Une nouvelle montre pour James Bond

La Maison C.Desitter vous propose de découvrir la nouvelle montre OMEGA, la Seamaster Diver 300M Édition 007. C’est ce même modèle que portera James Bond, dans le 25e film de la saga  Mourir peut attendre  (en salle le 8 avril).

« Quand j’ai tourné Casino Royal, je voulais une nouvelle montre. Je voulais « ma » montre Bond. O.K., celle de Pierce  était très belle, j’en ai une et je la porte souvent. Mais j’en désirais une qui colle parfaitement à mon rôle. Quand j’ai commencé à en parler à OMEGA,  je me disais qu’ils ne m’écouteraient pas vraiment », avoue Daniel Craig aux journalistes qui assistent au lancement international de la nouvelle montre 007, à New York,  en décembre 2019. Et pourtant, il a été si bien entendu qu’il a développé avec la Maison suisse cette Seamaster Diver 300M en titane dotée des critères qui lui tiennent particulièrement à cœur : légèreté, style militaire et touche rétro.

D’un diamètre de 42 mm, cette nouvelle Seamaster Bond possède un cadran et une lunette en aluminium brun «tropical». Sur le fond du boîtier, on retrouve une série de chiffres reprenant le format de marquage des véritables montres militaires. Ainsi, 0552 est le code du personnel de la Marine britannique ;  923 7697 désigne une montre de plongée. La lettre A signifie que la montre est dotée d’une couronne vissée et le chiffre 007 fait bien évidemment référence à James Bond.

Enfin, le chiffre 62 est un hommage à l’année de production du tout premier film James Bond 007 contre Dr. No. Même si, en réalité, il aura fallu attendre 1995 et Golden Eye pour voir OMEGA s’inviter au poignet du célèbre agent secret britannique, incarné par Pierce Brosnan. Dans cet opus, 007 portait alors une Seamaster Quartz Professional Diver 300M.

La nouvelle montre de 007 sera vendue avec un bracelet à mailles en titane ou un bracelet NATO à rayures brun foncé, gris et beige, fermé par une boucle gravée du nombre 007.

*

007 : le premier 0 signifie qu’il a l’autorisation de tuer, le second qu’il l’a déjà fait et le 7 qu’il est le 7e agent à recevoir cette autorisation.

Une montre à l’heure du monde

Avis aux grands voyageurs ! Frédérique Constant et la fonction GMT vous invitent à jongler entre les fuseaux horaires. De Paris à Rio tout en passant par Tokyo, le temps est à votre portée. La Maison Desitter est heureuse de vous présenter la dernière Classic Worldtimer Manufacture.

Entraînée par le calibre automatique de Manufacture FC-718, dotée de 26 rubis et d’une réserve de marche de 42 heures, la nouvelle variation de la collection Worldtimer de Frédérique Constant a vu le jour en 2019.  Une chose est sûre, elle nous fait voyager !

Depuis le jour de sa création, Frédérique Constant poursuit avec passion le même objectif : proposer des garde-temps à la beauté́ immense, classique et intemporelle pour permettre à des amateurs d’horlogerie toujours plus nombreux d’accéder à des montres entièrement conçues en Suisse.

La Maison suisse lance la première Worldtimer en 2012, le modèle, qui est aujourd’hui décliné en 11 versions, connaît un franc succès et se place parmi les meilleures ventes de la marque dans la catégorie des montres de Manufacture.

Tout en gardant sa fonction d’heure universelle, ce nouveau garde-temps est habillé d’un fond gris anthracite sur lequel la carte du monde est soigneusement gravée. Positionnée à 6 heures, la date, indiquée par aiguille, complète la fonction « heure universelle »  tout en s’intégrant parfaitement à l’esthétique du modèle.

Simple d’utilisation, elle renseigne sur les heures exactes dans le monde grâce à un mécanisme assuré par deux disques rotatifs, l’un affichant les noms des 24 plus grandes villes de la planète, l’autre les 24 heures munies d’un indicateur jour/nuit.

« Il suffit, simplement via la couronne du remontoir, d’aligner la ville de son choix sur la position 12 heures du cadran. Une synchronisation automatique des disques informe immédiatement de l’heure locale des 24 plus grandes villes de la planète. »

Montée dans un boîtier en trois parties pourvu d’un fond transparent et accompagnée d’un bracelet en alligator, chaque version est éditée à 718 exemplaires. À vous de défier le temps…

Nos coups de cœur pour la Saint-Valentin

La période des amours approche… Afin de faire plaisir à votre moitié, les membres de l’Équipe Desitter vous font part de leurs coups de cœur.

