Messika présente Messika par Kate Moss

Valérie Messika a fondé sa marque de joaillerie en 2005. Après avoir été inspirée par son père, un diamantaire réputé, la créatrice a su dès son plus jeune âge qu’elle voulait créer sa propre ligne de bijoux tout en brisant les codes du domaine et créer un genre qui permettrait aux femmes de porter des diamants tous les jours comme elles le souhaitent. « Accompagner les femmes d’un supplément d’éclat et de confiance en soi », tel est l’objectif de Valérie Messika quand elle imagine ses bijoux.

Messika by Kate Moss

Égérie de la Maison depuis plus d’un an, Kate Moss endosse désormais le rôle de créatrice. En collaboration avec Valérie Messika, elle signe une collection inédite d’une centaine de pièces. « Ces derniers temps, le rôle de l’égérie ne se limite plus au mannequinatChez Messika, les égéries suivent généralement les grands projets de la Maison, voire même y participent dans une dynamique de co-création. » explique la créatrice.

Messika présente Messika par Kate Moss

Kate Moss et Valérie Messika ont créé, avec spontanéité et sincérité, une ligne joaillière « éclectique, colorée et vivante ». Kate Moss confie : « Notre complicité avec Valérie Messika était évidente, et étonnamment puissante. Nous partageons les mêmes idées de liberté et de créativité. Nous souhaitions une collection de Haute Joaillerie conçue par des femmes pour des femmes. »

La boîte à bijoux personnelle de Kate a inspiré la majorité de la collection : couleurs, motifs XXL, inspirations venues d’ailleurs, Art déco… Ce fut un véritable challenge, car l’univers du mannequin était assez éloigné des bijoux Messika. Valérie voulait absolument que chaque création tienne compte aussi bien des valeurs de Messika que du style de sa muse. « Il était donc important pour nous deux de créer quelque chose qui soit représentatif de chacun de nous individuellement. Le résultat est une collection qui a des vibrations bohèmes et qui est intemporelle mais éclectique et audacieuse ! »

Pour la première fois dans l’histoire de sa marque, Valérie Messika ne mise pas que sur les diamants. Elle s’inspire de la couleur et de matériaux précieux. En hommage aux couleurs préférées de Kate Moss, les deux femmes ont créé un ensemble de bijoux flamboyants et audacieux. La malachite, la nacre et la turquoise sont les stars de colliers extravagants, de boucles d’oreilles XXL, de bagues à 3 doigts et d’autres merveilles.

Bigli, une histoire de famille

Bigli, une histoire de famille

La Maison belge Gianfranco Bigli voit le jour en 1997 avec la volonté de transmettre de l’énergie positive et d’incarner la femme d’aujourd’hui. Partenaires de cœur et de travail, Laurence Aerens conçoit et dessine les collections tandis que Thierry Spitaels s’occupe de la gestion.

Entourée d’artisans qualifiés (tailleurs de pierre, sertisseurs…), Laurence crée des pièces uniques, à la fois contemporaines et intemporelles. Faciles à porter au quotidien, ses bijoux sont modernes, élégants et colorés.

Bigli, collections et des histoires

Chaque collection s’inspire d’un événement lié à la vie des créateurs : diplômes, engagements, mariages ou encore naissances. « Notre idée était de transformer chaque moment précieux de notre vie en un bijou », explique la créatrice. « De cette manière, la bijouterie signifie bien plus qu’une simple recherche de raffinement ou que la beauté sans âme. (…) Nous espérons qu’ils incarneront également les meilleurs moments de votre vie. Qu’ils vous feront briller parce qu’ils étaient destinés à vous rappeler ces moments

La collection nommée Chloé, comme la jeune fille du couple, propose des bijoux avec des pierres rayées. Inspirée de l’ambiance des années 1970, elle exalte des formes rondes, exubérantes et irrégulières. L’ensemble de la collection est disponible en or jaune, blanc ou rose avec trois combinaisons de pierre et de couleurs.

Plus tard, l’arrivée de la petite Lilly, seconde petite-fille de la famille, inspire la gamme Lilly Bloom. Cette collection acidulée, douce et séduisante s’adresse aux femmes qui ont gardé leur âme d’enfant. Du bleu onirique au jaune bouton d’or, la vaste palette de couleurs des pierres est synonyme de plaisir intense. Enfin, la collection Lilly trouve sa place aux côtés d’autres collections iconiques telles que Mini Sweety et Waves.

