Pourquoi la lunette de votre montre tourne-t-elle ?

La lunette est une couronne extérieure mobile fixée sur le cadran de la montre. C’est l’un des éléments principaux du boîtier et c’est elle qui porte la glace. Sa vocation première est de mesurer le temps d’immersion en plongée. Mais elle peut servir de bien d’autres manières.

Panerai Submersible

Calcul du temps écoulé

Pour éviter tout accident, il est indispensable d’utiliser une montre de plongée dotée d’une lunette spécifique. En début de plongée, il convient de placer le repère zéro de la lunette (petit triangle ou trait de marquage) sur la même position que l’aiguille des minutes. Le repère reste fixe tandis que l’aiguille continue à avancer, marquant ainsi le temps passé en immersion depuis qu’il a été fixé. Le temps de plongée détermine les paliers de désaturation à faire au cours de la remontée. Plus la plongée est longue, plus ces paliers le sont également.

La lunette tournante de montre de plongée a été présentée par Rolex et par Blancpain au début des années 1950. Ce n’est que quatre ans plus tard que Blancpain a présenté la première lunette unidirectionnelle sur son iconique plongeuse Fifty Fathoms. Les fabricants horlogers ont adopté ce type de lunette ne tournant que dans un seul sens – autrement dit une lunette unidirectionnelle – afin d’éviter les erreurs dues à une manipulation involontaire dans le mauvais sens et risquer ainsi de fausser les mesures lors de la plongée.

Outre le temps de plongée, la lunette tournante peut se transformer, à tout moment, en chronographe « à la minute près ». Libre à vous de mesurer ce que vous voulez : le temps qu’il vous faut pour marcher jusqu’à une station de métro ou pour effectuer une performance sportive… Facile et pratique !

Calcul du temps restant

Vous devez accomplir une tâche en un laps de temps imparti ou surveiller la cuisson des pâtes ? La lunette tournante est encore là pour vous.  Positionnez tout simplement le repère zéro de la lunette à l’heure à laquelle vous devez avoir terminé votre tâche.

Vous devez, par exemple, rendre votre rapport dans 30 minutes. Si l’aiguille des minutes est sur 15, faites tourner la couronne de façon à ce que le marqueur se retrouve sur le 45 (soit les 30 minutes). Vous pourrez ainsi savoir avec précision le temps qu’il vous reste… Lorsque l’aiguille des minutes atteint le marqueur : le temps est écoulé !

Lecture d’un second fuseau horaire

Cette méthode peut vous faciliter la lecture d’un second fuseau horaire. Elle est un peu compliquée mais fonctionne très bien.

Panerai Submersible

Par exemple, pour suivre le fuseau horaire de New York qui compte 6 heures de moins que le nôtre, positionnez le marqueur de la lunette à 6 heures. Ensuite, lisez l’aiguille des heures en fonction du marqueur de la lunette sans prêter attention aux graduations, comme sur une montre design sans index. La lecture de l’aiguille des minutes, elle, demeure la même.

À quoi correspond l’étanchéité de votre montre ?

Afin de pouvoir  porter l’indication « montre étanche » ou « montre water-resistant », le garde-temps ne doit montrer aucun signe de pénétration de l’eau ni aucune condensation à l’intérieur du verre à l’issue de chacun des tests qu’il subit.

La résistance à l’eau est généralement indiquée sur le couvercle arrière contrairement aux montres de plongée sur lesquelles la résistance à l’eau figure sur le cadran. Les fabricants indiquent le degré d’étanchéité d’une montre en mètres ou en atmosphères (ATM).

Étanche / Water Resistant

Si la mention water resistant n’est pas indiquée au dos de votre montre et  qu’aucune autre information n’est précisée, alors évitez de la porter en milieu humide. Évitez la douche, la pluie et même les éclaboussures. Nous vous conseillons même de ne pas la laisser dans la salle de bain lors de votre douche, la vapeur pourrait lui être fatale.

Étanche à 30 mètres / 3 ATM

Si la mention précise que votre montre peut résister à une pression de 3 ATM, ce qui équivaut à 30 mètres sous l’eau, cela ne signifie pas qu’elle supportera d’être emmenée à 30 mètres sous l’eau. En effet, une montre étanche à 30 mètres résiste simplement aux éclaboussures occasionnelles. Elle est protégée des gouttes de pluie mais ne supportera aucune immersion de type lavage de mains, vaisselle ou douche.