ROLEX Cosmograph Daytona, cadran noir

« La montre née pour la course La Rolex Cosmograph Daytona en or jaune. Boîtier : 40 mm. Cadran : noir. Bracelet : Oysterflex. »

Laurent DESITTER

 

La Première, cadran nacre or beige de CHANEL

« Cette pièce représente l’élégance et la délicatesse. Colorée d’un or beige, elle rappelle les sacs historiques de la Maison CHANEL »

Laurent DESITTER

 


OMEGA Speedmaster

« Emblématique, mythique, historique par la conquête de la lune »

Mary DESITTER

 

Code Coco CHANEL

« Unique en son genre, originale, très féminine et moderne,
cette montre est un véritable bijou »

Mary DESITTER

 

Black Bay Fifty Eight de TUDOR

« Née pour oser, innovante et intemporelle, c’est une montre de tous les jours. Une TUDOR, tout simplement »

Gilles ANCION

 

Baignoire de Cartier

« Essence même de l’élégance et de l’héritage Cartier à travers l’Histoire, cette montre bijou, classique mais résolument moderne, habille les poignets d’une manière ultra féminine »

Gilles ANCION

 

SeaMaster 300M de OMEGA

« Ce garde temps est une réussite. D’une belle finition, raffinée et sportive,
cette pièce est aussi destinée à un large public »

Jacques DESITTER

 

Nouvelle J12 Noire de CHANEL

« Cette pièce, dotée d’un mouvement manufacture, est la toute nouvelle génération d’un mythe qui perdure »

Jacques DESITTER

L’histoire de Baume et Mercier

Fidèle à sa devise « Ne rien laisser passer, ne fabriquer que des montres de la plus haute qualité», la Maison Baume & Mercier a toujours été attachée à l’excellence de la mesure du temps.

Créé en 1830 dans le Jura suisse,  le comptoir horloger  de Louis-Victor et Célestin Baume prend rapidement de l’ampleur. À la fin du XIXe siècle, la société des Frères Baume a déjà acquis une solide renommée internationale et devient un acteur horloger incontournable à l’étranger. En 1918, William Baume, le dirigeant de la Maison, s’associe à Paul Mercier et fondent ensemble Baume & Mercier, Genève. En 1988, la Maison rejoint le groupe Richemont.

Avec ses montres belles, complexes et d’une rare précision, Baume & Mercier remporte de multiples records et différents concours de chronométrie. En 1919, la Maison se voit décerner la plus haute distinction horlogère internationale en recevant le “Poinçon de Genève”, gage  de grande qualité.

Forte de créativité, la marque impose son style et laisse une empreinte durable dans l’univers du design horloger. Elle saisit l’importance de l’émancipation des femmes et crée pour celles-ci des modèles de formes remarquables, prouvant qu’une montre féminine ne se résume pas à une interprétation miniature d’une montre d’homme. La féminité fait partie intégrante des valeurs de Baume & Mercier.

Parmi les grands succès de Baume & Mercier, on compte :

  • La montre-bijou la Marquise, lancée à la fin des années 1940, première montre dotée d’un bracelet esclave rigide,
  • La Galaxie ou la Stardust, les garde-temps aux formes innovantes des années 1970,
  • La Riviera, l’une des premières montres de sport en acier dans le monde en 1973,
  • La Catwalk, montre manchette, lancée en 1997 et dotée d’un cadran carré intégré dans le bracelet.

 

 

 

 

Baume & Mercier propose aujourd’hui les collections :  Classima pour les adeptes d’un design minimaliste ; Linea pour les femmes élégantes et dynamiques ;  Clifton pour répondre aux attentes des citadins en quête d’un garde-temps à la fois classique et contemporain.

Riche de cette histoire exceptionnelle, la Maison Baume & Mercier célébrera ses 190 ans en 2020.

Sur le même sujet: Le mouvement Baumatic de Baume & Mercier

Comment régler sa montre automatique ?

Cadeau d’un proche, héritage, achat… Si vous êtes en possession d’une montre automatique, les quelques conseils ci-dessous vous apprendront à la régler. Ainsi, vous la préserverez et elle vous le rendra en vous accompagnant pendant de longues années.

