Seamaster Diver 300M “James Bond” Édition Limitée

« Le choix d’une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Saville Row » aimait à dire Ian Lancaster Fleming, créateur de James Bond. Au fil des films et des acteurs, Bond portera longtemps des Rolex, notamment au poignet de Sean Connery, mais aussi une Breitling Top Time ou une Gruen, ainsi que des Seiko ou une TAG Heuer.  Depuis Pierce Brosnan, dans Golden Eye en 1995, c’est une OMEGA Seamaster Diver 300M ou encore une OMEGA Planet Ocean 600M dans une scène de Casino Royal, que l’agent 007 porte au poignet.

Pour célébrer le 50e anniversaire de la sortie du film Au service secret de Sa Majesté (1969), OMEGA lance, en hommage au célèbre espion, une nouvelle Seamaster Diver 300M, limitée à 7 007 exemplaires.

Le lien entre OMEGA et James Bond est un motif de fierté pour Raynald Aeschlimann, président et PDG d’OMEGA, qui décrit la nouvelle Seamaster en ces termes: « Un vibrant hommage à un grand classique de la saga James Bond et à l’un des personnages les plus emblématiques de l’histoire du cinéma. Élégante et remplie de surprises, cette montre extraordinaire rencontrera à coup sûr un très grand succès auprès des collectionneurs et des fans du personnage en raison de ses nombreuses fonctions en lien avec James Bond. »

Cette montre de 42 mm arbore un solide boîtier en acier inoxydable monté sur un bracelet en caoutchouc noir. Le cadran en céramique noire satiné spiral affiche l’emblématique motif du canon de revolver gravé au laser, dont le centre mesure précisément 9 mm de diamètre.

Sur le côté du boîtier, OMEGA a gravé le numéro de série de l’édition limitée sur une plaque en or jaune 18 carats.

L’or jaune 18 carats est également utilisé pour les aiguilles et les index, y compris l’index à 12 heures, qui tire son inspiration des armoiries de la famille Bond.

Le 7e jour de chaque mois, le chiffre 7 sur la fenêtre de la date présente la même police que le logo 007. Le nombre « 50 » est dissimulé dans le Super-LumiNova® sur l’index de 10 heures et apparaît la nuit comme signature secrète.

L’innovation ne se limite pas à l’extérieur de la montre, puisque son boîtier abrite le calibre OMEGA Co-Axial Master Chronometer 8800. La montre a obtenu la certification la plus exigeante de l’industrie horlogère en termes de précision, de performance et de résistance aux champs magnétiques (15 000 gauss).

Chaque montre en édition limitée est présentée dans son écrin au style 007 : boîtier noir comportant des motifs rappelant le canon d’un révolver et des boutons en forme de balle. Le contenu est composé d’un étui de transport, d’un outil permettant de changer le bracelet ainsi qu’un bracelet supplémentaire en acier inoxydable.

L’agent 007 porte la Seamaster depuis 1995. Aujourd’hui, c’est à votre tour. La Maison C.Desitter vous invite à découvrir cette pièce d’exception.

 

L’histoire de la montre de plongée

Depuis le début du XXe siècle, la recherche de l’étanchéité absolue a permis aux marques de fabriquer des montres mécaniques beaucoup plus résistantes non seulement à l’eau, mais aussi à la poussière, aux chocs, à la surpression d’air, aux agents corrosifs… La montre de plongée est devenue une référence en termes de fabrication de montres de sport.

Une montre de plongée est un objet technique avant d’être un accessoire esthétique. Elle doit non seulement être étanche à plus de 100 mètres mais aussi répondre à d’autres critères très stricts de luminosité, de lisibilité, de résistance aux chocs, de résistance chimique à l’eau salée, de résistance aux champs magnétiques et de solidité du bracelet.

L’évolution des montres de plongée

Oyster Perpetual Rolex Deepsea

En 1926, Hans Wilsdof, le fondateur de Rolex, crée le modèle Rolex Oyster, première montre étanche à la fois à l’eau et à la poussière, dotée d’une couronne révolutionnaire. Un an après, il  demande à la jeune nageuse britanique, Mercedes Gleitze, de porter la Rolex Oyster alors qu’elle tente de devenir la première femme à traverser la Manche à la nage. Son exploit réalisé en 15 heures et 15 minutes permet à la marque de démontrer l’étanchéité de son modèle.

Cependant, la première entreprise à fabriquer des montres de plongée pas seulement destinées aux nageurs est OMEGA en 1932. Baptisée Marine, elle possède un ingénieux double boîtier, doté d’un joint en liège qui empêche l’eau et la poussière de pénétrer à l’intérieur de la montre. Elle a également un fermoir ajustable avec extension qui permet de porter la montre par-dessus une combinaison de plongée. Elle est testée à 73 mètres de fond dans le lac Léman.

