Nos coups de cœur pour la Saint-Valentin

La période des amours approche… Afin de faire plaisir à votre moitié, les membres de l’Équipe Desitter vous font part de leurs coups de cœur.

ROLEX Cosmograph Daytona, cadran noir

« La montre née pour la course La Rolex Cosmograph Daytona en or jaune. Boîtier : 40 mm. Cadran : noir. Bracelet : Oysterflex. »

Laurent DESITTER

 

La Première, cadran nacre or beige de CHANEL

« Cette pièce représente l’élégance et la délicatesse. Colorée d’un or beige, elle rappelle les sacs historiques de la Maison CHANEL »

Laurent DESITTER

 


OMEGA Speedmaster

« Emblématique, mythique, historique par la conquête de la lune »

Mary DESITTER

 

Code Coco CHANEL

« Unique en son genre, originale, très féminine et moderne,
cette montre est un véritable bijou »

Mary DESITTER

 

Black Bay Fifty Eight de TUDOR

« Née pour oser, innovante et intemporelle, c’est une montre de tous les jours. Une TUDOR, tout simplement »

Gilles ANCION

 

Baignoire de Cartier

« Essence même de l’élégance et de l’héritage Cartier à travers l’Histoire, cette montre bijou, classique mais résolument moderne, habille les poignets d’une manière ultra féminine »

Gilles ANCION

 

SeaMaster 300M de OMEGA

« Ce garde temps est une réussite. D’une belle finition, raffinée et sportive,
cette pièce est aussi destinée à un large public »

Jacques DESITTER

 

Nouvelle J12 Noire de CHANEL

« Cette pièce, dotée d’un mouvement manufacture, est la toute nouvelle génération d’un mythe qui perdure »

Jacques DESITTER

L’heure du bilan a sonné

La Maison Desitter espère que vous avez passé d’agréables fêtes de fin d’année, auprès de ceux que vous aimez. Comme chaque fin d’année, l’heure du bilan a sonné ! Voici donc notre petit récapitulatif de 2019, nos moments forts et nos coups de cœur !

Rolex Oyster Perpetual Yacht-Master 42

A l’occasion du salon Baselword 2019, Rolex a lancé un nouveau modèle de sa gamme de montres Yacht-Master au diamètre inédit de 42 mm : l’Oyster Perpetual Yacht-Master 42. En plus d’un design de caractère, la Yacht-Master 42 fait preuve d’une technicité impressionnante. Elle bénéficie d’une réserve de marche d’environ 70 heures et garantit l’excellence en termes de précision, de confort d’utilisation, de fiabilité et de résistance aux chocs ou champs magnétiques. Elle est livrée avec un bracelet Oysterflex qui combine la robustesse d’un bracelet métallique et le confort d’un bracelet élastomère.

 

OMEGA Apollo 11, 50e anniversaire édition limitée

Afin de célébrer  le 50e anniversaire de l’arrivée de l’homme sur la lune avec la Speedmaster Professional au poignet, OMEGA lance, en 2019, une nouvelle édition limitée en or de la « Moonwatch », inspirée de celle offerte aux astronautes en 1969. Ce nouveau modèle à l’esprit vintage prône également la modernité avec son mouvement antimagnétique Co-Axial 3861 Master Chronometer dont la réserve de marche est de 48 heures.

 


CHANEL la nouvelle montre J12

À presque vingt ans, la montre J12 s’offre en 2019 une cure de jouvence sans pour autant se dénaturer. Le design de la nouvelle montre J12 brille de mille feux avec un cadran toujours plus élégant et une structure toujours plus graphique. Les lignes ont été revues et affinées, et les maillons du bracelet subtilement allongés. La montre J12 calibre 12.1 a été récompensée du prix de la « montre dame » lors de la dernière édition du prestigieux Grand Prix d’horlogerie de Genève.

 

Navitimer Ref. 806 1959 Re-Edition (PPR/Breitling)

Breitling Navitimer Réf. 806 1959 Réédition

En 1959, Breitling lance la Navitimer Réf.806, l’une des icônes de l’horlogerie aéronautique. En 2019, la Maison horlogère suisse présente un chronographe qui reprend le design de l’original jusque dans les moindres détails. Dotée d’un boîtier en acier inoxydable de 41 mm comme son aînée et d’un cadran entièrement noir avec trois compteurs ton sur ton, cette nouvelle montre est animée par un mouvement manufacture à remontage manuel, le calibre B09.

 

IWC Montre d’Aviateur Spitfire

C’est en début d’année qu’IWC a renforcé sa ligne aviateur avec la nouvelle collection Spitfire. Celle-ci rend hommage au Supermarine Spitfire, le chasseur monoplace de la RAF pendant la Seconde Guerre mondiale. Deux designs différents sont proposés. L’un se caractérise par un boîtier en acier à la palette de couleurs, un cadran noir et un bracelet en textile vert, rappelant le cockpit de l’avion mythique. L’autre propose un boîtier en bronze, un cadran vert olive et un bracelet en veau brun. Un mouvement chronographe de la famille de calibre 69000 et deux autres mouvements automatiques de la famille des calibres 82000 animent ces montres.