Sur la plupart des montres automatiques, la couronne possède trois positions. Si la couronne n’est pas vissée, la première position est celle de départ. Si la couronne est vissée, il faut d’abord la dévisser et elle viendra alors se placer naturellement sur la première position.

Comment régler sa montre automatique ?

Position 1 : Le remontage

Une montre automatique n’a pas besoin d’être remontée. En effet, elle se remonte toute seule lorsque vous la portez grâce à l’énergie produite par vos mouvements. Cependant, il est conseillé de la remonter manuellement de temps en temps, afin de garantir sa précision et de prolonger sa durée de vie. En effet, remontée à fond, elle aura plus d’énergie et sera capable de fonctionner de façon optimale.

Dès lors que votre couronne est dévissée et/ou sur le premier cran, il vous est possible de remonter votre montre automatique de manière manuelle. Tournez la couronne entre votre pouce et index vers le haut dans le sens des aiguilles d’une montre. Effectuez environ 30 tours.

Position 2 : Le changement de date

Lorsque vous tirez la couronne sur le deuxième cran, vous pouvez régler le jour et la date. Ajustez en premier le jour de la semaine en tournant la couronne en sens inverse des aiguilles d’une montre. Puis réglez la date en tournant la couronne dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour ce faire, assurez-vous de ne pas vous trouver dans la “zone de la mort” c’est-à-dire dans la tranche horaire de 21h et 3h du matin, vous pourriez endommager le mécanisme !

Position 3 : Le changement d’heure

Enfin, sur le troisième cran, l’aiguille des secondes s’arrête et vous pourrez régler les aiguilles des heures et des minutes avec encore plus de précision. Si vous arrêtez l’aiguille des secondes à 12h pile, vous obtiendrez une précision absolue !

Pensez que le jour et la date doivent changer à minuit et non pas à midi. Avancez les aiguilles. Si la date ne change pas en passant le sommet du cadran, c’est qu’il sera midi. Si au contraire la date change, alors il sera minuit. Lorsque vous repousserez la couronne à sa position initiale (ou en deuxième position), l’aiguille des secondes reprendra sa course.

Votre montre automatique est enfin réglée. N’oubliez pas de revisser la couronne si elle est pourvue de cette fonction afin de préserver l’étanchéité.

À chaque montre sa personnalité

Noël arrive à grand pas, il est temps pour vous de penser au cadeau idéal… Et pourquoi pas une montre ?

Qu’il soit destiné à un proche ou qu’il fasse partie de votre liste d’envie, il est important que ce garde temps vous ressemble et soit en accord avec la personnalité de son futur porteur. La Maison Desitter vous présente une sélection de pièces horlogères tant féminines que masculines, et adaptées à tout type de caractères…

La sélection pour Elle

 

Tissot, Bella Ora pour la discrète.

Doté d’un design classique et épuré, ce garde-temps s’habille d’une boîte en acier inoxydable de 28 x 31,40 mm de diamètre affichant un cadran blanc nacré. Entraîné par un mouvement à quartz de fabrication suisse, il se munit d’un bracelet en cuir noir lui conférant une élégance certaine.

 

Baume et Mercier, Linea pour l’élégante.

Sobre et raffinée, cette montre, animée par un mouvement à quartz, dispose d’un boîtier en acier poli-satiné de 37 mm. Son cadran en nacre blanche indique les heures, les minutes, la seconde ainsi que la date dans un guichet à 6h. Le tout est monté sur un bracelet en acier.

 

Cartier, Panthère pour l’extravertie.

Chic et excentrique, cette pièce se distingue par une manchette et une boîte de 22 mm x 19 mm de diamètre, tous deux en or jaune et laque noire. Animée par un mouvement à quartz, elle se dote d’un cadran argenté et d’aiguilles en forme de glaive en acier finition dorée.

 

La sélection pour Lui

 

Lebeau-Courally, Le Dauphin pour l’élégant.

Résolument distingué et intemporel, ce garde temps est doté d’une boîte de 38 mm de diamètre en acier inoxydable abritant le calibre LC 2892, un mouvement mécanique à remontage automatique. Pour couronner le tout, son cadran noir s’harmonise avec un bracelet en cuir de la même couleur.

 

 

Breitling, Navitimer B01 Chronograph 46 pour le baroudeur.

Avec un diamètre généreux de 46 mm, ce chronographe s’habille d’un bracelet et d’un boîtier en acier dont la lunette bidirectionnelle entoure un cadran noir. Le fond transparent laisse apparaître le calibre manufacture Breitling 01, un mouvement automatique dont la réserve de marche est de 70 heures.