À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, Panerai met au point pour la Marine italienne le premier prototype de la montre Radiomir, destinée aux missions des plongeurs de combat. Seulement dix exemplaires sont produits en 1936.

En 1953 l’horlogerie Blancpain donne naissance au modèle Fiftyphatoms , qui doit son nom à sa capacité a atteindre 50 brasses de profondeur. Au cours de cette même année une autre icône de la plongée apparut, la Rolex Submariner, un modèle figurant parmi les plus célèbres au monde.

Quatre  ans plus tard, OMEGA lance sa première Seamaster, capable de résister à la pression d’une immersion jusqu’à 300 mètres.

En 1960, dans le Pacifique au large de Guam, l’océanographe suisse Jacques Piccard accroche la Rolex Deep Sea Special à l’avant de son sous-marin. Il atteindra le point le plus profond des océans dans la fosse des Mariannes, soit la profondeur record de 10 916 mètres. La Deep Sea retrouve le soleil intact et  rentre dans l’histoire.

Dans les années 1970, c’est une OMEGA Seamaster 600 dont l’étanchéité était garantie à 1 200 mètres, que Jacques-Yves Cousteau choisit de porter lors de ses missions océanographiques.

Les montres de plongée aujourd’hui

OMEGA Seamaster Diver 300M

De nos jours, la montre de plongée attire non seulement les plongeurs pour les caractéristiques techniques, mais plaît également à un grand nombre d’amateurs de montres. Souvent sportives et racées, ces montres séduisent également par leur résistance à toute épreuve. Elles sont achetées pour leur look et leur allure. Il n’est donc pas rare de les retrouver au poignet d’hommes et de femmes pas forcément accro à la plongée sous-marine…

La Maison Desitter a sélectionné pour vous certains modèles de montres de plongée au design exquis et à la technique performante. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner celle qui répondra à vos attentes.

 

Superocean Heritage II B01 Chronograph 44 with blue dial and Ocean Classic steel bracelet. (PPR/Breitling)

Squad Breitling

La mythique marque horlogère a fait le choix de remplacer le concept d’ambassadeur de marque par des squads, des équipes de stars et a créé  les Squads Breitling.

« Chez Breitling, nous croyons au pourvoir de l’esprit d’équipe, à la force du groupe et à la définition d’un objectif commun, lesquels mènent immanquablement à la réussite », explique Georges Kern, PDG de Breit­ling. « Nous recherchons l’authenticité, la crédibilité et l’honnêteté pour notre marque et pour nos pro­duits, ainsi que dans nos interactions avec les clients. Il en va de même pour chacune de nos Squads. Nous nous apprêtons à lancer plusieurs d’entre elles dans différents domaines d’activité allant des sports aux arts et en lien avec nos thématiques : air, mer et terre. Les membres de nos Squads, qu’ils soient de renommée mondiale ou anonymes, seront des maîtres absolus dans leurs domaines respectifs. »

Le septième art à l’honneur

Ce Squad Breitling est entièrement dédiée à l’univers du cinéma. L’actrice sud-africaine Charlize Theron, oscarisée pour Monster, a été enrôlée dans cette équipe de choc, tout comme l’acteur et producteur Brad Pitt, le héros des derniers Star Wars Adam Driver, et l’acteur américano-chinois Daniel Wu.

Breitling précise que chacune des personnalités nommées dans ces Squads sera amenée à réaliser des missions, individuelles ou en groupe, pour la Manufacture suisse.

Brad Pitt

Révélé à 28 ans dans le film Thelma et Louise de Ridley Scott (1991), Brad Pitt enchaîne ensuite les films à un rythme effréné. En 1994, il confirme son talent avec Entretien avec un vampire et donne la réplique à Tom Cruise et à Kirsten Dunst. Il poursuit une carrière sans faute, il collabore avec de prestigieux réalisateurs comme David Fincher (Fight Club), Steven Soderbergh (Ocean’s Twelve et Ocean’sEleven), Quentin Tarantino (Inglorious Basterds), ou les frères Coen (Burn after Reading). Il apparait dans des blockbusters comme le péplum Troie (2004), ou World War Z  (2013) et marque les esprits dans un rôle de père de famille autoritaire dans The Tree of Life, de Terrence Malick, qui remporte la palme d’or à Cannes en 2011.

