La Santos Dumont de Cartier, une histoire d’amitié

C’est au cours d’une soirée parisienne tenue au tout début des années 1900 que l’aventurier brésilien Alberto Santos-Dumont, pionnier d’aviation, confie à son ami Louis Cartier qu’il lui est impossible et extrêmement dangereux de regarder sa montre gousset lorsqu’il est en altitude.

Santos DumontSuite à cette déclaration et avec le soutien du maître horloger Edmond Jaeger, Louis Cartier imagine alors la première montre-bracelet de l’époque. En 1904, il offre à son ami Santos-Dumos un prototype qui lui permettra de lire l’heure tout en gardant les mains sur les commandes de son engin.

Boîtier carré, vis apparentes, chiffres romains, chemin de fer et aiguilles Breguet… La montre est à la fois classique, élégante et fonctionnelle. En tant que personnalité du Paris de la Belle Époque, Alberto Santos-Dumont fera de la nouvelle pièce qui habille son poignet un objet de désir. En 1911, Louis Cartier décide de commercialiser la montre qu’il a baptisée Santos et en vendra huit cents exemplaires entre 1911 à 1973.

Plus d’un siècle de succès

En 1978, la Maison Cartier lance une nouvelle version audacieuse de la Santos en mêlant or et acier. Octogonale ou carrée, cette montre est l’une des plus belles créations horlogères du XXe siècle et l’une des plus admirables réussites commerciales de la Maison Cartier.

Santos Cartier
Depuis les années 1980, la collection ne cesse de s’enrichir. La montre a connu de multiples déclinaisons tout en restant la même. Son histoire est composée d’innovation, d’invention et de révolution esthétique : modèle extra-plat, cadran couleur, à quartz, étanche, galbée phase de lune… Sa sobriété et son élégance répondent aux goûts de chacun et séduisent autant la clientèle féminine que masculine.

Cette année, la nouvelle Santos-Dumont XL est plus ample (46,6 x 33,9 mm) tout tout en gardant son esprit originel. Elle possède un mouvement mécanique à remontage manuel. Sa réserve de marche est de 38 heures. Tous les codes de la collection son présents : couronne perlée et sertie d’une spinelle bleue, aiguilles bleuies de forme glaive, cadran satiné soleil, signature S=D d’Alberto Santos-Dumont gravé sur le fond du boîtier. Les trois déclinaisons, or rose 18 carats, bicolore or rose et acier, et acier sont disponibles sur un bracelet en cuir uniquement.

 

Ce modèle historique est à découvrir dans notre Bijouterie Charles Desitter, rue du Pot d’Or 7, à Liège.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *