Quelle(s) montre(s) emmener pour ses vacances ?

L’été est déjà là, mais beaucoup d’entre vous ont fait le choix de prendre congés pendant le mois d’août… Pour vous aider à choisir quelle(s) montre(s) emmener dans votre valise, voici quelques conseils à respecter ainsi que nos suggestions (non exhaustives !).

  • Une montre étanche, au moins à 5 ATM (voire 10 ATM pour être tranquille). Ces montres peuvent être portées dans l’eau pour la baignade mais elles ne doivent pas être immergées et encore moins portées pour aller plonger.

breitling-tudor

 

Omega-montre-été

 

 

  • Un bracelet résistant, et surtout pas en cuir. Il va vous tenir chaud, vous irriter la peau et s’abîmer énormément au contact de l’eau et du soleil. Le mieux est de choisir un beau bracelet NATO, pour les montres Rolex un bracelet en caoutchouc Rubber B ou encore un bracelet nylon. Faciles à laver, ces bracelets ne subiront pas les effets de la transpiration. Les bracelets de métal feront très bien l’affaire également, et tout particulièrement le bracelet mesh, très tendance cet été.

 

 

breitling-montre-été

 

 

  • Un cadran lisible et contrasté. Avec le soleil très fort, la lecture ne sera pas aussi « normale » que dans votre quotidien. Pour la journée, votre choix pourrait se porter sur des boîtiers plus gros, assimilés aux montres de plongées.  Garder pour vos soirées les complications de type répétition minute, phases de lune et autres tourbillons. 
     

 

 

 

iwc-montre-´té

 

  • Une montre résistante aux chocs, sauf si vous avez l’intention de vous la couler douce. Mais si vous êtes tenté pour une ballade en jet ski, une initiation au snorkeling ou au hoverboard, une rando dans les fougères (…) ou toute autre activité qui mettra à mal votre montre alors il est préférable d’opter pour un beau chronographe en titane ou en céramique, deux matières tendances et surtout résistantes et légères.

 

 

 

 

Enfin, n’hésitez pas à vous faire plaisir et à vous concentrer sur votre look. C’est l’été, osez des modèles colorés ou même pourquoi pas une belle montre blanche, qui illuminera votre poignet hâlé et qui représente la couleur de l’été par excellence.

montre-pour-lété

FRED et son numéro 10

Le bracelet Force 10, dont le nom fait référence à un puissant vent de tempête dans le monde marin, est le fruit de l’imagination de Samuel Fred – fondateur de la Maison FRED – et de son fils, avec lequel il partageait une passion commune : la voile.

Créé en 1966, ce bijou reflète autant la mode contemporaine que les influences maritimes et sportives qui se cachent derrière sa création.

Lidée vient des bateaux et plus précisément des haubans dun voilier. Lors d’une virée vers le large, Fred Samuel observe son fils tresser un cordage et vérifier ses manilles avant de larguer les amarres. Le créateur s’inspire de cette scène et crée une pièce révolutionnaire : un bracelet dont le corps, constitué de 1500 fils d’acier tressés, évoque un câble marin, tandis que son fermoir, un mousqueton en or, représente une manille rappelant les mousquetons marins. L’assemblage de ces deux éléments a eu raison de son succès, faisant de ce bijou l’emblème de la Maison FRED.

Symbole d’un sentiment de liberté, de réussite, de courage et d’élégance décontractée, cette collection s’est, depuis sa création, largement étoffée. En effet, le bracelet est disponible dans une grande palette de couleurs vibrantes, de designs interchangeables et personnalisables et dans des versions plus fines que la traditionnelle.

« Porter Force 10, c’est avancer dans la vie avec détermination, style et audace. »

Lors de la réouverture de nos bijouteries, les membres de l’Équipe Desitter se feront un plaisir de vous présenter cette pièce qui a fait la renommée mondiale de la marque.

5 bracelets emblématiques

Qui dit montre, dit bracelet ! Bien que les premières montres à gousset soient apparues au XVIᵉ siècle, il a fallu attendre les années 1900 pour que les montres à bracelet soient très répandues.