Parallèlement, il mène une carrière de producteur avisé, avec sa société de production Plan B entertainment (Les infiltrés, World War Z, Twelve years a slave…). En 2015, il tourne sous la direction d’Angelina Jolie, Vue sur mer et est à l’affiche des Alliés de Robert Zemeckis et de Voyage of time de Terrence Malick l’année suivante. Nous l’avons retrouvé cette année dans Once upon a time in Hollywood, réalisé par Quentin Tarantino, aux côtés de Leonardo DiCaprio.

Charlize Theron

En 1994, elle rencontre John Crosby, découvreur de talents à Hollywood. Elle s’inscrit à des cours de théâtre et fait ses débuts sur grand écran dans Two days in the Valley en 1996. Elle est révélée au grand public en 1997 avec L’Associé du diable aux côtés de Keanu Reeves, son premier succès commercial. Après quelques films au succès mitigé (Le sortilège du scorpion de jade, Mauvais piège, Sweet november), elle revient en haut de l’affiche en 2003 avec Braquage à l’italienne. En 2003, elle obtient l’oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans le film Monster, dans lequel elle s’est enlaidie. Cinq ans plus tard, elle tourne sous la direction Stuart Townsend, Bataille à Seattle. L’actrice qui alterne les registres participe en 2012 à deux super productions hollywoodiennes,  Blanche-Neige et le Chasseur et Prometheus.

En 2015, aux côtés de Tom Hardy, elle interprète le personnage fort de l’Imperator Furiosa dans le nouveau Mad Max, Fury Road, qui est une énorme réussite. Le film remporte même six Oscars ! En 2019, Charlize tourne dans le 9e  volet de Fast and Furious  dans lequelle la comédienne est de retour dans la peau d’une hackeuse criminelle cyber-terroriste, uniquement motivée par l’argent.

Adam Driver

Adam Driver, Charlize Theron

Né dans l’Indiana, rien ne prédestine Adam Driver à faire carrière au cinéma. Avant de devenir l’étoile montante d’Hollywood, il s’engage dans l’armée américaine suite aux attentats du 11 septembre 2001. Pendant deux ans, il suit une formation chez les Marines au Camp Pendleton à San Diego. Il échappe de peu à la guerre en Irak en étant démobilisé pour raisons médicales trois mois avant son départ. Il retourne dans l’Indiana pendant un an avant de s’envoler à New York où il intègre la célèbre Juilliard School, école privée de spectacles. Son diplôme en poche, Adam Driver ne tarde pas à trouver des rôles chez les plus grands cinéastes : Clint Eastwood pour J. Edgar en 2012, Steven Spielberg pour Lincoln et les frères Coen pour Inside Llewyn Davis en 2013.

En parallèle, Adam Driver intègre dès 2012 le casting de la série Girls aux côtés de Lena Dunham. Son rôle du déjanté Adam Sackler le révèle au grand public et lui vaut trois nominations aux Emmy Awards. Le succès n’est pas prêt de s’arrêter pour lui puisqu’il a été choisi, en 2015, pour jouer le terrible Kylo-Ren, le méchant du septième volet de Star Wars : le réveil de la force. En 2018, il est à l’affiche de L’homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam. En 2019, dans Marriage story de Noah Baumbach, il explore avec Scarlett Johansson la violence qui peut surgir dans une relation, jusqu’à déchirer tout ce qui reste du couple.

Daniel Wu

Daniel Wu, Breitling Cinema Squad. (PPR/Breitling)
Daniel Wu, Breitling Cinema Squad.

Depuis ses débuts en 1998, Daniel Wu, acteur, réali­sateur et producteur américain, établi à Hong-Kong, a joué dans plus de 60 films. L’année 2015 a, par ailleurs, marqué le début de son rôle de Sunny dans la série télévisée post-apocalyptique faisant la part belle aux arts martiaux, diffusée sur la chaîne câblée américaine AMC et intitulée Into the Badlands, dont il est aussi producteur. Après avoir obtenu son diplôme d’architecture à l’Université de l’Oregon, Daniel Wu entreprend un voyage à Hong-Kong en 1997, où il est repéré pour son premier film. Depuis, il a remporté de nombreux prix et distinctions pour ses activités d’acteurs, ainsi que ses débuts en tant que réalisateur pour son film The Heavenly Kings, lequel lui a valu le Prix de Meilleur nouveau réalisateur au Hong-Kong Film Awards, ainsi qu’au Chinese Film Media Awards.

Les différents type de bracelets

En cuir, acier, or, caoutchouc ou encore textile…  le bracelet peut révéler toute la beauté d’un cadran. Le choix d’un bracelet de montre ne doit donc pas être laissé au hasard !