 

Piaget, Altiplano pour l’excentrique.

Dotée de la fonction tourbillon, cette montre fait preuve de légèreté avec son mouvement manufacture mécanique à remontage manuel extra-plat. Son boîtier de 41 mm en or blanc et serti de diamants, allié à un bracelet alligator noir ainsi que son cadran bleu guilloché en font une pièce distinguée.

 

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts ! Vous ne peinerez pas à trouver la pièce maîtresse qui habillera votre poignet ou celui d’un de vos proches pour cette nouvelle année. Notre équipe de professionnels vous attend et sera à votre entière disposition afin de vous guider dans votre recherche du cadeau parfait…

Article complet à découvrir dans la 5ème édition du Magazine Desitter, disponible dès maintenant dans nos bijouteries, rue du Pot d’Or 7 et rue des Dominicains 15-17, Liège.

C.Desitter et La Nocturne du Carré vous font profiter de Noël avant l’heure !

Le froid de l’hiver est là, mais avec l’arrivée des fêtes de fin d’année il y a de quoi se réchauffer le cœur.

À l’occasion de cette période bien spéciale, nous avons le plaisir de vous accueillir dans nos bijouteries et de vous faire profiter d’ouvertures spéciales.

Ce jeudi 12 décembre aura lieu La Nocturne du Carré au cours de laquelle nos portes seront ouvertes jusqu’à 21h00. Cet événement annuel liégeois rassemble l’ensemble des commerces situés au cœur de la cité ardente. Animations de rue et attentions particulières dans vos commerces, cette soirée est l’occasion de profiter entre ami(e)s ou en famille et de lancer la course aux cadeaux de Noël.
Pour couronner le tout, nous vous accueillerons avec une coupe de champagne !

Et comme il est important de se faire plaisir, l’ensemble de notre équipe vous donne également rendez-vous les dimanches 15 et 22 décembre, pour vous accompagner et vous conseiller sur vos derniers achats de Noël.

Bijouterie Desitter
Rue du pot d’Or 7, Rue des Dominicains 15-17
Liège

Mike Horn, le visage de Panerai

  « Si tes rêves ne t’effraient pas, c’est qu’ils ne sont pas assez grands. »

16 Juillet 1966, Johannesburg

Bien que le tropique du Capricorne ne se conditionne pas aux cercles polaires, c’est sur les terres d’Afrique du Sud que Mike Horn voit le jour et grandira avec ses parents et ses trois frères et sœurs. Son père, ancien rugbyman, et sa mère professeure d’économie, lui transmettent l’amour du sport, la rigueur et l’autonomie qui forgeront sa force de caractère ainsi que sa liberté d’agir et de penser tout au long de sa vie.

À l’âge de 18 ans il s’engage dans l’armée et en Namibie dans les forces spéciales sud africaines. Le rythme des entraînements intensifs et stages commando lui permettront d’intégrer les techniques de survies.

1990, Suisse

Mike Horn quitte sa terre natale et s’envole pour la Suisse. Après avoir donné tous ses biens il décide de recommencer sa vie à zéro. L’exercice de certaines professions dans le domaine sportif lui permet de survivre,  d’allier son secteur d’ambition à sa vie professionnelle et de préparer ses explorations futures.

Les débuts d’un mythe

C’est lors de sa première aventure, en 1991, lorsqu’il descend les Andes péruviennes en raft et parapente que Mike Horn débute sa longue carrière d’explorateur professionnel. Au cours de ces neuf années il rejoint une équipe d’athlètes et un équipage, fonde un centre de sport nautique et devient expert pour la formation des guides en haute montagne. Après avoir traversé l’Amérique du Sud en solitaire et descendu l’Amazone en hydrospeed il accomplit, en 1999, l’exploit de faire le tour de la Terre le long de l’Equateur sur plus de 40 000 kilomètres à la voile et à pied.

Arkos, North Pole Winter Expedition, Pangaea, Pole2Pole, au cours de ces quinze dernières années nous avons pu noter autant d’expéditions que de soutien donné par la Maison florentine. En effet, force, courage et détermination sont des valeurs que Mike Horn a su partager avec Panerai, dont il est ambassadeur.