Aujourd’hui, le monde horloger offre un choix infini en termes de montres, de boîtiers et de bracelets en acier. La Maison Desitter vous fait voyager à travers les époques et revient sur les modèles emblématiques qui, malgré leurs nombreuses années d’existence, n’ont rien perdu de leur popularité.

Le bracelet milanais

Typique des années 1950, la maille milanaise, connue sous le nom « Mesh » pour les anglais, est née à Milan au XIXᵉ siècle. Pas toujours suffisamment souple, le bracelet milanais a été amélioré en Allemagne au début du XXᵉ siècle, avec notamment un maillage plus flexible et plus confortable au poignet. Bracelet typique et populaire, la forme cotte de maille plaît aujourd’hui pour son style vintage et orne de nombreux nouveaux modèles.

 

Le bracelet grain de riz

Apparu dans les années 1940 sur les montres Philippe Patek et Vacheron Constantin, le bracelet à mailles grain de riz, qu’il soit en or, en argent ou en métal, habille parfaitement le poignet. L’origine de ces mailles remonte au célèbre Gay Frères, atelier de fabrication de chaînes de Genève. À l’époque, considéré comme un exploit technologique en termes d’esthétique et de confort, il a aujourd’hui l’avantage d’être très polyvalent puisqu’il peut autant habiller une montre raffinée qu’un modèle plus sportif.

 

Le bracelet Oyster

Finesse, confort et sobriété. Composé de trois mailles plates, qui chutent généralement de 4 mm des anses à la boucle, ce bracelet emblématique du XXᵉ siècle fut breveté par Rolex en 1947 et proposé pour la première fois en 1948. Afin de s’adapter aux différents usages sportifs, le bracelet a évolué techniquement depuis sa création mais son design reste quant à lui intact.

 

 

La montre classique de référence La Rolex Datejust 31 en Acier Oystersteel et or jaune. Boîtier : 31 mm. Cadran : vert olive, serti de diamants. Bracelet : Jubilé. #Rolex #Datejust

Le bracelet Jubilee

Icône des années 1980 souvent associée à la GMT-Master, ce bracelet, mythique de la Maison Rolex, a été présenté pour la première fois en 1945 pour la Rolex Oyster Perpetual Datejust. Tout comme son grand frère l’Oyster, ce bracelet avait tout d’abord des maillons pliés pour ensuite utiliser des maillons pleins. Ce bracelet à cinq mailles n’a pratiquement pas changé au fil des ans, si ce n’est au niveau du métal, d’abord en or jaune, puis en version bicolore et acier. Aujourd’hui toujours très à la mode, il serait même perçu comme le bracelet en acier le plus confortable grâce à ses trois maillons centraux interdépendants.

Le bracelet Bonklip

Fonctionnel et résistant, ce bracelet constitué de boucles plates et de maillons tubulaires fit ses premières apparitions sur des montres-bracelets militaires britanniques dans les années 1950 et 1960, après la Seconde Guerre mondiale. Ce type de bracelet était fabriqué en série avec la possibilité de l’ajuster facilement à tous les poignets.

Il existe de nombreuses autres variantes de bracelets en acier très réussis. Parmi eux le bracelet en acier Royal Oak, présenté au Baselworld en 1972 , ou encore le bracelet Ladder, autre création de l’entreprise Gay Frères proposée pour la Zenith El Primero à partir de 1969.

Les différents type de bracelets

En cuir, acier, or, caoutchouc ou encore textile…  le bracelet peut révéler toute la beauté d’un cadran. Le choix d’un bracelet de montre ne doit donc pas être laissé au hasard !

La bijouterie C.Desitter vous présente ci-dessous les différents types de bracelets disponibles sur le marché et vous donne quelques conseils pour bien choisir.

Les montres avec bracelet en cuir

Frederique ConstantLe bracelet en cuir est la forme la plus traditionnelle. Il est constitué d’une bande de cuir de veau, de vache ou de buffle, tannée, teintée et cousue. Il  offre différentes couleurs et niveaux de résistance. On trouve des bracelets en cuir très souples et d’autres nettement plus rigides.

Le cuir est confortable et agréable à porter. Il convient parfaitement à la montre élégante et sobre. Il apporte une touche de classe supplémentaire à la tenue et au poignet.