La bijouterie C.Desitter vous présente ci-dessous les différents types de bracelets disponibles sur le marché et vous donne quelques conseils pour bien choisir.

Les montres avec bracelet en cuir

Frederique ConstantLe bracelet en cuir est la forme la plus traditionnelle. Il est constitué d’une bande de cuir de veau, de vache ou de buffle, tannée, teintée et cousue. Il  offre différentes couleurs et niveaux de résistance. On trouve des bracelets en cuir très souples et d’autres nettement plus rigides.

Le cuir est confortable et agréable à porter. Il convient parfaitement à la montre élégante et sobre. Il apporte une touche de classe supplémentaire à la tenue et au poignet.

Il peut cependant avoir deux défauts. D’abord, certains bracelets en cuir ne sont pas résistants à l’eau : s’ils n’ont pas reçu de traitement adapté, ils souffrent rapidement de taches disgracieuses ou tendent à se décolorer, surtout sous l’action combinée du sel et du soleil en bord de mer. D’autre part, certaines personnes sont parfois allergiques au contact des matériaux employés pour le tannage, notamment quand ce dernier est réalisé à base de chrome.

Le bracelet en cuir reste une valeur sûre, surtout si la teinte du cuir répond harmonieusement à celle du cadran.

Crocodile, serpent, lézard, autruche ou requin…

Les cuirs bovins, dit cuir classique, ont été rapidement délaissés au profit de peaux plus fines, réputées pour tous les travaux de maroquinerie.

Plus rares et plus onéreux, ces cuirs sont généralement reconnaissables à leurs motifs et à leur texture caractéristique : c’est le cas par exemple des écailles du serpent ou du crocodile, des stries du requin… Il convient de préciser que la majorité des cuirs d’animaux proviennent d’animaux qui ne sont pas en voie de disparition.

Ces cuirs de peau sont appréciés pour leur résistance, mais surtout pour leur  aspect. On pense tout particulièrement au galuchat ou bracelet en peau de raie qui possède un aspect perlé et scintillant.

Les montres avec bracelet en métal

Tissot Gentleman Alors que le bracelet cuir marque le contraste avec le boîtier d’une montre, le bracelet en métal joue sur l’harmonie et la continuité. Il accompagne généralement un cadran lui-même métallique. Très populaire sur les montres de plongée, le métal a également beaucoup de succès en joaillerie.

Les inconvénients du bracelet en métal peuvent être son côté parfois massif, un toucher un peu froid ou la nécessité d’un nettoyage régulier. Cependant, il est généralement apprécié car il est résistant, esthétique et plutôt confortable au quotidien une fois bien ajusté.

Il existe de nombreuses variantes de bracelets en acier. Le bracelet milanais, en maille crocheté, qui plaît pour son style vintage. Le bracelet grains de riz, esthétique et confortable, se trouve tant sur une montre raffinée que sur un modèle plus sport. Très chic, le bracelet Jubilee à 5 mailles propose des versions en or jaune ou en bicolores. Le bracelet Bonklip, constitué de boucles plates et de maillons tubulaires, est à la fois fin, résistant et s’ajuste à tous les poignets.

Les montres 100% or restent assez rares. Les marques privilégient souvent des combinaisons de métaux et matériaux. Les bracelets en or sont ainsi fréquemment associés à l’acier.

Les montres avec bracelet textile

Tudor BraceletsTrès peu de montres de luxe sont proposées avec un bracelet en textile. Cependant, le bracelet NATO, en référence à la North Atlantic Treaty Organization (ou OTAN en français), est le plus célèbre. Il a été  élaboré pour l’armée britannique au début des années 1960.

Si les militaires l’ont adopté pour ses qualités techniques, c’est grâce à son esthétique et son caractère fashion qu’il a conquis la planète horlogère.

Il s’agit d’un bracelet en nylon d’une seule pièce, sans couture apparente, facile à ajuster et extrêmement résistant. Il fixe bien la montre au poignet en l’empêchant de tourner. Il est également économique, lavable, et déclinable en une infinité de coloris ou de motifs. Il est très pratique pour le climat estival.

Les montres avec bracelet caoutchouc

OMEGA seamasterLes bracelets élaborés à base de polymères (caoutchouc naturel ou plastics synthétiques) sont incontournables dans le monde du sport tant leur résistance et leur flexibilité se prêtent aux usages extrêmes.

Ils ne craignent ni l’eau, ni le soleil. Ils sont idéaux pour la pratique de sports aquatiques. Très confortables à porter, ces bracelets adoptent des formes variées pour s’adapter au mieux aux montres sportives et en particulier aux montres de plongée. Le caoutchouc permet aux plongeurs de bénéficier lors de leurs plongées d’un confort non négligeable grâce à la flexibilité de la matière.