Des bagues, boucles d’oreilles, pendentifs et bracelets en pierres brillantes et colorées, en or 18 carats ou pierres précieuses constituent les différentes collections. Une explosion de couleurs, un design pur et des lignes très fluides s’associent pour toujours plus d’élégance et de modernité.

Le stacking, présentation et conseils !

desitter-blog-stacking-messika

Actuellement très à la mode, la superposition de bijoux, ou stacking, permet de sublimer toutes vos tenues. Mais l’art du stacking ne s’improvise pas, certaines règles sont à respecter. Nous vous apportons aujourd’hui quelques conseils pour bien « stacker ».

Le stacking avec les colliers

Accumulez vos colliers fins, de différentes longueurs mais également mixer la largeur des bijoux. L’ensemble de votre accumulation ne doit surtout pas cacher d’autres colliers. Veillez donc à ce qu’ils ne se chevauchent pas en privilégiant une longueur d’au minimum 3 cm d’écart. Respectez le style de vos bijoux afin que le résultat soit joli. Le stacking se fait aussi bien sur un décolleté que par-dessus un vêtement.

messika-stacking-collier

Le stacking avec

les bracelets

Vous pouvez mélanger les couleurs et les styles sans problème. Veillez tout de même à choisir des bracelets fins pour garder une certaine harmonie. Privilégiez de préférence un seul poignet pour votre accumulation. Vous pouvez porter un bracelet « phare » comme un jonc par exemple, ou même votre montre et que vous viendrez compléter avec d’autres bracelets comme des pièces en perles ou en chaînes…

Le stacking avec

les boucles d’oreilles

Si vous possédez plusieurs trous aux oreilles, faites-vous plaisir et accumulez les boucles. Variez les motifs, les couleurs, les formes, les longueurs… Débutez par exemple avec une boucle d’oreille un peu plus longue sur le lobe comme une créole et remontez avec des boucles d’oreilles plus petites comme des puces. Évitez l’accumulation de modèles très volumineux et tournez-vous vers des pièces fines.

Le stacking avec

les bagues

Avec l’accumulation de bagues, une infinité de possibilités s’offrent à vous. Mélangez les formes, les couleurs, les largeurs… Choisissez des modèles fins et surtout faciles à accorder et à superposer. Osez habiller tous vos doigts : le pouce, l’index, le majeur, l’annuaire et l’auriculaire ou bien laissez un doigt nu afin de ne pas surcharger. Tentez l’asymétrie avec des jolies bagues de phalanges et surtout, choisissez une accumulation confortable pour vos doigts !

Lucky Move Color de Messika, à chaque pierre sa chance

Lors de la dernière rentrée, nous vous avions présenté la Maison Messika à l’occasion de la sortie de sa collection iconique Lucky Move, pour laquelle la créatrice avait choisi de mettre trois célébrités contemporaines sur le devant de la scène, un trio plein d’attitude composé de Kate Moss, Sylvia Hoeks et Joan Small.

messikaEn déclinant sa collection Move, Valérie Messika avait imagé des médailles au centre desquelles apparaissent trois diamants mobiles. Cette collection est aujourd’hui devenue la signature de la Maison.

« Avec ses diamants en mouvement, sa forme ronde et son micro pavage, Lucky Move perpétue la signature Messika. Toujours dans l’esprit Mix & Match, les pièces se portent en solo, en accumulation ou en asymétrie. Autant de déclinaisons possibles qui rendent la femme Messika unique, moderne et rayonnante. »

Cette année, Messika dévoile une nouvelle déclinaison de sa collection en proposant Lucky Move Color. « Pour cette collection résolument ludique et porteuse de chance, ajouter de la couleur m’est apparu comme une évidence ».

Pour le moment, la collection propose neuf pierres précieuses et leurs mantras :

  • Le lapis-lazuli qui représente le mystère.#BeEnigmatic
  • La malachite, pierre de l’authenticité. #BeAuthentic
  • La cornaline pour les passionnées. #BePassionate
  • L’onyx témoigne de votre force intérieure. #BeStrong
  • La nacre grise pour les audacieuses. #BeAudacious
  • La turquoise, pierre de la liberté. #BeFree
  • Le ziricote pour les aventurières. #BeWild
  • La nacre blanche, synonyme de pureté. #BeUnique
  • La nacre rose, représentative du mouvement. #BeIrresistible

messika

Sobres et élégants, ces bijoux diamants signent un nouvel opus de la saga Move et modernisent votre allure au quotidien.

