Cartier, une histoire unique et incomparable

Cartier, une histoire unique et incomparable

En 1847, Louis-François Cartier ouvre son atelier de bijouterie à Paris. Impressionnée par le savoir-faire du joaillier, la noblesse adopte rapidement ses créations. La princesse Mathilde, nièce de Napoléon et plus tard l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, deviennent ses fidèles ambassadrices.

Une clientèle d’élite

Dès les années 1900, reconnue comme Maison de joaillerie d’exception, Cartier remporte un vif succès auprès de la clientèle royale et aristocratique de toutes les grandes cours européennes.  Deux ans plus tard, une succursale ouvre à Londres. En 1904, le roi Édouard VII d’Angleterre puis le roi Alphonse XIII d’Espagne lui accordent un brevet de fournisseur officiel. Cette même année, Louis Cartier, petit-fils de Louis-François, conçoit la première montre Cartier. Dédiée à son ami et aviateur Santos-Dumont, cette montre-bracelet en cuir peut être portée au poignet. L’arrivée de la montre Santos signe l’avènement de la production de montres-bracelets par la marque.

Santos de Cartier

Durant les années qui suivent Cartier est accréditée comme fournisseur officiel attitré de nombreuses maisons royales dont celles du Portugal, de la Russie, de la Serbie et de la Belgique. En 1909, Cartier ouvre une succursale à New York et dépose le brevet de la boucle déployante pour montre-bracelet.

Des montres incontournables

Forte de son expertise joaillière originelle, la Maison mise davantage sur l’esthétique et la forme que sur l’innovation technique. Après la Tonneau apparue en 1906, la marque commercialise avec succès la montre-bracelet Santos inspirée du modèle de 1904.

Cartier, une histoire unique et incomparable
Tank de Cartier

En 1919, la montre Tank va connaître un succès immédiat. Inspirée des illustrations des tanks britanniques, Louis Cartier impose par ce modèle mythique le style de la Maison. Parmi eux, les « chiffres romains rayonnants, aiguilles pomme en acier bleui, minuterie chemin de fer et une pierre précieuse de taille cabochon au remontoir en guise de clin d’œil joaillier ». Par la suite, la Tank se décline sous diverses collections comme la Tank Louis Cartier, la Tank chinoise, la Tank cintrée, la Tank réversible…  

Sept ans plus tard, la montre baguette voit le jour. Ce modèle iconique doit son nom au fait que son cadran est de la même largeur que son bracelet.

Les créations se succèdent avec les années et font parler d’elles avec notamment la montre Tortue chronographe monopoussoir (1928), la montre basculante (1932), la Crash (1967), née d’après la légende d’une Tank abîmée lors d’un accident de voiture, les montres en vermeil Les Must de Cartier (1973), la montre Santos en or et acier (1978) vendue à plus d’un million d’exemplaires, la montre Panthère (1983), la Roadster (2001), le Ballon bleu (2008)…

Considérée comme l’une des marques les plus prestigieuses, la maison Cartier vend aujourd’hui ses créations à travers le monde entier.

Bigli, une histoire de famille

Bigli, une histoire de famille

La Maison belge Gianfranco Bigli voit le jour en 1997 avec la volonté de transmettre de l’énergie positive et d’incarner la femme d’aujourd’hui. Partenaires de cœur et de travail, Laurence Aerens conçoit et dessine les collections tandis que Thierry Spitaels s’occupe de la gestion.

Entourée d’artisans qualifiés (tailleurs de pierre, sertisseurs…), Laurence crée des pièces uniques, à la fois contemporaines et intemporelles. Faciles à porter au quotidien, ses bijoux sont modernes, élégants et colorés.

Bigli, collections et des histoires

Chaque collection s’inspire d’un événement lié à la vie des créateurs : diplômes, engagements, mariages ou encore naissances. « Notre idée était de transformer chaque moment précieux de notre vie en un bijou », explique la créatrice. « De cette manière, la bijouterie signifie bien plus qu’une simple recherche de raffinement ou que la beauté sans âme. (…) Nous espérons qu’ils incarneront également les meilleurs moments de votre vie. Qu’ils vous feront briller parce qu’ils étaient destinés à vous rappeler ces moments

La collection nommée Chloé, comme la jeune fille du couple, propose des bijoux avec des pierres rayées. Inspirée de l’ambiance des années 1970, elle exalte des formes rondes, exubérantes et irrégulières. L’ensemble de la collection est disponible en or jaune, blanc ou rose avec trois combinaisons de pierre et de couleurs.

Plus tard, l’arrivée de la petite Lilly, seconde petite-fille de la famille, inspire la gamme Lilly Bloom. Cette collection acidulée, douce et séduisante s’adresse aux femmes qui ont gardé leur âme d’enfant. Du bleu onirique au jaune bouton d’or, la vaste palette de couleurs des pierres est synonyme de plaisir intense. Enfin, la collection Lilly trouve sa place aux côtés d’autres collections iconiques telles que Mini Sweety et Waves.

Des bagues, boucles d’oreilles, pendentifs et bracelets en pierres brillantes et colorées, en or 18 carats ou pierres précieuses constituent les différentes collections. Une explosion de couleurs, un design pur et des lignes très fluides s’associent pour toujours plus d’élégance et de modernité.