 

Comme nous venons de le voir, le bracelet habille le boîtier d’une montre. Il peut en accentuer ou atténuer certains détails. Le cuir et l’acier restent de loin les matériaux les plus utilisés par les maisons horlogères,  devant l’or et le caoutchouc.  Les bracelets en textile, platine, titane ne sont proposés par les marques que de manière très occasionnelle. Chaque matière apporte sa propre touche à une montre, c’est désormais à vous de faire votre choix…

 

Qu’est-ce qui provoque le bruit des montres ?

Lebeau-Courally ©Carole Vergnes

Tic-tac, tic-tac, tic-tac,… nous aimons ce petit bruit familier qui sort de notre montre…

Seules les montres analogiques, c’est-à-dire avec un cadran à aiguilles, émettent ces petits sons devenus symboles du temps qui passe. Une montre fait tic-tac en moyenne 18 000 fois par heure, c’est-à-dire cinq fois par seconde, 300 fois par minute, 432 000 fois par jour et quelques treize millions de fois par mois !

Les trotteuses sautent

Le « tic-tac » est dû au mouvement des trotteuses, notamment à celui de l’aiguille des secondes. La trotteuse produit un bruit à chaque déplacement, car elle ne tourne pas de manière linéaire, mais « saute » chaque seconde sous l’effet d’un mécanisme de régulation.

Dans une montre à quartz, ce mécanisme est un oscillateur à quartz qui actionne un moteur provoquant le déplacement des aiguilles.

Dans une montre mécanique, c’est le balancier, oscillant dans un mouvement régulier grâce à un ressort spiral qui sert de régulateur. Ce mouvement de va-et-vient provoque le fameux « tic-tac » de la montre.

Et le rotor tourne

Il existe également un bruit mécanique provenant du rotor (ou masselotte) dans les montres automatiques.  Il s’agit du poids en forme de demi-cercle attaché au mouvement qui tourne à 360° lorsque le poignet bouge, faisant remonter le ressort de barillet et fournissant l’énergie à la montre. Le son se manifeste notamment lorsque le porteur de la montre agite son poignet.

Frédérique Constant dans le temps

L’histoire de la marque Frédérique Constant est indéniablement liée à la passion de ses fondateurs pour l’horlogerie. Depuis 1988, Peter C. Stas et Aletta Bax, son épouse, réalisent leur rêve. L’objectif premier de ces deux Néerlandais est de proposer de la haute horlogerie à prix raisonnables au plus grand nombre possible de passionnés de montres. « Comment proposer à nos clients des montres sophistiquées, à l’image de celles que nous ne pouvons pas nous offrir, à un prix plus attractif ? »

Ils donnent alors naissance à Frédérique Constant : « Frédérique » pour le nom de la grand-mère d’Aletta et « Constant » pour celui du grand-père de Peter. La première collection est présentée en 1992 et c’est en 1994 que le premier modèle de l’emblématique ligne « Heart Beat » est dévoilé au public.

Heart Beat

A cette époque, Frédérique Constant distribue des modèles quartz ou bien mécaniques, principalement équipés de mouvements ETA 2890.

Afin de distinguer les modèles équipés d’un mouvement mécanique de ceux à quartz, Peter Stas et Aletta Bax ont l’idée ingénieuse de dessiner une petite ouverture sur le cadran pour laisser apparaître le balancier, véritable « cœur battant » de la montre.

À l’époque, ce procédé totalement inédit permet à la marque de démontrer son savoir-faire horloger et son ingéniosité. Mais les Stas ne pensent à déposer le brevet relatif à cette invention. L’erreur est fatale et, d’autres marques n’hésitent pas à adopter le procédé que Frédérique Constant a eu tant de mal à développer.

Un oubli qui aurait pu décourager le couple mais celui-ci – qui s’est alors installé en Suisse – continue à croire à son idée et cherche des solutions pour se distinguer.

De Heart Beat à Heart Beat Manufacture

«Le meilleur moyen était de changer de place le Heart Beat qui était alors placé à 11 heures, et de le mettre à 6 heures, se souvient Peter Stas, mais cela nous obligeait à revoir la construction du mouvement, quasiment à l’inverser afin de mettre le balancier en bas. La nécessité de fabriquer nous-mêmes notre calibre s’est imposée alors.» Et Aletta Bax  précise : «Cette fois-ci, nous avons déposé un brevet !».