La Maison Desitter vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui vient tout juste de débuter, vous remercie pour votre confiance et vous souhaite santé, joie et réussite.

Retrouvez les articles dans leur intégralité dans la 5ème édition du magazine Desitter, à découvrir dans nos bijouteries.

Seamaster Diver 300M “James Bond” Édition Limitée

« Le choix d’une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Saville Row » aimait à dire Ian Lancaster Fleming, créateur de James Bond. Au fil des films et des acteurs, Bond portera longtemps des Rolex, notamment au poignet de Sean Connery, mais aussi une Breitling Top Time ou une Gruen, ainsi que des Seiko ou une TAG Heuer.  Depuis Pierce Brosnan, dans Golden Eye en 1995, c’est une OMEGA Seamaster Diver 300M ou encore une OMEGA Planet Ocean 600M dans une scène de Casino Royal, que l’agent 007 porte au poignet.

Pour célébrer le 50e anniversaire de la sortie du film Au service secret de Sa Majesté (1969), OMEGA lance, en hommage au célèbre espion, une nouvelle Seamaster Diver 300M, limitée à 7 007 exemplaires.

Le lien entre OMEGA et James Bond est un motif de fierté pour Raynald Aeschlimann, président et PDG d’OMEGA, qui décrit la nouvelle Seamaster en ces termes: « Un vibrant hommage à un grand classique de la saga James Bond et à l’un des personnages les plus emblématiques de l’histoire du cinéma. Élégante et remplie de surprises, cette montre extraordinaire rencontrera à coup sûr un très grand succès auprès des collectionneurs et des fans du personnage en raison de ses nombreuses fonctions en lien avec James Bond. »

Cette montre de 42 mm arbore un solide boîtier en acier inoxydable monté sur un bracelet en caoutchouc noir. Le cadran en céramique noire satiné spiral affiche l’emblématique motif du canon de revolver gravé au laser, dont le centre mesure précisément 9 mm de diamètre.

Sur le côté du boîtier, OMEGA a gravé le numéro de série de l’édition limitée sur une plaque en or jaune 18 carats.

L’or jaune 18 carats est également utilisé pour les aiguilles et les index, y compris l’index à 12 heures, qui tire son inspiration des armoiries de la famille Bond.

Le 7e jour de chaque mois, le chiffre 7 sur la fenêtre de la date présente la même police que le logo 007. Le nombre « 50 » est dissimulé dans le Super-LumiNova® sur l’index de 10 heures et apparaît la nuit comme signature secrète.

L’innovation ne se limite pas à l’extérieur de la montre, puisque son boîtier abrite le calibre OMEGA Co-Axial Master Chronometer 8800. La montre a obtenu la certification la plus exigeante de l’industrie horlogère en termes de précision, de performance et de résistance aux champs magnétiques (15 000 gauss).

Chaque montre en édition limitée est présentée dans son écrin au style 007 : boîtier noir comportant des motifs rappelant le canon d’un révolver et des boutons en forme de balle. Le contenu est composé d’un étui de transport, d’un outil permettant de changer le bracelet ainsi qu’un bracelet supplémentaire en acier inoxydable.

L’agent 007 porte la Seamaster depuis 1995. Aujourd’hui, c’est à votre tour. La Maison C.Desitter vous invite à découvrir cette pièce d’exception.

 

L’histoire de la montre de plongée

Depuis le début du XXe siècle, la recherche de l’étanchéité absolue a permis aux marques de fabriquer des montres mécaniques beaucoup plus résistantes non seulement à l’eau, mais aussi à la poussière, aux chocs, à la surpression d’air, aux agents corrosifs… La montre de plongée est devenue une référence en termes de fabrication de montres de sport.

Une montre de plongée est un objet technique avant d’être un accessoire esthétique. Elle doit non seulement être étanche à plus de 100 mètres mais aussi répondre à d’autres critères très stricts de luminosité, de lisibilité, de résistance aux chocs, de résistance chimique à l’eau salée, de résistance aux champs magnétiques et de solidité du bracelet.

L’évolution des montres de plongée

Oyster Perpetual Rolex Deepsea

En 1926, Hans Wilsdof, le fondateur de Rolex, crée le modèle Rolex Oyster, première montre étanche à la fois à l’eau et à la poussière, dotée d’une couronne révolutionnaire. Un an après, il  demande à la jeune nageuse britanique, Mercedes Gleitze, de porter la Rolex Oyster alors qu’elle tente de devenir la première femme à traverser la Manche à la nage. Son exploit réalisé en 15 heures et 15 minutes permet à la marque de démontrer l’étanchéité de son modèle.