Pain de Sucre de Fred, l’évasion est à portée de main

Collection Pain de Sucre de Fred

Il y a quelques mois, la Bijouterie Desitter vous présentait le bracelet Force 10, célèbre emblème de la Maison Fred. Aujourd’hui c’est avec la collection Pain de Sucre que nous embarquons à destination du Brésil, au cœur d’une Amérique latine si chère à Fred Samuel.

Symboles de la gourmandise, du voyage et de la couleur, les bagues Pain de Sucre possèdent une monture de type chevalière en or jaune, gris ou rose et pavage de diamants. Ces pièces rendent hommage au mont du même nom – Pão de Açucar en portugais – qui culmine à Rio de Janeiro.

Neuf possibilités de pierres de couleur de 15 carats environ sont disponibles. L’originalité de ces bagues réside dans le fait de pouvoir changer la pierre de centre à sa guise offrant ainsi mille visages à un seul bijou. « Autant de métamorphoses au gré des envies et de l’instant ».

En effet, il vous suffit de clipper sur le cabochon dont la forme est semblable à une pyramide aux arêtes adoucies et, selon votre humeur ou votre tenue, vous optez pour l’améthyste, le quartz rose, la topaze, la chrysoprase, le lapis-lazuli…

Ce mixte inattendu de matière et de luminosité avec une finition parfaite confère à la collection « Pain de Sucre » un savant mélange d’élégance et d’originalité.

De quoi provoquer, mesdames, mais également messieurs, un irrésistible désir de tester toutes les versions.

Bonne fête Maman !

La version moderne de la Fête des mères est née aux États-Unis en 1908. Anna Jarvis est connue pour être à l’origine de sa création. À l’époque, la jeune institutrice américaine, ayant perdu sa maman très jeune, réussit à convaincre l’État de Virginie d’en faire une fête officielle. En 1914, le Président Woodrow Wilson proclame officiellement le 2e dimanche de mai jour de la Fête des mères. Depuis cette date, le Mother’s day, est célébré, tous les ans, aux États-Unis. Et, tout doucement, elle finit par connaître un essor dans le monde entier.

La Fête des mères dans le monde

La Fête des mères n’a pas toujours lieu le même jour, suivant les pays et même les régions de certains pays.

Beaucoup de pays se sont calqués sur la coutume des États-Unis et célèbrent les mères, chaque année, le 2e dimanche de mai. C’est ainsi le cas en Allemagne, Danemark, République Tchèque, Italie, Suisse, Brésil, Australie, Chine …

En Belgique, les mamans ne sont pas à l’honneur le même jour en fonction des régions. C’est généralement le 2e dimanche de mai, mais dans la région d’Anvers, la Fête des mères est le 15 août, qui est le jour de Marie dans la religion catholique

L’Espagne, le Portugal et la Hongrie ont choisi le 1er dimanche de mai alors que la France et la Tunisie ont fixé la date au dernier dimanche de mai.

Au Royaume-Uni, la Fête des mères est célébrée le 4e dimanche de Carême, c’est à dire à la mi-mars environ.

En Thaïlande, c’est le 12 août, anniversaire de la Reine Sirikit, considérée comme la mère de tous, qui a été choisi pour cette célébration. Des défilés, feux d’artifices et illuminations sont organisés dans le pays pour rendre hommage à la Reine.

Au Népal, la Fête des mères a lieu le dernier jour du mois Baishakh (en avril ou en mai) et rend surtout hommage aux mères qui ont perdu la vie. Pour les honorer, certains partent en pèlerinage vers les étangs Mata Tirtha, au sud-ouest de Katmandou.

En Éthiopie, la Fête des mères n’a pas lieu à une date spécifique. Les Éthiopiens attendent simplement la fin de la saison pluvieuse d’automne, pour célébrer celles qui leur ont donné la vie. Lorsque le temps s’éclaircit et qu’il ne pleut plus, les membres de la famille se retrouvent et font la fête pendant trois jours.

En Égypte, la Fête des mères a été introduite en 1956 par le journaliste égyptien Mustafa Amin qui s’est inspiré de l’histoire d’une veuve ignorée par son fils. Il a alors décidé de célébrer les mamans le 20 mars, jour du printemps.

Quelle que soit la date, la Fête des mères est avant tout et de partout, un jour d’amour destiné à remercier celle qui a donné naissance. Existe-t-il une meilleure façon de montrer votre amour à votre mère qu’avec un bijou personnalisé ou une montre ? L’équipe de la Maison Charles Desitter vous conseillera au mieux pour des cadeaux uniques et originaux, que votre mère ne pourra qu’adorer !

