Bonne fête Maman !

La version moderne de la Fête des mères est née aux États-Unis en 1908. Anna Jarvis est connue pour être à l’origine de sa création. À l’époque, la jeune institutrice américaine, ayant perdu sa maman très jeune, réussit à convaincre l’État de Virginie d’en faire une fête officielle. En 1914, le Président Woodrow Wilson proclame officiellement le 2e dimanche de mai jour de la Fête des mères. Depuis cette date, le Mother’s day, est célébré, tous les ans, aux États-Unis. Et, tout doucement, elle finit par connaître un essor dans le monde entier.

La Fête des mères dans le monde

La Fête des mères n’a pas toujours lieu le même jour, suivant les pays et même les régions de certains pays.

Beaucoup de pays se sont calqués sur la coutume des États-Unis et célèbrent les mères, chaque année, le 2e dimanche de mai. C’est ainsi le cas en Allemagne, Danemark, République Tchèque, Italie, Suisse, Brésil, Australie, Chine …

En Belgique, les mamans ne sont pas à l’honneur le même jour en fonction des régions. C’est généralement le 2e dimanche de mai, mais dans la région d’Anvers, la Fête des mères est le 15 août, qui est le jour de Marie dans la religion catholique

L’Espagne, le Portugal et la Hongrie ont choisi le 1er dimanche de mai alors que la France et la Tunisie ont fixé la date au dernier dimanche de mai.

Au Royaume-Uni, la Fête des mères est célébrée le 4e dimanche de Carême, c’est à dire à la mi-mars environ.

En Thaïlande, c’est le 12 août, anniversaire de la Reine Sirikit, considérée comme la mère de tous, qui a été choisi pour cette célébration. Des défilés, feux d’artifices et illuminations sont organisés dans le pays pour rendre hommage à la Reine.

Au Népal, la Fête des mères a lieu le dernier jour du mois Baishakh (en avril ou en mai) et rend surtout hommage aux mères qui ont perdu la vie. Pour les honorer, certains partent en pèlerinage vers les étangs Mata Tirtha, au sud-ouest de Katmandou.

En Éthiopie, la Fête des mères n’a pas lieu à une date spécifique. Les Éthiopiens attendent simplement la fin de la saison pluvieuse d’automne, pour célébrer celles qui leur ont donné la vie. Lorsque le temps s’éclaircit et qu’il ne pleut plus, les membres de la famille se retrouvent et font la fête pendant trois jours.

En Égypte, la Fête des mères a été introduite en 1956 par le journaliste égyptien Mustafa Amin qui s’est inspiré de l’histoire d’une veuve ignorée par son fils. Il a alors décidé de célébrer les mamans le 20 mars, jour du printemps.

Quelle que soit la date, la Fête des mères est avant tout et de partout, un jour d’amour destiné à remercier celle qui a donné naissance. Existe-t-il une meilleure façon de montrer votre amour à votre mère qu’avec un bijou personnalisé ou une montre ? L’équipe de la Maison Charles Desitter vous conseillera au mieux pour des cadeaux uniques et originaux, que votre mère ne pourra qu’adorer !

Découvrez dès maintenant une sélection de pièces pour la Fête des mères…

Références (de gauche à droit, de haut en bas):

  • Collier de la collection Lucky Move de Messika
  • Assortiment bague, bracelet et boucles d’oreilles de la collection Friday Night de Alessandra Donà
  • Slimline Ladies Moonphase de Frédérique Constant
  • Possession de Piaget
  • Bracelets de la collection Force 10 de Fred
  • Limelight Gala de Piaget

Le nouveau trio plein d’attitude de la Maison Messika

Lancée en 2005 et aujourd’hui présente dans plus de 70 pays, la Maison Messika a su révéler son propre style et trouver sa place dans le monde de la joaillerie de luxe.

À l’occasion de la sortie de sa nouvelle collection Lucky Move, Messika a choisi de mettre trois icônes contemporaines sur le devant de la scène. La Maison Desitter vous présente ce trio d’attitude composé de Kate Moss, Sylvia Hoeks et Joan Small.

Fille d’un célèbre diamantaire, Valérie Messika a su apprendre et transmettre dans ses collections tous les secrets du métier. Elle trace son propre chemin et propose à travers ses collections, pleines d’audace, de douceur et de passion, une forme de fidélité que l’on retrouve aussi dans l’esprit de ses boutiques, parmi lesquelles celle de la fameuse rue Saint-Honoré, à Paris.

« Avec ses diamants en mouvement, sa forme ronde et son micro pavage, Lucky Move perpétue la signature Messika. Toujours dans l’esprit Mix & Match, les pièces se portent en solo, en accumulation ou en asymétrie. Autant de déclinaisons possibles qui rendent la femme Messika unique, moderne et rayonnante. »

Une histoire de femmes

Afin de casser les codes de la joaillerie parisienne, Valérie Messika voulait « un trio de filles, une bande, qui représenterait les femmes dans leur diversité et où chacune, quel que soit leur âge, incarnerait un type de beauté. »

Kate Moss for Messika, Lucky Move
Kate Moss, Messika

 

L’idole absolue

Kate Moss, célèbre Londonienne, étoile de la mode depuis ses 14 ans, regroupe à elle seule les symboles de la féminité, de l’audace et de l’esprit rock.

« Kate Moss est depuis toujours ma muse, c’est LE monstre sacré de la mode » déclare Valérie Messika.

 

Sylvia Hoeks for Messika, Lucky Move
Sylvia Hoeks, Messika

 

 

Le futur lui appartient

Sylvia Hoeks, crâne rasé et silhouette hyper-racée, est une actrice et mannequin néerlandaise qui, au travers du caractère qu’elle exprime, représente le visage moderne « possédant à la fois force et douceur, mêlant androgynie et ultra-féminité. »

 

Joan Smalls for Messika, Lucky Move
Joan Smalls, Messika


100% glamour

Originaire de Porto Rico, Joan Smalls est un jeune mannequin engagé qui a su s’imposer en tant qu’Ange Victoria’s Secret et trouver sa place parmi les plus grandes marques de luxe.

« J’ai choisi Joan Smalls pour son physique spectaculaire, elle dégage un glamour très contemporain » déclare Valérie Messika.

 

Résultat d’une inspiration traditionnelle et tous ornés de diamants, les bijoux de la collection Lucky Move regroupent diverses pièces aux rondeurs féminines et envoûtantes. Nous retrouvons parmi elles le grand et le petit médaillon, la bague à trois doigts, le pendentif réversible personnalisable.

« Née de la volonté d’épouser à la perfection le corps de la femme », et comme le décrit Valérie Messika, la collection Lucky Move est destinée à s’adapter à chaque cliente.