Ils travailleront alors trois longues années pour développer leur propre mouvement en s’appuyant sur l’expertise de nombreux ingénieurs et horlogers.

Le premier mouvement Heart Beat est produit en 2004 en version mécanique manuelle. Depuis, chaque année, Frédérique Constant développe sa gamme « Heart Beat Manufacture », en proposant de nouvelles fonctionnalités : une phase de lune et une date en 2005, un mécanisme automatique en 2006, une version tourbillon en 2008…

Perpetual calendar Tourbillon Manufacture

En 2016, le Groupe Citizen a acquis Frédérique Constant, mais la collection de Perpetual Calendar Tourbillon Manufacture continue à incarner la quête visionnaire de ses fondateurs afin de démocratiser le luxe du savoir-faire horloger suisse.

Cette montre Perpetual Calendar Tourbillon Manufacture est animée par le mouvement automatique FC-975. Entièrement réalisé au sein de la manufacture Frédérique Constant, il est équipé d’une ancre et d’une roue d’échappement en silicium, un matériau compensant les effets de la gravité lorsque le mouvement est en position verticale et résistant aux changements de température.

Le quantième perpétuel affiche à 12 heures les mois, les jours à 3 heures et les jours de la semaine à 9 heures. La superbe cage du tourbillon est visible à 6 heures, ainsi que l’aiguille des secondes qui effectue un tour complet par minute. Il prend en compte les mois à 30 et 31 jours, les 28 jours du mois de février, ainsi que le cycle des années bissextiles et l’affichage du 29 février tous les quatre ans. Le quantième perpétuel nécessitera une seule correction manuelle en 400 ans, le 1er mars 2100, en raison d’une particularité du calendrier grégorien. Les heures et les minutes se règlent au moyen de la couronne.

Les montres de la gamme Frédérique Constant Perpetual Calendar Tourbillon Manufacture représentent la précision et la complexité qui caractérisent l’horlogerie suisse de haute qualité, tout en favorisant l’innovation.

Depuis le jour de sa création, Frédérique Constant poursuit avec passion le même objectif : proposer des garde-temps à la beauté immense, classique et intemporelle pour permettre à des amateurs d’horlogerie toujours plus nombreux d’accéder à des montres entièrement conçues en Suisse.

La tête dans les étoiles

La montre traditionnelle selon Rolex La Rolex Cellini Moonphase en or Everose. Boîtier : 39 mm. Cadran : blanc. Bracelet cuir. #Rolex #Cellini

Avant de parvenir à découper le temps, l’homme avait recourt au Soleil, à la Lune et aux constellations afin de se repérer en fonction des jours, des saisons et du passage des mois. La Lune, aussi poétique que mystique devint, de part ses performances techniques, l’astre préféré des horlogers.

Présenté comme un classique parmi les complications, l’affichage lunaire propose la reproduction du cycle de l’astre des nuits sur votre garde-temps. Cette indication qui est un complément quasi obligatoire du calendrier perpétuel peut aussi apparaître sur une montre de poche ou montre-bracelet.

 

Les phases lunaires

Les phases lunaires représentent les portions de Lune, illuminées par le Soleil, qui sont visibles depuis la Terre. L’orbite de la Lune autour de la Terre entraîne le changement de phase d’un jour à l’autre. Le cycle lunaire, aussi appelé lunaison, dure 29,5 jours. Ce cycle, décomposé en quatre points représentés sous forme d’aller-retour, est composé de huit phases : nouvelle lune, premier croissant, premier quartier, lune gibbeuse croissante, pleine lune, lune gibbeuse décroissante, dernier quartier, dernier croissant.

Le mécanisme

Sur un garde-temps, les phases lunaires sont généralement indiquées par un système de disque ou de guichet. Le disque, qui porte deux lunes, est entraîné par une roue composée de 59 dents, un doigt la pousse d’un cran toute les 24 heures.

 Frederique Constant - Slimline Moonphase

La durée d’une révolution synodique lunaire, soit l’intervalle de temps nécessaire pour qu’elle retourne à position de départ par rapport au Soleil et à la Terre, est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,8 secondes (soit 29,53 jours). Or, sur le cadran d’une montre la durée de lunaison est de 29,5 jours ce qui entraîne un décalage du système réglable à la main, tous 2 ans, 7 mois et 20 jours.

 

Un autre système plus complexe aussi appelé « lune astronomique », présent sur des montres très haut de gamme, possède une roue de 135 dents. Celui-ci offre une précision de 29 jours 12 heures et 45 minutes ce qui n’entraîne un décalage que tous les 122 ans.