Cependant, la première entreprise à fabriquer des montres de plongée pas seulement destinées aux nageurs est OMEGA en 1932. Baptisée Marine, elle possède un ingénieux double boîtier, doté d’un joint en liège qui empêche l’eau et la poussière de pénétrer à l’intérieur de la montre. Elle a également un fermoir ajustable avec extension qui permet de porter la montre par-dessus une combinaison de plongée. Elle est testée à 73 mètres de fond dans le lac Léman.

À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, Panerai met au point pour la Marine italienne le premier prototype de la montre Radiomir, destinée aux missions des plongeurs de combat. Seulement dix exemplaires sont produits en 1936.

En 1953 l’horlogerie Blancpain donne naissance au modèle Fiftyphatoms , qui doit son nom à sa capacité a atteindre 50 brasses de profondeur. Au cours de cette même année une autre icône de la plongée apparut, la Rolex Submariner, un modèle figurant parmi les plus célèbres au monde.

Quatre  ans plus tard, OMEGA lance sa première Seamaster, capable de résister à la pression d’une immersion jusqu’à 300 mètres.

En 1960, dans le Pacifique au large de Guam, l’océanographe suisse Jacques Piccard accroche la Rolex Deep Sea Special à l’avant de son sous-marin. Il atteindra le point le plus profond des océans dans la fosse des Mariannes, soit la profondeur record de 10 916 mètres. La Deep Sea retrouve le soleil intact et  rentre dans l’histoire.

Dans les années 1970, c’est une OMEGA Seamaster 600 dont l’étanchéité était garantie à 1 200 mètres, que Jacques-Yves Cousteau choisit de porter lors de ses missions océanographiques.

Les montres de plongée aujourd’hui

OMEGA Seamaster Diver 300M

De nos jours, la montre de plongée attire non seulement les plongeurs pour les caractéristiques techniques, mais plaît également à un grand nombre d’amateurs de montres. Souvent sportives et racées, ces montres séduisent également par leur résistance à toute épreuve. Elles sont achetées pour leur look et leur allure. Il n’est donc pas rare de les retrouver au poignet d’hommes et de femmes pas forcément accro à la plongée sous-marine…

La Maison Desitter a sélectionné pour vous certains modèles de montres de plongée au design exquis et à la technique performante. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner celle qui répondra à vos attentes.

 

Superocean Heritage II B01 Chronograph 44 with blue dial and Ocean Classic steel bracelet. (PPR/Breitling)

La tête dans les étoiles

La montre traditionnelle selon Rolex La Rolex Cellini Moonphase en or Everose. Boîtier : 39 mm. Cadran : blanc. Bracelet cuir. #Rolex #Cellini

Avant de parvenir à découper le temps, l’homme avait recourt au Soleil, à la Lune et aux constellations afin de se repérer en fonction des jours, des saisons et du passage des mois. La Lune, aussi poétique que mystique devint, de part ses performances techniques, l’astre préféré des horlogers.

Présenté comme un classique parmi les complications, l’affichage lunaire propose la reproduction du cycle de l’astre des nuits sur votre garde-temps. Cette indication qui est un complément quasi obligatoire du calendrier perpétuel peut aussi apparaître sur une montre de poche ou montre-bracelet.

 

Les phases lunaires

Les phases lunaires représentent les portions de Lune, illuminées par le Soleil, qui sont visibles depuis la Terre. L’orbite de la Lune autour de la Terre entraîne le changement de phase d’un jour à l’autre. Le cycle lunaire, aussi appelé lunaison, dure 29,5 jours. Ce cycle, décomposé en quatre points représentés sous forme d’aller-retour, est composé de huit phases : nouvelle lune, premier croissant, premier quartier, lune gibbeuse croissante, pleine lune, lune gibbeuse décroissante, dernier quartier, dernier croissant.

Le mécanisme

Sur un garde-temps, les phases lunaires sont généralement indiquées par un système de disque ou de guichet. Le disque, qui porte deux lunes, est entraîné par une roue composée de 59 dents, un doigt la pousse d’un cran toute les 24 heures.

 Frederique Constant - Slimline Moonphase

La durée d’une révolution synodique lunaire, soit l’intervalle de temps nécessaire pour qu’elle retourne à position de départ par rapport au Soleil et à la Terre, est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,8 secondes (soit 29,53 jours). Or, sur le cadran d’une montre la durée de lunaison est de 29,5 jours ce qui entraîne un décalage du système réglable à la main, tous 2 ans, 7 mois et 20 jours.

 

Un autre système plus complexe aussi appelé « lune astronomique », présent sur des montres très haut de gamme, possède une roue de 135 dents. Celui-ci offre une précision de 29 jours 12 heures et 45 minutes ce qui n’entraîne un décalage que tous les 122 ans.

Le réglage du mécanisme se fait grâce à la consultation du calendrier lunaire ou par l’intermédiaire de la date de la dernière lune, avant de remonter jusqu’à la date actuelle à l’aide de la couronne des secondes.

Amateur ou passionné, cette complication offre une évasion poétique hors du commun grâce à laquelle les mouvements du ciel sont à votre portée…