PAM00984

Chaque exploration est accompagnée d’une série de montres en édition limitée capable d’affronter les situations les plus extrêmes. Cette année la Maison horlogère présente une toute nouvelle montre de plongée, la Submersible Édition Mike Horn (47 mm), conçue en Eco-Titanium, matériau innovant introduit par Panerai. Issu du titane recyclé il n’exploite pas de ressources naturelles et participe donc à la protection de la planète.

Animée par le calibre Manufacture P.9010, la montre propose une étanchéité à 300 mètres et un mouvement à remontage automatique doté d’une réserve de marche de trois jours. La petite particularité de ce modèle se retrouve sur le fond du boîtier, illustré de créatures marines et accompagné de la signature gravée de Mike Horn.

Pourquoi est-il toujours 10h10 ?

Vous ne l’avez peut-être jamais remarqué, mais les montres indiquent toujours 10h10 lorsqu’elles sont présentées dans les publicités ou dans les vitrines. Cette pratique possède plusieurs explications plus ou moins fantaisistes.

La raison historique

Louis XVI, roi de France, était un passionné d’horlogerie. Lors de la révolution Française, il fut décapité à 10h10. Afin de lui rendre hommage, les horlogers présentaient les montres arrêtées à cette heure-là. Depuis, cette pratique est restée.

Premier B01 Chronograph 42 with silver dial and black alligator leather strap (PPR/Breitling)

Le temps universel

Mais il y a aussi une autre explication. Cela remonte à l’introduction de l’heure universelle, l’heure GMT (Greenwich Mean Time). C’est lors de la Conférence du Méridien d’origine qui eut lieu en octobre 1884 que, après trois semaines de négociations diplomatiques, 35 délégués de 24 nations ainsi que des politiciens et des astronomes adoptèrent le temps universel.

Le méridien zéro devint celui qui traversait l’observatoire de Greenwich. Depuis cet endroit, on divisa le globe longitudinalement en deux hémisphères de 180 degrés chacun. De l’autre côté de la Terre, ils se rencontrent à la ligne de changement de date qui s’étend le long d’un méridien. Il fut convenu que le jour commence et prenne fin à Greenwich et que soit introduite une journée de 24 heures.

Cet accord fut pris à 10h10 du matin. On raconte depuis que les horlogers et les bijoutiers ont pour habitude de régler les aiguilles des montres à 10h10 en référence à cet événement.

La raison esthétique

La raison la plus probable serait tout simplement esthétique ! Voici plusieurs faits étayant cette thèse :

A 10h10, les aiguilles forment un V assez ouvert qui représente une jolie symétrie et donne une certaine harmonie à la montre (mais également 10h09 ou 10h11 selon les photos).

Les aiguilles pointent vers le ciel, formant le « V » de la victoire. C’est ce qu’on appelle une position positive. En indiquant 8h20, le V aurait été à l’envers et aurait donné l’impression de quelque chose de triste comme un sourire inversé. Certains horlogers vont même jusqu’à placer l’aiguille des secondes sur le chiffre 6, ce qui donne lieu à une sorte d’étoile à trois branches.

Le logo de la marque est généralement indiqué à 12h, les aiguilles encadrent ainsi la marque. Le quantième du mois prend souvent place à 3h. Dans le cas des chronographes, les compteurs sont à 3, 6 et 9 heures, réduisant les possibilités de placement des aiguilles.

Outre l’esthétisme, le poids de la tradition joue un grand rôle et les marques et photographes appliquent cette règle machinalement.

Les différents type de bracelets

En cuir, acier, or, caoutchouc ou encore textile…  le bracelet peut révéler toute la beauté d’un cadran. Le choix d’un bracelet de montre ne doit donc pas être laissé au hasard !

La bijouterie C.Desitter vous présente ci-dessous les différents types de bracelets disponibles sur le marché et vous donne quelques conseils pour bien choisir.

Les montres avec bracelet en cuir

Frederique ConstantLe bracelet en cuir est la forme la plus traditionnelle. Il est constitué d’une bande de cuir de veau, de vache ou de buffle, tannée, teintée et cousue. Il  offre différentes couleurs et niveaux de résistance. On trouve des bracelets en cuir très souples et d’autres nettement plus rigides.

Le cuir est confortable et agréable à porter. Il convient parfaitement à la montre élégante et sobre. Il apporte une touche de classe supplémentaire à la tenue et au poignet.