Le réglage du mécanisme se fait grâce à la consultation du calendrier lunaire ou par l’intermédiaire de la date de la dernière lune, avant de remonter jusqu’à la date actuelle à l’aide de la couronne des secondes.

Amateur ou passionné, cette complication offre une évasion poétique hors du commun grâce à laquelle les mouvements du ciel sont à votre portée…

L’affichage analogique et numérique

Depuis des siècles le monde de l’horlogerie utilise de nombreuses notions, faisant références aux instruments propres à mesurer le temps. Nous allons nous concentrer aujourd’hui sur les différents systèmes d’indication de l’heure.

L’affichage analogique et l’affichage numérique

Dans le cas d’une  montre, les termes analogique et numérique désignent le type d’affichage. L’affichage analogique est le plus utilisé sur les montres et les horloges, qui  possèdent un système d’indicateur de temps par l’intermédiaire du déplacement d’aiguilles sur un cadran.

Le cadran est, de manière générale, composé de trois aiguilles de différentes tailles. Celles-ci indiquent les heures, les minutes et les secondes qui, sur ce même cadran, peuvent être représentées par des chiffres,  des traits, des points ou tout autre motif.

L’affichage numérique ou alphanumérique retranscrit l’information avec des chiffres et des lettres. Cette technique, apparue à l’ère du digital, est utilisée uniquement sur les montres mécaniques.

CHANEL Première Rock Édition Limitée
CHANEL Première Rock

Les avantages

La montre analogique est  la plus traditionnelle. Elle regroupe à elle seule toute la magie de l’horlogerie comme l’art, les  sciences, la technique et l’industrie. De plus, le design d’un cadran offre une infinité de possibilités permettant ainsi de proposer des montres variées et adaptées à tous types de profils.

Les montres numériques principalement composées de cristaux liquides ou de LED ont la particularité de fournir une information rapide. L’utilisateur obtient l’heure, de jour comme de nuit, en une fraction de seconde et sans effort.

Les inconvénients

La montre analogique, à l’inverse de sa rivale peut  avoir une lecture difficile des informations. La petite taille du cadran et des aiguilles, le manque de chiffres ou d’index pour déterminer l’heure peuvent ainsi entraîner une très faible  lisibilité.

La montre numérique a, quant à elle, un look généralement moins soigné que les garde-temps composés d’aiguilles et d’un design pointu représenté par de fines courbes.

Affichage analogique et numérique à la fois

Certains modèles plus récents de montres analogiques sont maintenant équipés d’un cadran numérique indiquant le jour de la semaine et le mois. Le meilleur des deux systèmes est ainsi conservé avec un affichage plus clair et plus complet.

Piaget Polo S Édition Limitée
Piaget Polo S

Zoom sur le Baumatic

En 1830, Louis-Victor et Célestin Baume ouvrent un comptoir horloger dans le Jura Suisse. C’est le début de l’aventure Baume et Mercier qui acquerra une belle réputation et restera au fil du temps fidèle à sa devise, “ne rien laisser passer, ne fabriquer que des montres de la plus haute qualité”.

La  Maison créée par les frères Baume nous a montré une fois de plus son habilité en termes d’innovation en présentant son propre mouvement manufacture. Celui-ci avait été dévoilé lors du Salon International de la Haute Horlogerie de Genève en 2018, et restera comme l’une des surprises les plus inattendues de cette édition.

La Maison Desitter revient sur la présentation de ce calibre, nommé le Baumatic, issu d’une collaboration entre la marque genevoise, la société ValFleurier (Richemont) et le pôle Recherche & Innovation du groupe Richemont.

     

 

 

 

 

 

De la maîtrise en toute autonomie

Parmi les principaux avantages de ce nouveau mouvement, nous retrouvons tout d’abord son autonomie. L’optimisation de son barillet et l’association d’un spiral en silicium, principalement utilisé sur des montres très haut de gamme, couplé à un nouveau système d’échappement à permis d’accroître la réserve de marche jusqu’à 120 heures, soit l’équivalent de cinq jours.

La précision chronométrique

Doté d’une impressionnante ponctualité, le calibre Baumatic qui répond aux critères du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) est composé d’un balancier à inertie variable qui lui offre une précision de marche qui atteint -4/+6 secondes par jour et une stabilité durant toute la réserve de marche.