Il peut cependant avoir deux défauts. D’abord, certains bracelets en cuir ne sont pas résistants à l’eau : s’ils n’ont pas reçu de traitement adapté, ils souffrent rapidement de taches disgracieuses ou tendent à se décolorer, surtout sous l’action combinée du sel et du soleil en bord de mer. D’autre part, certaines personnes sont parfois allergiques au contact des matériaux employés pour le tannage, notamment quand ce dernier est réalisé à base de chrome.

Le bracelet en cuir reste une valeur sûre, surtout si la teinte du cuir répond harmonieusement à celle du cadran.

Crocodile, serpent, lézard, autruche ou requin…

Les cuirs bovins, dit cuir classique, ont été rapidement délaissés au profit de peaux plus fines, réputées pour tous les travaux de maroquinerie.

Plus rares et plus onéreux, ces cuirs sont généralement reconnaissables à leurs motifs et à leur texture caractéristique : c’est le cas par exemple des écailles du serpent ou du crocodile, des stries du requin… Il convient de préciser que la majorité des cuirs d’animaux proviennent d’animaux qui ne sont pas en voie de disparition.

Ces cuirs de peau sont appréciés pour leur résistance, mais surtout pour leur  aspect. On pense tout particulièrement au galuchat ou bracelet en peau de raie qui possède un aspect perlé et scintillant.

Les montres avec bracelet en métal

Tissot Gentleman Alors que le bracelet cuir marque le contraste avec le boîtier d’une montre, le bracelet en métal joue sur l’harmonie et la continuité. Il accompagne généralement un cadran lui-même métallique. Très populaire sur les montres de plongée, le métal a également beaucoup de succès en joaillerie.

Les inconvénients du bracelet en métal peuvent être son côté parfois massif, un toucher un peu froid ou la nécessité d’un nettoyage régulier. Cependant, il est généralement apprécié car il est résistant, esthétique et plutôt confortable au quotidien une fois bien ajusté.

Il existe de nombreuses variantes de bracelets en acier. Le bracelet milanais, en maille crocheté, qui plaît pour son style vintage. Le bracelet grains de riz, esthétique et confortable, se trouve tant sur une montre raffinée que sur un modèle plus sport. Très chic, le bracelet Jubilee à 5 mailles propose des versions en or jaune ou en bicolores. Le bracelet Bonklip, constitué de boucles plates et de maillons tubulaires, est à la fois fin, résistant et s’ajuste à tous les poignets.

Les montres 100% or restent assez rares. Les marques privilégient souvent des combinaisons de métaux et matériaux. Les bracelets en or sont ainsi fréquemment associés à l’acier.

Les montres avec bracelet textile

Tudor BraceletsTrès peu de montres de luxe sont proposées avec un bracelet en textile. Cependant, le bracelet NATO, en référence à la North Atlantic Treaty Organization (ou OTAN en français), est le plus célèbre. Il a été  élaboré pour l’armée britannique au début des années 1960.

Si les militaires l’ont adopté pour ses qualités techniques, c’est grâce à son esthétique et son caractère fashion qu’il a conquis la planète horlogère.

Il s’agit d’un bracelet en nylon d’une seule pièce, sans couture apparente, facile à ajuster et extrêmement résistant. Il fixe bien la montre au poignet en l’empêchant de tourner. Il est également économique, lavable, et déclinable en une infinité de coloris ou de motifs. Il est très pratique pour le climat estival.

Les montres avec bracelet caoutchouc

OMEGA seamasterLes bracelets élaborés à base de polymères (caoutchouc naturel ou plastics synthétiques) sont incontournables dans le monde du sport tant leur résistance et leur flexibilité se prêtent aux usages extrêmes.

Ils ne craignent ni l’eau, ni le soleil. Ils sont idéaux pour la pratique de sports aquatiques. Très confortables à porter, ces bracelets adoptent des formes variées pour s’adapter au mieux aux montres sportives et en particulier aux montres de plongée. Le caoutchouc permet aux plongeurs de bénéficier lors de leurs plongées d’un confort non négligeable grâce à la flexibilité de la matière.