Étanche à 50 mètres / 5 ATM

Si la mention précise que votre montre peut résister à une pression de 5 ATM ce qui équivaut à 50 mètres sous l’eau, vous pouvez la porter durant les séances de natation. Il est préférable d’éviter les plongeons et de l’enlever si vous prévoyez d’être dans l’eau pendant une longue période, mais elle restera suffisamment résistante à l’eau pour être portée sous la douche. Si jamais vous l’utilisez en mer, pensez à la rincer à l’eau douce et à la sécher correctement.

Premier B01 Chronograph 42 caseback (PPR/Breitling)

Étanche à 100 mètres / 10 ATM

Cette mention précise que votre montre peut résister à une pression de 10 ATM ce qui équivaut à 100 mètres sous l’eau. Douche, bain et baignade tonique en piscine ne présentent aucun inconvénient au port de votre garde-temps. Vous pourrez l’utiliser pour certains sports nautiques, comme la plongée en apnée.  Néanmoins, ce type de montre n’est pas adapté aux changements soudains de pression qui peuvent se produire lors de la pratique du surf ou encore de la plongée sous-marine. Pensez tout de même à bien rincer votre montre après sa sortie en mer.

 

Étanche à 200 mètres / 20 ATM

Une montre water resistant à 200 mètres vous autorise à la natation, aux grands sauts dans l’eau et enfin à la plongée sous-marine avec des bouteilles. L’utilisation des poussoirs est déconseillée sous l’eau sauf si la notice du fabriquant vous indique le contraire.

 

 

Étanche à 300 mètres / 30 ATM

Ces montres sont adaptées à n’importe quelle activité, elles peuvent supporter des pressions élevées avec des changements brusques. Construites pour durer, elles peuvent survivre à tout type de situation.

 

 

Deux normes à connaître :

  • La norme ISO 2281 : Elle valide les tests des montres portant la désignation « étanche » qui sont destinées à une utilisation courante comme la nage simple ou la baignade.
  • La norme ISO 6425 : Elle s’intéresse aux montres dites de plongée (100 mètres et plus) qui doivent résister à une immersion d’une profondeur d’au moins 100 mètres et obligatoirement disposer d’un système de contrôle du temps comme une lunette graduée.

Mike Horn, le visage de Panerai

  « Si tes rêves ne t’effraient pas, c’est qu’ils ne sont pas assez grands. »

16 Juillet 1966, Johannesburg

Bien que le tropique du Capricorne ne se conditionne pas aux cercles polaires, c’est sur les terres d’Afrique du Sud que Mike Horn voit le jour et grandira avec ses parents et ses trois frères et sœurs. Son père, ancien rugbyman, et sa mère professeure d’économie, lui transmettent l’amour du sport, la rigueur et l’autonomie qui forgeront sa force de caractère ainsi que sa liberté d’agir et de penser tout au long de sa vie.

À l’âge de 18 ans il s’engage dans l’armée et en Namibie dans les forces spéciales sud africaines. Le rythme des entraînements intensifs et stages commando lui permettront d’intégrer les techniques de survies.

1990, Suisse

Mike Horn quitte sa terre natale et s’envole pour la Suisse. Après avoir donné tous ses biens il décide de recommencer sa vie à zéro. L’exercice de certaines professions dans le domaine sportif lui permet de survivre,  d’allier son secteur d’ambition à sa vie professionnelle et de préparer ses explorations futures.

Les débuts d’un mythe

C’est lors de sa première aventure, en 1991, lorsqu’il descend les Andes péruviennes en raft et parapente que Mike Horn débute sa longue carrière d’explorateur professionnel. Au cours de ces neuf années il rejoint une équipe d’athlètes et un équipage, fonde un centre de sport nautique et devient expert pour la formation des guides en haute montagne. Après avoir traversé l’Amérique du Sud en solitaire et descendu l’Amazone en hydrospeed il accomplit, en 1999, l’exploit de faire le tour de la Terre le long de l’Equateur sur plus de 40 000 kilomètres à la voile et à pied.

Arkos, North Pole Winter Expedition, Pangaea, Pole2Pole, au cours de ces quinze dernières années nous avons pu noter autant d’expéditions que de soutien donné par la Maison florentine. En effet, force, courage et détermination sont des valeurs que Mike Horn a su partager avec Panerai, dont il est ambassadeur.

