mais fonctionne très bien.

Panerai Submersible

Par exemple, pour suivre le fuseau horaire de New York qui compte 6 heures de moins que le nôtre, positionnez le marqueur de la lunette à 6 heures. Ensuite, lisez l’aiguille des heures en fonction du marqueur de la lunette sans prêter attention aux graduations, comme sur une montre design sans index. La lecture de l’aiguille des minutes, elle, demeure la même.

Le tachymètre

Un tachymètre, ou échelle tachymètrique, est un instrument destiné à mesurer la vitesse de déplacement. Autrement dit, il permet de calculer la vitesse parcourue par un objet ou un être vivant dans plusieurs unités et notamment en km/h.

Le tachymètre horloger

De nos jours, il n’est pas rare de retrouver la fonction du tachymètre sur des modèles de chronographes. En effet, ce principe de mesure du temps a été repris par le monde de l’horlogerie en présentant une échelle tachymètrique généralement placée à la périphérie du cadran.

Le système du chronographe tachymètrique permet donc de calculer une vitesse moyenne généralement sur une base de 1000 mètres. Bien que l’obtention de cette vitesse soit souvent indiquée grâce à l’aiguille des secondes, il est tout de même possible de retrouver cette fonction sur certaines montres digitales.

Comment utiliser son tachymètre ?

Cette fonctionnalité est assez simple d’utilisation. Vous devez actionner le chronographe au premier marqueur de distance, en appuyant sur le bouton poussoir des secondes ( il s’agit généralement du bouton en haut à droite du cadran), et l’arrêter au marqueur de distance suivant, lorsque la distance de 1 km a été parcourue.

Afin de connaître la vitesse moyenne, il vous suffit de regarder le chiffre sur lequel l’aiguille des secondes s’est arrêtée.

Dans le cas ci-contre, l’aiguille des secondes indique une vitesse moyenne de 105 km/h.

Attention ! Si la trotteuse dépasse les 60 secondes, il vous faudra lire la vitesse moyenne sur la deuxième couronne du tachymètre si votre montre en est équipée. Dans le cas contraire, bien que cet outil soit plus précis sur une longue distance, il vous faudra alors calculer la vitesse sur une distance de 500 mètres puis multiplier la valeur obtenue par deux.

Les tachymètres en horlogerie mécanique

Les tachymètre avec échelle spécifiée : la graduation est basée sur une distance de 1000 mètres ce qui permet d’obtenir la vitesse en kilomètre par heure. (modèle OMEGA ci-contre)

Les tachymètre avec échelle non spécifiée : aucune graduation n’est indiquée sur l’échelle, mais de manière générale les calculs se font sur 1000 mètres. (modèle Breitling ci-dessous)

Les tachymètres à deux niveaux d’échelles : il y a deux échelles distinctes indiquant plusieurs graduations. Dans la majorité des cas, une échelle est basée sur 1 km et la seconde permet de calculer la vitesse sur 100 mètres. (modèle Baume et Mercier ci-dessous)

Certaines échelles tachymètriques se trouvent au centre du cadran et plus seulement sur la lunette de la montre. (Baume et Mercier)

 

Nos coups de cœur pour la Saint-Valentin

La période des amours approche… Afin de faire plaisir à votre moitié, les membres de l’Équipe Desitter vous font part de leurs coups de cœur.

ROLEX Cosmograph Daytona, cadran noir

« La montre née pour la course La Rolex Cosmograph Daytona en or jaune. Boîtier : 40 mm. Cadran : noir. Bracelet : Oysterflex. »

Laurent DESITTER

 

La Première, cadran nacre or beige de CHANEL

« Cette pièce représente l’élégance et la délicatesse. Colorée d’un or beige, elle rappelle les sacs historiques de la Maison CHANEL »

Laurent DESITTER

 


OMEGA Speedmaster

« Emblématique, mythique, historique par la conquête de la lune »

Mary DESITTER

 

Code Coco CHANEL

« Unique en son genre, originale, très féminine et moderne,
cette montre est un véritable bijou »

Mary DESITTER

 

Black Bay Fifty Eight de TUDOR

« Née pour oser, innovante et intemporelle, c’est une montre de tous les jours. Une TUDOR, tout simplement »