Il peut cependant avoir deux défauts. D’abord, certains bracelets en cuir ne sont pas résistants à l’eau : s’ils n’ont pas reçu de traitement adapté, ils souffrent rapidement de taches disgracieuses ou tendent à se décolorer, surtout sous l’action combinée du sel et du soleil en bord de mer. D’autre part, certaines personnes sont parfois allergiques au contact des matériaux employés pour le tannage, notamment quand ce dernier est réalisé à base de chrome.

Le bracelet en cuir reste une valeur sûre, surtout si la teinte du cuir répond harmonieusement à celle du cadran.

Crocodile, serpent, lézard, autruche ou requin…

Les cuirs bovins, dit cuir classique, ont été rapidement délaissés au profit de peaux plus fines, réputées pour tous les travaux de maroquinerie.

Plus rares et plus onéreux, ces cuirs sont généralement reconnaissables à leurs motifs et à leur texture caractéristique : c’est le cas par exemple des écailles du serpent ou du crocodile, des stries du requin… Il convient de préciser que la majorité des cuirs d’animaux proviennent d’animaux qui ne sont pas en voie de disparition.

Ces cuirs de peau sont appréciés pour leur résistance, mais surtout pour leur  aspect. On pense tout particulièrement au galuchat ou bracelet en peau de raie qui possède un aspect perlé et scintillant.

Les montres avec bracelet en métal

Tissot Gentleman Alors que le bracelet cuir marque le contraste avec le boîtier d’une montre, le bracelet en métal joue sur l’harmonie et la continuité. Il accompagne généralement un cadran lui-même métallique. Très populaire sur les montres de plongée, le métal a également beaucoup de succès en joaillerie.

Les inconvénients du bracelet en métal peuvent être son côté parfois massif, un toucher un peu froid ou la nécessité d’un nettoyage régulier. Cependant, il est généralement apprécié car il est résistant, esthétique et plutôt confortable au quotidien une fois bien ajusté.

Il existe de nombreuses variantes de bracelets en acier. Le bracelet milanais, en maille crocheté, qui plaît pour son style vintage. Le bracelet grains de riz, esthétique et confortable, se trouve tant sur une montre raffinée que sur un modèle plus sport. Très chic, le bracelet Jubilee à 5 mailles propose des versions en or jaune ou en bicolores. Le bracelet Bonklip, constitué de boucles plates et de maillons tubulaires, est à la fois fin, résistant et s’ajuste à tous les poignets.

Les montres 100% or restent assez rares. Les marques privilégient souvent des combinaisons de métaux et matériaux. Les bracelets en or sont ainsi fréquemment associés à l’acier.

Les montres avec bracelet textile

Tudor BraceletsTrès peu de montres de luxe sont proposées avec un bracelet en textile. Cependant, le bracelet NATO, en référence à la North Atlantic Treaty Organization (ou OTAN en français), est le plus célèbre. Il a été  élaboré pour l’armée britannique au début des années 1960.

Si les militaires l’ont adopté pour ses qualités techniques, c’est grâce à son esthétique et son caractère fashion qu’il a conquis la planète horlogère.

Il s’agit d’un bracelet en nylon d’une seule pièce, sans couture apparente, facile à ajuster et extrêmement résistant. Il fixe bien la montre au poignet en l’empêchant de tourner. Il est également économique, lavable, et déclinable en une infinité de coloris ou de motifs. Il est très pratique pour le climat estival.

Les montres avec bracelet caoutchouc

OMEGA seamasterLes bracelets élaborés à base de polymères (caoutchouc naturel ou plastics synthétiques) sont incontournables dans le monde du sport tant leur résistance et leur flexibilité se prêtent aux usages extrêmes.

Ils ne craignent ni l’eau, ni le soleil. Ils sont idéaux pour la pratique de sports aquatiques. Très confortables à porter, ces bracelets adoptent des formes variées pour s’adapter au mieux aux montres sportives et en particulier aux montres de plongée. Le caoutchouc permet aux plongeurs de bénéficier lors de leurs plongées d’un confort non négligeable grâce à la flexibilité de la matière.

 

Comme nous venons de le voir, le bracelet habille le boîtier d’une montre. Il peut en accentuer ou atténuer certains détails. Le cuir et l’acier restent de loin les matériaux les plus utilisés par les maisons horlogères,  devant l’or et le caoutchouc.  Les bracelets en textile, platine, titane ne sont proposés par les marques que de manière très occasionnelle. Chaque matière apporte sa propre touche à une montre, c’est désormais à vous de faire votre choix…