 

Comme nous venons de le voir, le bracelet habille le boîtier d’une montre. Il peut en accentuer ou atténuer certains détails. Le cuir et l’acier restent de loin les matériaux les plus utilisés par les maisons horlogères,  devant l’or et le caoutchouc.  Les bracelets en textile, platine, titane ne sont proposés par les marques que de manière très occasionnelle. Chaque matière apporte sa propre touche à une montre, c’est désormais à vous de faire votre choix…

 

Les bonnes pratiques pour prendre soin de votre montre

Une montre est faite pour vivre et vous accompagner au quotidien. Pour pérenniser son bon fonctionnement, certaines recommandations sont à prendre en compte. La Maison Desitter vous propose les bonnes pratiques à adopter pour prendre soin de votre montre.

Les recommandations générales 

Gare aux chocs

Évitez de pratiquer des activités physiques à forte intensité (qu’elles soient manuelles ou sportives) avec votre montre au poignet. Pensez aussi à retirer votre montre pour dormir ; table de chevet, lampe, bord de lit… un coup est vite arrivé !

À la douche

Étanche ou non, évitez les situations à risque en enlevant votre montre avant de prendre une douche. En effet, nombreuses sont les montres qui ne résisteront pas à la pression du jet du robinet (trois bars soit l’équivalent de 30 mètres de fond). De plus, cela lui évitera le contact avec le savon.

Protégez- la  de certaines expositions

Comme indiqué précédemment, éviter le contact avec le savon s’avérera très plaisant pour votre montre. Épargnez lui aussi tout contact avec des produits chimiques, solvants et produits cosmétiques ;  ceci pourrait endommager le boitier.

L’exposition excessive au soleil est elle aussi à éviter. En cas de baignade en mer ou en piscine, pensez à bien rincer votre montre à l’eau tiède et claire afin que le sel ne laisse pas de trace ou ne s’incruste pas dans la couronne ou le remontoir.

Piaget Altiplano
© Piaget

Comment nettoyer sa montre

Les basiques

N’ouvrez jamais votre montre vous-même. Idéalement une montre mécanique doit être révisée par un expert tous les deux ans. Pour les montres à quartz, la révision sera effectuée tous les trois ans, le changement de pile effectué lors de cette opération permettra d’éviter tout risque de panne.

Nettoyer le boitier

Après avoir retiré le bracelet, s’il s’agit d’un boitier en acier, réalisez des petits mouvements circulaires à l’aide d’une brosse douce et d’une simple eau savonneuse. Si vous possédez une montre ancienne, évitez le pourtour du verre, de la couronne et le fond du boitier afin de prévenir quelconque entrée  d’eau. Un simple chiffon doux et humide suffira au nettoyage.

L’entretien du bracelet

Pour un bracelet en métal ou en caoutchouc, utilisez une brosse tendre et humide afin d’éviter l’accumulation de squames. Pensez ensuite à bien sécher le bracelet à l’aide d’un chiffon doux et sec.

Si le bracelet est en cuir, dégraissez-le avec un chiffon doux, mouillé à l’eau tiède et très peu de savon (pensez à bien insister au niveau des coutures). Rincez-le à l’aide d’un chiffon humide avant de le laisser sécher à l’air libre.

L’entretien du mouvement

Qu’elle soit automatique, à remontage manuel, à quartz, étanche ou non, d’une marque comme d’une autre, une montre tourne et s’use. Bien que les pièces soient lubrifiées au moment du montage, le mouvement généré par une montre mécanique  provoque des frottements entre les pièces et entraîne donc la formation de micro particules résiduelles qui à  terme peuvent altérer le bon fonctionnement du mouvement : soit il sera trop rapide, soit il sera trop lent.

Pensez donc à faire ajuster et huiler les pièces composantes du mouvement. Il est indispensable que cette manipulation soit réalisée par un spécialiste horloger ou par le service après vente de la marque.

~

Une montre représente une grande valeur sentimentale et nombreux sont ceux qui la transmettront aux générations suivantes. D’autres considèrent leur montre bien plus qu’un simple objet. Afin que celle-ci garde son aspect et sa valeur il est donc important d’en prendre soin.