Découvrez dès maintenant une sélection de pièces pour la Fête des mères…

Références (de gauche à droit, de haut en bas):

  • Collier de la collection Lucky Move de Messika
  • Assortiment bague, bracelet et boucles d’oreilles de la collection Friday Night de Alessandra Donà
  • Slimline Ladies Moonphase de Frédérique Constant
  • Possession de Piaget
  • Bracelets de la collection Force 10 de Fred
  • Limelight Gala de Piaget

FRED et son numéro 10

Le bracelet Force 10, dont le nom fait référence à un puissant vent de tempête dans le monde marin, est le fruit de l’imagination de Samuel Fred – fondateur de la Maison FRED – et de son fils, avec lequel il partageait une passion commune : la voile.

Créé en 1966, ce bijou reflète autant la mode contemporaine que les influences maritimes et sportives qui se cachent derrière sa création.

Lidée vient des bateaux et plus précisément des haubans dun voilier. Lors d’une virée vers le large, Fred Samuel observe son fils tresser un cordage et vérifier ses manilles avant de larguer les amarres. Le créateur s’inspire de cette scène et crée une pièce révolutionnaire : un bracelet dont le corps, constitué de 1500 fils d’acier tressés, évoque un câble marin, tandis que son fermoir, un mousqueton en or, représente une manille rappelant les mousquetons marins. L’assemblage de ces deux éléments a eu raison de son succès, faisant de ce bijou l’emblème de la Maison FRED.

Symbole d’un sentiment de liberté, de réussite, de courage et d’élégance décontractée, cette collection s’est, depuis sa création, largement étoffée. En effet, le bracelet est disponible dans une grande palette de couleurs vibrantes, de designs interchangeables et personnalisables et dans des versions plus fines que la traditionnelle.

« Porter Force 10, c’est avancer dans la vie avec détermination, style et audace. »

Lors de la réouverture de nos bijouteries, les membres de l’Équipe Desitter se feront un plaisir de vous présenter cette pièce qui a fait la renommée mondiale de la marque.

Bvlgari, Octo Finissimo

En 2020, Bvlgari lance, pour les hommes, une nouvelle version de son modèle iconique Octo Finissimo, complétant ainsi la collection Octo, lancée à Rome en 2012.

Un cumul de records

Ultrafines, sobres et légères au poignet, les montres extraplates de la famille Octo Finissimo ont remporté plusieurs records du monde.

  • 2014, le lancement du tourbillon à remontage manuel le plus plat du monde – 1,95 mm d’épaisseur – qui a définitivement marqué l’entrée de la marque italienne, initialement réputée pour sa joaillerie, dans l’univers des complications horlogères ;
  • 2016, la répétition minutes la plus plate du marché (3,12 mm d’épaisseur) voit le jour ;
  • 2017, le mouvement automatique le plus fin de l’industrie est dévoilé avec 2,23 mm ;
  • 2018, la firme présente un nouveau record avec un tourbillon automatique épais d’à peine 2 mm ; 
  • 2019, un autre calibre chronographe de 3,30 mm d’épaisseur a permis à Bvlgari d’obtenir un cinquième record de finesse.

« La légitimité d’Octo s’est bâtie sur des montres extrêmes, par leur finesse, mais également par les métaux utilisés : céramique, carbone, titane », reconnaît Jean-Christophe Babin, le PDG de la marque. « Néanmoins, il me semble important d’élargir la clientèle avec des terminaisons et des fonctionnalités qui nous amènent plus dans un usage quotidien ».

La nouvelle Octo Finissimo

L’Octo Finissimo s’habille désormais d’acier poli satiné, une matière encore inexploitée par la marque. Elle présente un fond transparent couplé d’une couronne vissée.

D’une finesse exceptionnelle de 5,25 mm, elle a été conçue grâce  à l’intégration d’un calibre mécanique de manufacture à remontage automatique de seulement 2,23 mm d’épaisseur, grâce au grand diamètre du mouvement de 36,60 mm ainsi qu’à l’utilisation d’un microrotor en platine. Le mouvement Finissimo BVL 138 dispose d’une autonomie de 60 heures.

Contrairement aux modèles précédents, la nouvelle Octo Finissimo résiste à l’eau et est  étanche jusqu’à 100 mètres de profondeur. Plus robuste, elle est destinée aux aventuriers et sportifs.

Quand offrir un bijou ?

Il existe de nombreuses occasions pour offrir des bijoux. La Maison C.Desitter vous présente les événements clés pour lesquels des bijoux sont traditionnellement ou usuellement offerts.