Gilles ANCION

 

Baignoire de Cartier

« Essence même de l’élégance et de l’héritage Cartier à travers l’Histoire, cette montre bijou, classique mais résolument moderne, habille les poignets d’une manière ultra féminine »

Gilles ANCION

 

SeaMaster 300M de OMEGA

« Ce garde temps est une réussite. D’une belle finition, raffinée et sportive,
cette pièce est aussi destinée à un large public »

Jacques DESITTER

 

Nouvelle J12 Noire de CHANEL

« Cette pièce, dotée d’un mouvement manufacture, est la toute nouvelle génération d’un mythe qui perdure »

Jacques DESITTER

L’histoire de Baume et Mercier

Fidèle à sa devise « Ne rien laisser passer, ne fabriquer que des montres de la plus haute qualité», la Maison Baume & Mercier a toujours été attachée à l’excellence de la mesure du temps.

Créé en 1830 dans le Jura suisse,  le comptoir horloger  de Louis-Victor et Célestin Baume prend rapidement de l’ampleur. À la fin du XIXe siècle, la société des Frères Baume a déjà acquis une solide renommée internationale et devient un acteur horloger incontournable à l’étranger. En 1918, William Baume, le dirigeant de la Maison, s’associe à Paul Mercier et fondent ensemble Baume & Mercier, Genève. En 1988, la Maison rejoint le groupe Richemont.

Avec ses montres belles, complexes et d’une rare précision, Baume & Mercier remporte de multiples records et différents concours de chronométrie. En 1919, la Maison se voit décerner la plus haute distinction horlogère internationale en recevant le “Poinçon de Genève”, gage  de grande qualité.

Forte de créativité, la marque impose son style et laisse une empreinte durable dans l’univers du design horloger. Elle saisit l’importance de l’émancipation des femmes et crée pour celles-ci des modèles de formes remarquables, prouvant qu’une montre féminine ne se résume pas à une interprétation miniature d’une montre d’homme. La féminité fait partie intégrante des valeurs de Baume & Mercier.

Parmi les grands succès de Baume & Mercier, on compte :

  • La montre-bijou la Marquise, lancée à la fin des années 1940, première montre dotée d’un bracelet esclave rigide,
  • La Galaxie ou la Stardust, les garde-temps aux formes innovantes des années 1970,
  • La Riviera, l’une des premières montres de sport en acier dans le monde en 1973,
  • La Catwalk, montre manchette, lancée en 1997 et dotée d’un cadran carré intégré dans le bracelet.

 

 

 

 

Baume & Mercier propose aujourd’hui les collections :  Classima pour les adeptes d’un design minimaliste ; Linea pour les femmes élégantes et dynamiques ;  Clifton pour répondre aux attentes des citadins en quête d’un garde-temps à la fois classique et contemporain.

Riche de cette histoire exceptionnelle, la Maison Baume & Mercier célébrera ses 190 ans en 2020.

Sur le même sujet: Le mouvement Baumatic de Baume & Mercier

Comment régler sa montre automatique ?

Cadeau d’un proche, héritage, achat… Si vous êtes en possession d’une montre automatique, les quelques conseils ci-dessous vous apprendront à la régler. Ainsi, vous la préserverez et elle vous le rendra en vous accompagnant pendant de longues années.

Sur la plupart des montres automatiques, la couronne possède trois positions. Si la couronne n’est pas vissée, la première position est celle de départ. Si la couronne est vissée, il faut d’abord la dévisser et elle viendra alors se placer naturellement sur la première position.

Comment régler sa montre automatique ?

Position 1 : Le remontage

Une montre automatique n’a pas besoin d’être remontée. En effet, elle se remonte toute seule lorsque vous la portez grâce à l’énergie produite par vos mouvements. Cependant, il est conseillé de la remonter manuellement de temps en temps, afin de garantir sa précision et de prolonger sa durée de vie. En effet, remontée à fond, elle aura plus d’énergie et sera capable de fonctionner de façon optimale.

Dès lors que votre couronne est dévissée et/ou sur le premier cran, il vous est possible de remonter votre montre automatique de manière manuelle. Tournez la couronne entre votre pouce et index vers le haut dans le sens des aiguilles d’une montre. Effectuez environ 30 tours.