PAM00984

Chaque exploration est accompagnée d’une série de montres en édition limitée capable d’affronter les situations les plus extrêmes. Cette année la Maison horlogère présente une toute nouvelle montre de plongée, la Submersible Édition Mike Horn (47 mm), conçue en Eco-Titanium, matériau innovant introduit par Panerai. Issu du titane recyclé il n’exploite pas de ressources naturelles et participe donc à la protection de la planète.

Animée par le calibre Manufacture P.9010, la montre propose une étanchéité à 300 mètres et un mouvement à remontage automatique doté d’une réserve de marche de trois jours. La petite particularité de ce modèle se retrouve sur le fond du boîtier, illustré de créatures marines et accompagné de la signature gravée de Mike Horn.

L’histoire de la montre de plongée

Depuis le début du XXe siècle, la recherche de l’étanchéité absolue a permis aux marques de fabriquer des montres mécaniques beaucoup plus résistantes non seulement à l’eau, mais aussi à la poussière, aux chocs, à la surpression d’air, aux agents corrosifs… La montre de plongée est devenue une référence en termes de fabrication de montres de sport.

Une montre de plongée est un objet technique avant d’être un accessoire esthétique. Elle doit non seulement être étanche à plus de 100 mètres mais aussi répondre à d’autres critères très stricts de luminosité, de lisibilité, de résistance aux chocs, de résistance chimique à l’eau salée, de résistance aux champs magnétiques et de solidité du bracelet.

L’évolution des montres de plongée

Oyster Perpetual Rolex Deepsea

En 1926, Hans Wilsdof, le fondateur de Rolex, crée le modèle Rolex Oyster, première montre étanche à la fois à l’eau et à la poussière, dotée d’une couronne révolutionnaire. Un an après, il  demande à la jeune nageuse britanique, Mercedes Gleitze, de porter la Rolex Oyster alors qu’elle tente de devenir la première femme à traverser la Manche à la nage. Son exploit réalisé en 15 heures et 15 minutes permet à la marque de démontrer l’étanchéité de son modèle.

Cependant, la première entreprise à fabriquer des montres de plongée pas seulement destinées aux nageurs est OMEGA en 1932. Baptisée Marine, elle possède un ingénieux double boîtier, doté d’un joint en liège qui empêche l’eau et la poussière de pénétrer à l’intérieur de la montre. Elle a également un fermoir ajustable avec extension qui permet de porter la montre par-dessus une combinaison de plongée. Elle est testée à 73 mètres de fond dans le lac Léman.

À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, Panerai met au point pour la Marine italienne le premier prototype de la montre Radiomir, destinée aux missions des plongeurs de combat. Seulement dix exemplaires sont produits en 1936.

En 1953 l’horlogerie Blancpain donne naissance au modèle Fiftyphatoms , qui doit son nom à sa capacité a atteindre 50 brasses de profondeur. Au cours de cette même année une autre icône de la plongée apparut, la Rolex Submariner, un modèle figurant parmi les plus célèbres au monde.

Quatre  ans plus tard, OMEGA lance sa première Seamaster, capable de résister à la pression d’une immersion jusqu’à 300 mètres.

En 1960, dans le Pacifique au large de Guam, l’océanographe suisse Jacques Piccard accroche la Rolex Deep Sea Special à l’avant de son sous-marin. Il atteindra le point le plus profond des océans dans la fosse des Mariannes, soit la profondeur record de 10 916 mètres. La Deep Sea retrouve le soleil intact et  rentre dans l’histoire.

Dans les années 1970, c’est une OMEGA Seamaster 600 dont l’étanchéité était garantie à 1 200 mètres, que Jacques-Yves Cousteau choisit de porter lors de ses missions océanographiques.

Les montres de plongée aujourd’hui

OMEGA Seamaster Diver 300M

De nos jours, la montre de plongée attire non seulement les plongeurs pour les caractéristiques techniques, mais plaît également à un grand nombre d’amateurs de montres. Souvent sportives et racées, ces montres séduisent également par leur résistance à toute épreuve. Elles sont achetées pour leur look et leur allure. Il n’est donc pas rare de les retrouver au poignet d’hommes et de femmes pas forcément accro à la plongée sous-marine…

La Maison Desitter a sélectionné pour vous certains modèles de montres de plongée au design exquis et à la technique performante. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner celle qui répondra à vos attentes.

 

Superocean Heritage II B01 Chronograph 44 with blue dial and Ocean Classic steel bracelet. (PPR/Breitling)