Fiançailles, mariage,  naissance …

Lors de sa déclaration,  l’amoureux offre à sa future femme une bague de fiançailles. Traditionnellement, il s’agit d’un solitaire orné d’un diamant.

Les alliances sont les symboles traditionnels du mariage. Elles sont mutuellement offertes par les époux lors de la cérémonie au moment du consentement. Il s’agit généralement d’anneaux simples en or ou platine, ornés ou non de diamants.

Suite à une naissance, il est courant d’offrir un bijou au nouveau-né. Il peut s’agir d’un bijou religieux, tel qu’une médaille gravée offerte pour le baptême par exemple, mais aussi une médaille laïque, un bracelet, éventuellement un pendentif.

Il est également d’usage que le père offre un bijou à la mère de son nouvel enfant, pour symboliser son bonheur et sa reconnaissance. Il peut s’agir d’une bague ou d’un pendentif orné de la pierre du mois de naissance par exemple. Parfois, dans certaines familles, les beaux-parents de la maman lui offrent aussi un bijou.

Saint-valentin, noël, fête des mères, fête des pères

La Saint-Valentin est une occasion de faire plaisir à l’élu(e) de son cœur en lui offrant une preuve de ses sentiments. Le bijou, personnalisé ou non, en est un.

Noël est l’événement annuel pour les plus beaux cadeaux. Beaucoup de bijoux sont offerts à ce moment de l’année.

Les fêtes des mères et des pères sont aussi des occasions d’offrir des bijoux : boucles d’oreilles, bracelets, pendentifs, boutons de manchette, montres …

Majorité,  réussite d’examen, anniversaire de mariage

Le passage à l’âge adulte peut être marqué par un bijou tel qu’une chevalière, une gourmette, une montre…

Pour récompenser les efforts et symboliser la réussite obtenue, certains s’offrent ou se voient offrir un bijou. Certaines écoles aux Etats-Unis offrent à leurs étudiants une chevalière à l’effigie de l’établissement lors du succès à l’examen final.

Dans de nombreux pays, il est de tradition de fêter l’anniversaire de mariage. Chaque année de mariage porte un nom, par exemple noces de perles pour les 30 ans de mariage, d’or pour les 50, diamant pour les 60.

A noter que les bijoux offerts pour des occasions spéciales sont souvent gravés d’un message rappelant l’événement : une date, des initiales, un mot, un motif…

Une montre à l’heure du monde

Avis aux grands voyageurs ! Frédérique Constant et la fonction GMT vous invitent à jongler entre les fuseaux horaires. De Paris à Rio tout en passant par Tokyo, le temps est à votre portée. La Maison Desitter est heureuse de vous présenter la dernière Classic Worldtimer Manufacture.

Entraînée par le calibre automatique de Manufacture FC-718, dotée de 26 rubis et d’une réserve de marche de 42 heures, la nouvelle variation de la collection Worldtimer de Frédérique Constant a vu le jour en 2019.  Une chose est sûre, elle nous fait voyager !

Depuis le jour de sa création, Frédérique Constant poursuit avec passion le même objectif : proposer des garde-temps à la beauté́ immense, classique et intemporelle pour permettre à des amateurs d’horlogerie toujours plus nombreux d’accéder à des montres entièrement conçues en Suisse.

La Maison suisse lance la première Worldtimer en 2012, le modèle, qui est aujourd’hui décliné en 11 versions, connaît un franc succès et se place parmi les meilleures ventes de la marque dans la catégorie des montres de Manufacture.

Tout en gardant sa fonction d’heure universelle, ce nouveau garde-temps est habillé d’un fond gris anthracite sur lequel la carte du monde est soigneusement gravée. Positionnée à 6 heures, la date, indiquée par aiguille, complète la fonction « heure universelle »  tout en s’intégrant parfaitement à l’esthétique du modèle.

Simple d’utilisation, elle renseigne sur les heures exactes dans le monde grâce à un mécanisme assuré par deux disques rotatifs, l’un affichant les noms des 24 plus grandes villes de la planète, l’autre les 24 heures munies d’un indicateur jour/nuit.

« Il suffit, simplement via la couronne du remontoir, d’aligner la ville de son choix sur la position 12 heures du cadran. Une synchronisation automatique des disques informe immédiatement de l’heure locale des 24 plus grandes villes de la planète. »

Montée dans un boîtier en trois parties pourvu d’un fond transparent et accompagnée d’un bracelet en alligator, chaque version est éditée à 718 exemplaires. À vous de défier le temps…