Position 2 : Le changement de date

Lorsque vous tirez la couronne sur le deuxième cran, vous pouvez régler le jour et la date. Ajustez en premier le jour de la semaine en tournant la couronne en sens inverse des aiguilles d’une montre. Puis réglez la date en tournant la couronne dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour ce faire, assurez-vous de ne pas vous trouver dans la “zone de la mort” c’est-à-dire dans la tranche horaire de 21h et 3h du matin, vous pourriez endommager le mécanisme !

Position 3 : Le changement d’heure

Enfin, sur le troisième cran, l’aiguille des secondes s’arrête et vous pourrez régler les aiguilles des heures et des minutes avec encore plus de précision. Si vous arrêtez l’aiguille des secondes à 12h pile, vous obtiendrez une précision absolue !

Pensez que le jour et la date doivent changer à minuit et non pas à midi. Avancez les aiguilles. Si la date ne change pas en passant le sommet du cadran, c’est qu’il sera midi. Si au contraire la date change, alors il sera minuit. Lorsque vous repousserez la couronne à sa position initiale (ou en deuxième position), l’aiguille des secondes reprendra sa course.

Votre montre automatique est enfin réglée. N’oubliez pas de revisser la couronne si elle est pourvue de cette fonction afin de préserver l’étanchéité.

À chaque montre sa personnalité

Noël arrive à grand pas, il est temps pour vous de penser au cadeau idéal… Et pourquoi pas une montre ?

Qu’il soit destiné à un proche ou qu’il fasse partie de votre liste d’envie, il est important que ce garde temps vous ressemble et soit en accord avec la personnalité de son futur porteur. La Maison Desitter vous présente une sélection de pièces horlogères tant féminines que masculines, et adaptées à tout type de caractères…

La sélection pour Elle

 

Tissot, Bella Ora pour la discrète.

Doté d’un design classique et épuré, ce garde-temps s’habille d’une boîte en acier inoxydable de 28 x 31,40 mm de diamètre affichant un cadran blanc nacré. Entraîné par un mouvement à quartz de fabrication suisse, il se munit d’un bracelet en cuir noir lui conférant une élégance certaine.

 

Baume et Mercier, Linea pour l’élégante.

Sobre et raffinée, cette montre, animée par un mouvement à quartz, dispose d’un boîtier en acier poli-satiné de 37 mm. Son cadran en nacre blanche indique les heures, les minutes, la seconde ainsi que la date dans un guichet à 6h. Le tout est monté sur un bracelet en acier.

 

Cartier, Panthère pour l’extravertie.

Chic et excentrique, cette pièce se distingue par une manchette et une boîte de 22 mm x 19 mm de diamètre, tous deux en or jaune et laque noire. Animée par un mouvement à quartz, elle se dote d’un cadran argenté et d’aiguilles en forme de glaive en acier finition dorée.

 

La sélection pour Lui

 

Lebeau-Courally, Le Dauphin pour l’élégant.

Résolument distingué et intemporel, ce garde temps est doté d’une boîte de 38 mm de diamètre en acier inoxydable abritant le calibre LC 2892, un mouvement mécanique à remontage automatique. Pour couronner le tout, son cadran noir s’harmonise avec un bracelet en cuir de la même couleur.

 

 

Breitling, Navitimer B01 Chronograph 46 pour le baroudeur.

Avec un diamètre généreux de 46 mm, ce chronographe s’habille d’un bracelet et d’un boîtier en acier dont la lunette bidirectionnelle entoure un cadran noir. Le fond transparent laisse apparaître le calibre manufacture Breitling 01, un mouvement automatique dont la réserve de marche est de 70 heures.

 

Piaget, Altiplano pour l’excentrique.

Dotée de la fonction tourbillon, cette montre fait preuve de légèreté avec son mouvement manufacture mécanique à remontage manuel extra-plat. Son boîtier de 41 mm en or blanc et serti de diamants, allié à un bracelet alligator noir ainsi que son cadran bleu guilloché en font une pièce distinguée.