La sensibilité aux champs magnétiques

« Il existe de nombreux effets liés aux champs magnétiques : arrêt du mouvement ou perte de précision sont les plus fréquents. La Clifton Baumatic™  de Baume & Mercier résiste à 1500 Gauss minimum, soit une résistance 25 fois supérieure à la norme ISO actuelle. »

Autonome, précis, sensible … et durable

Votre montre est une amie du quotidien, elle vous accompagne, tourne et s’use. Bien que les pièces soient lubrifiées au moment du montage, le mouvement nécessite un entretien particulier afin de veiller à ne pas altérer son bon fonctionnement. « La qualité des différentes huiles utilisées pour la lubrification du mouvement Baumatic™ permet d’espacer les services d’entretien au-delà des 5 ans communément préconisés ».

 

 

Forte de sa renommée, la Maison Baume et Mercier continue de se frayer un chemin parmi les grandes maisons horlogères de ce monde, avec ce premier mouvement manufacture, qui équipe déjà divers modèles de la collection Clifton.

IWC Schaffhausen prend de l’altitude

Un peu plus de 10 ans après la sortie de sa gamme TOP GUN, qui doit son nom à l’élite de l’aviation américaine dont tous les membres sont diplômés de l’United States Navy Fighter Weapons School, l’horloger Suisse IWC Schaffhausen vient lui consacrer une nouvelle ligne de gardes-temps, aussi aériens que résistants.

La Maison Desitter vous présente la ligne TOP GUN, composée de 4 modèles. La Montre d’Aviateur Double Chronographe TOP GUN Ceratanium®, la montre d’aviateur chronographe TOP GUN édition « Désert Mojave », la Montre d’Aviateur Chronographe TOP GUN et la Montre d’Aviateur Automatic TOP GUN.

Le Ceratanium®, breveté par IWC Schaffhausen

IW371815_Pilot's Watch Double Chronograph TOP GUN Ceratanium_Lifestyle
Top Gun – Pilote Watch Double Chronograph

Alliant les avantages du titane pour sa légèreté et sa durabilité à ceux de la céramique pour sa dureté et sa résistance aux rayures, le Ceratanium®, matériau innovant et développé en interne, présente aussi une compatibilité cutanée totale.

La Montre d’Aviateur Double Chronographe TOP GUN Ceratanium®, entièrement revêtue d’un noir mat non recouvert, y compris les boutons-poussoirs et la boucle ardillon, garantit l’annulation des reflets de la lumière du soleil et résiste à la corrosion et l’air marin, particulièrement chargé en sel. Elle est entièrement adaptée à un usage quotidien pour un pilote confiné dans un cockpit.

Ce « double chronographe possède un mécanisme intégré de rattrapante pour mesurer simultanément deux laps de temps court ». Il est animé par le calibre 79420 à remontage automatique qui offre une réserve de marche de 44 heures.

La céramique et un air de désert

IWC propose dans sa ligne TOP GUN un second Chronographe. La céramique couleur sable qui habille son boitier est inspirée du désert Mojave situé dans le Sud de la Californie ou est implantée la plus grande base aéronavale des États-Unis, la Naval Air Weapons Station China Lake.

Sa teinte, « qui correspond parfaitement à la couleur des uniformes portés par les pilotes de la Navy », est une première et fait de cette référence, animée par le calibre de manufacture IWC 69380, une innovation disponible en édition limitée à 500 exemplaires. L’affichage pour le jour et la date font partie des fonctions du mouvement de ce chronographe à remontage à cliquets bidirectionnels, équipé d’une réserve de marche de 46 heures.

 

Autres premières parmi les montres d’aviateur

L’horloger Suisse s’adapte à tous les profils et vient compléter sa ligne avec la Montre d’Aviateur Chronographe TOP GUN. Équipée d’un boitier en céramique noire et d’un calibre de manufacture IWC 69380, elle offre une note de couleur rouge présente sur l’aiguille indiquant les secondes.

La Montre d’Aviateur Automatique TOP GUN ferme la série, équipée d’un mouvement automatique robuste, manufacture IWC. Accompagnée de son boitier en céramique noire, elle propose une réserve de marche de 72 heures.

IW389101_Pilot's Watch Chronograph TOP GUN
Pilot’s Watch Chronograph TOP GUN
IW326901_Pilot's Watch Automatic TOP GUN
Pilot’s Watch Automatic TOP GUN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En s’engageant dans le monde de l’aviation, IWC Schaffhausen s’implique de manière évidente à créer des montres à capacités supérieures à la moyenne afin qu’elles résistent au niveau d’exigence incroyablement élevé et aux besoins spécifiques des pilotes d’élite.

GOODWOOD, WEST SUSSEX, ENGLAND - AUGUST 5: <> at Goodwood on August 4, 2019 in Chichester, England. (Photo by Remy Steiner/Getty Images for IWC)
GOODWOOD, WEST SUSSEX, ENGLAND