 

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts ! Vous ne peinerez pas à trouver la pièce maîtresse qui habillera votre poignet ou celui d’un de vos proches pour cette nouvelle année. Notre équipe de professionnels vous attend et sera à votre entière disposition afin de vous guider dans votre recherche du cadeau parfait…

Article complet à découvrir dans la 5ème édition du Magazine Desitter, disponible dès maintenant dans nos bijouteries, rue du Pot d’Or 7 et rue des Dominicains 15-17, Liège.

C.Desitter et La Nocturne du Carré vous font profiter de Noël avant l’heure !

Le froid de l’hiver est là, mais avec l’arrivée des fêtes de fin d’année il y a de quoi se réchauffer le cœur.

À l’occasion de cette période bien spéciale, nous avons le plaisir de vous accueillir dans nos bijouteries et de vous faire profiter d’ouvertures spéciales.

Ce jeudi 12 décembre aura lieu La Nocturne du Carré au cours de laquelle nos portes seront ouvertes jusqu’à 21h00. Cet événement annuel liégeois rassemble l’ensemble des commerces situés au cœur de la cité ardente. Animations de rue et attentions particulières dans vos commerces, cette soirée est l’occasion de profiter entre ami(e)s ou en famille et de lancer la course aux cadeaux de Noël.
Pour couronner le tout, nous vous accueillerons avec une coupe de champagne !

Et comme il est important de se faire plaisir, l’ensemble de notre équipe vous donne également rendez-vous les dimanches 15 et 22 décembre, pour vous accompagner et vous conseiller sur vos derniers achats de Noël.

Bijouterie Desitter
Rue du pot d’Or 7, Rue des Dominicains 15-17
Liège

La tête dans les étoiles

La montre traditionnelle selon Rolex La Rolex Cellini Moonphase en or Everose. Boîtier : 39 mm. Cadran : blanc. Bracelet cuir. #Rolex #Cellini

Avant de parvenir à découper le temps, l’homme avait recourt au Soleil, à la Lune et aux constellations afin de se repérer en fonction des jours, des saisons et du passage des mois. La Lune, aussi poétique que mystique devint, de part ses performances techniques, l’astre préféré des horlogers.

Présenté comme un classique parmi les complications, l’affichage lunaire propose la reproduction du cycle de l’astre des nuits sur votre garde-temps. Cette indication qui est un complément quasi obligatoire du calendrier perpétuel peut aussi apparaître sur une montre de poche ou montre-bracelet.

 

Les phases lunaires

Les phases lunaires représentent les portions de Lune, illuminées par le Soleil, qui sont visibles depuis la Terre. L’orbite de la Lune autour de la Terre entraîne le changement de phase d’un jour à l’autre. Le cycle lunaire, aussi appelé lunaison, dure 29,5 jours. Ce cycle, décomposé en quatre points représentés sous forme d’aller-retour, est composé de huit phases : nouvelle lune, premier croissant, premier quartier, lune gibbeuse croissante, pleine lune, lune gibbeuse décroissante, dernier quartier, dernier croissant.

Le mécanisme

Sur un garde-temps, les phases lunaires sont généralement indiquées par un système de disque ou de guichet. Le disque, qui porte deux lunes, est entraîné par une roue composée de 59 dents, un doigt la pousse d’un cran toute les 24 heures.

 Frederique Constant - Slimline Moonphase

La durée d’une révolution synodique lunaire, soit l’intervalle de temps nécessaire pour qu’elle retourne à position de départ par rapport au Soleil et à la Terre, est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,8 secondes (soit 29,53 jours). Or, sur le cadran d’une montre la durée de lunaison est de 29,5 jours ce qui entraîne un décalage du système réglable à la main, tous 2 ans, 7 mois et 20 jours.

 

Un autre système plus complexe aussi appelé « lune astronomique », présent sur des montres très haut de gamme, possède une roue de 135 dents. Celui-ci offre une précision de 29 jours 12 heures et 45 minutes ce qui n’entraîne un décalage que tous les 122 ans.

Le réglage du mécanisme se fait grâce à la consultation du calendrier lunaire ou par l’intermédiaire de la date de la dernière lune, avant de remonter jusqu’à la date actuelle à l’aide de la couronne des secondes.

Amateur ou passionné, cette complication offre une évasion poétique hors du commun grâce à laquelle les mouvements du ciel sont à votre portée…